Chapitre 1

128 6 34

Samuel Winchester était un avocat très prisé dans la grosse ville qu'était Kansas City. Aussi le jeune homme de 28 ans avait décidé de prendre un repos bien mérité dans la demeure familiale à Lawrence. Ses parents étaient décédés dans un accident de voiture quelques années plus tôt, c'était désormais son grand frère Dean qui habitait la petite maison. Le brun avait donc prit une semaine en plein milieu du printemps pour rendre visite à son aîné. Le garagiste l'avait accueilli à bras ouvert. Parfois, il se sentait trop seul dans cette maison qui respirait tant la vie avant la mort de leur parents et avant qu'ils ne grandissent.

De bon matin, le jeune avocat avait décidé d'aller courir un peu dans le quartier pour se remettre en forme et pour profiter de l'air non pollué de sa ville natale. Le vent frais du printemps sur ses pommettes et sur sa peau nue lui faisait tellement du bien. Il avait attaché ses cheveux en une queue de cheval pour dégager son visage afin de ne pas être gêné pendant son footing. Il aimait parcourir les rues inanimées de bon matin et être le seul à fouler le sol. Cela le détendait beaucoup.

Soudain, au détour d'une ruelle, Sam entendit un cri plaintif. Il s'arrêta alors subitement dans sa course pour mieux écouter la complainte : c'était un gémissement de douleur d'un chien. Sans attendre une seconde plus, l'avocat enleva ses écouteurs et se précipita avec délicatesse vers l'animal. C'était une femelle assez jeune qui perdait beaucoup de son sang au niveau de son abdomen, elle avait été lacérée par un couteau. D'autres marques comme des morsures étaient présentes sur d'autres parties de son corps. La plainte de la chienne faisait mal au cœur de l'avocat qui ne pouvait s'empêcher d'éprouver de la rancœur aux personnes qui avait pu faire cela. Elle se laissa facilement approcher par le brun et se laissa examiner avant de s'évanouir dans les bras de son sauveur.

– Ne t'en fait pas ma belle tout va bien se passer, je vais t'emmener chez le vétérinaire et tout ira de nouveau bien. Tu pourras de nouveau gambader avec tes amis.

Le brun avait remarqué le collier qu'elle portait ; la chienne appartenait au chenil Crowley. Elle avait dû s'échapper. Il se promit qu'après son passage au vétérinaire, Sam la ramènera à son propriétaire. Le jeune homme courut jusqu'au vétérinaire pour sauver ce pauvre beauceron de la mort.

oOo

Dean avait fini par céder pour prendre sous son toit la belle Fortuna après de nombreuses complaintes de son petit frère. Ce dernier avait donné ce nom à la belle chienne qu'il avait secourut quelques jours plus tôt d'une mort certaine. Le garagiste avait pensé que cela aurait pu être pire, son frère aurait pu ramener un chat. Quoique vivre avec Fortuna depuis une semaine relevait d'un effort surhumain. La chienne obéissait seulement à Sam. Lorsque Dean se retrouvait seul avec elle, c'était le gros bazar dans la maison entre les meubles griffés, les objets renversés et les grognements à longueur de journée. C'était assez étrange comme situation et l'aîné Winchester avait laissé tomber bien vite pour comprendre Fortuna. Elle changeait complètement de caractère lorsqu'elle voyait le jeune frère et lui demandait plein de papouilles.

Mais aujourd'hui était un triste jour ; Fortuna devait retourner au chenil. Sam traînait au lit ce matin-là, voulant repousser le plus possible le moment fatidique de la séparation. Fortuna était venue le réveiller de bonne heures avec une petite léchouille sur le visage. Sam aimait ses réveils doux avec la chienne. Mais toute bonne chose avait une fin. L'avocat décida alors de passer une dernière journée avec Fortuna avant d'aller au chenil. Cette dernière se montrait tout particulièrement agacée, ce qui n'était pas dans son habitude lorsqu'elle était avec Sam. Le brun avait très bien deviné que le beauceron sentait qu'ils allaient retourner au chenil. Il ne voulait pas de problème avec le propriétaire de Fortuna. D'autant plus que c'était un homme assez abrupte et for peu aimable d'après Dean qui avait pu le côtoyer plusieurs fois au garage. Cela ne lui aspirait pas confiance toute cette histoire. Sam avait émis l'hypothèse que Fortuna avait été mordu par les autres chiens du chenil. Mais il n'avait pas le choix, ce chien ne lui appartenait pas.

Punk à Chien [ SAMIFER]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !