Elisabeta - Chapitre 5

1K 127 1


« Il peut arriver — mais ce phénomène reste rare — qu'un novice mortel soit détenteur d'un don, ou d'un pouvoir particulier. J'en ai côtoyé lorsque j'étais professeure ; je me souviens par exemple d'un jeune médium qui parlait aux esprits hantant les environs, et d'une adolescente capable de voir les anges. Ces cas-là sont rares, donc, mais il faut faire preuve de vigilance et ne rien laisser au hasard. C'est d'ailleurs pour cette raison que divers tests ont été mis en place afin de détecter ces pouvoirs, et que ces jeunes gens ne peuvent recevoir l'immortalité.

Grâce à Dieu, je n'ai jamais eu la malchance de rencontrer de clairvoyants ; ces êtres exceptionnels, touchés par le Seigneur et possédant de multiples talents tels que la voyance (la capacité de voir le passé ou l'avenir), la double vue (la capacité de distinguer les esprits, humains ou pas) ou l'oniromancie (la capacité de recevoir des prédictions dans ses rêves), sont extrêmement rares. La probabilité que l'un d'eux accède à l'immortalité, au Cercle ou aux Quatre Familles, est quasi nulle. »

Extrait du registre d'Isabeau Schwartz,
intendante et responsable des novices, 1960


Saraï
Près de Rennes, FranceNovembre 2014


Le lendemain de son retour d'Italie, et afin de me permettre de guérir plus vite de ma cécité, Carmine décide de faire un saut à son bureau rennais pour me rapporter plus de sang. Son boulot consiste à gérer toute la région Ouest ; à la tête d'une équipe d'une cinquantaine de personnes, mortelles ou immortelles, il s'occupe des scribes et des Gemelli du coin. Sa collègue et amie Alana, quant à elle, demeure sa supérieure hiérarchique, elle rend des comptes directement au Rettore. Je ne connais que peu ce petit monde car je ne mets pour ainsi dire jamais les pieds dehors. Les seules sorties que j'ai le droit d'effectuer sont des visites de routine auprès d'un médecin, qui surveille les effets à long terme du rituel d'effacement du don, et de temps à autre des entretiens avec ses collègues. Rien de plus. Je ne connais pas le monde qui m'entoure.

Carmine s'en va donc, un rien échaudé par mon attitude peu enjouée. J'ai mis ça sur le compte de la fatigue et du manque de sang, ce qui ne l'a pas convaincu. Quand, sur le pas de la porte, il m'embrasse sur la joue comme il le fait toujours, je sens sa déception à ce contact, ainsi qu'un rien d'hostilité. Et beaucoup d'inquiétude. Carmine a compris que c'était moi qui lui cachais quelque chose, cette fois, et qu'il ne m'arrachera pas ma confession de sitôt.

Une fois seule, j'en profite pour parler à Elisabeta et faire sa connaissance ; je pourrais l'écouter pendant des heures. Tandis que je recopie mes sortilèges de manière mécanique, elle me narre tout ce qu'elle sait, sans fard : sa longue existence, les histoires des immortels, les rêves qu'elle entretenait alors. J'aime sa voix cristalline, son léger accent italien qui me rappelle tant celui de Carmine, les pauses qu'elle parsème au cœur de ses phrases. Découvrir que j'ignore tout des monarques me révolte et me surprend peu à la fois : en tant que scribe, je sais à quel point les Maîtres ont souhaité faire disparaître les immortels-nés de notre Histoire, au point d'en effacer les noms s'ils le pouvaient.

Lorsque je lui raconte à mon tour mon propre vécu, elle m'écoute avec patience et compassion. Mon existence de mortelle atteinte d'une leucémie qui voyait son espérance de vie diminuer de mois en mois, puis le noviciat, mon cénacle, le créateur clairvoyant qui a offert ses dons à nous cinq bien que cela soit interdit... Je lui parle de Carmine et de ce qu'il a sacrifié pour moi, son poste de professeur, ses élèves, et Alana, même. Les interminables années passées ici, au cœur de cette forêt, affamée et tourmentée, maintenue captive depuis si longtemps que j'ai renoncé à vouloir recouvrer ma liberté. La coupable d'un procès intenté alors que je n'étais responsable de rien, mais que j'ai accepté parce que... parce que je n'avais aucune autre possibilité.

Elisabeta + SintevalLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant