Chapitre 17

51 3 0

5 jours plus-tard:....

sa fait 5 jours... 5 jours déjas qu'il est encore la sans bouger et sans parler.. sa voix me manque, son touché me manque... TOUS ME MANQUE CHEZ LUI MERDE...

je ne sais vraiment pas ce qui ce passe dans ma tete.. j'ai l'impression de devenir folle.. folle d'etre tomber amoureuse d'un garcon dangereux de la sorte.. il n'est pas bien pour moi et n'est pas bien pour personne.. mary retire de la tete qu'il a pue t'aimer une seconde.. ses un meurtrier un violeur.. lui meme ma meme avouer qu'il avait déjà abuser d'une femme et ses horrible.. on ne peut tomber amoureuse de ce genre de garcon... MARY REVEILLE TOI.. mais pourtant... tous ses moment tous ses mots toute ses douceur sont impossible a effacer de ma tete.. impossible a faire disparaître.. je vis a travers lui... il me manque et jamais je ne réussirai a l'oublier meme si je part tres loin au delà de ses coline magnifique, son visage viendra me hanté la nuit.. mon esprit ne l'oubliera jamais croyez moi..

mais peut-etre ses ce qui me faut.. sortir, changer d'air pour ne par devenir completement débile... je dévais faire quelque chose de ma vie avant que tous sois

trop tard...

un café? Un café me ferais peut-etre du bien... sa me changerais les idée et me redonnerais des force.. ses ce que je vais faire.. maintenant..

j'étais déjà vetue d'un short de jeans, d'un chandail blanc avec des fleurs meunit d'un petit côte rose pale.. j'adorais comment j'étais habiller.. tous ce qui me restais a faire étais me coiffer...

je me fis une toque dans le milieu de la tete en faisant dépasser mon toupette de cheveux.. comme je n'avais pas mon maquillage qui étais chez moi avec presque toute mes affaire, je m'enfila des lunette fumée question de cacher mon air de zombie.. j'étais pas si mal en fin de compte...

avant de partir je jeta un dernier coup d'oeil a harry, il étais si beau meme si des esquimose presque estomper recouvrais une partir de son visage... je devait le faire, sortir pour prendre de l'air ou meme du soleil me fera le plus grand bien.. je me diriga tranquillement vers la porte, tourna la serrure et l'ouvrit.. je n'avais encore pas mis un seul pied dehors que je sentais déjà le soleil me plomber la peau, le vent faire virvoleter mon petit toupette.. sa me fis un plaisir intense et me rendit soudainement tres heureuse.. je referma la porte derriere moi et pris une grande bouffer d'air frais.. cette bouffer rentra et alla directement dans mes poumon qui eu ne respirais presque plus depuis quelque jours...

je me mis a marcher sur les trottoir t'elle une célébrité.. MA LIBERTÉ ENFIN ACQUIS... j'adorais mon excursion dehors et tous ceci me faisais du bien a l'intérieur de moi

Arriver au café.. j'arrêtas devant la caisse et me commanda un grand café moka, j'adore le café mais pourtant je ne dois pas troop en boire car j'ai entendue dire que c'étais très mauvais pour l'hypertension... BREF.. je m'assis a une table prêt de la fenêtre quand d'un coup quelqu'un tapa mon épaule.. avec discrétion je me retourna et vis..

-hey tes sortis de chez ce malade, dit lili contente de me voir

-hey lili et ne dit pas que ses un malade.., dis-je surprise de la voir

-comme tu veut je peut m'installer?, dit lili

-mais oui bien sûre , dis-je

-alors? Il est réveiller?

-...non...., dis-je triste

-tant mieux.. de toute manière c'est un fous..,dit lili

-Lili je veut que tu arrête de dire sa, d'Accord?, dis-je insulter

Sans laisser de traceLisez cette histoire GRATUITEMENT !