Chapitre 9 : Le rendez-vous des suspicions

118 19 2
                                                  

Le lendemain soir, nous nous étions tous retrouvés dans le bar qui nous avait paru suspect. Dès que je franchis le seuil, je saisis immédiatement l'ambiance conviviale du lieu. Aucun noble n'était présent, c'était un bar populaire et qui avait sûrement une mauvaise réputation.

Marilyn se fit rapidement remarquer, suffisamment pour qu'un serveur lui demande sa commande. Elle ne se gêna pas pour le repousser avec son mépris habituel :

— Si je veux quelque chose, je viendrais demander de moi-même.

Le serveur arqua un sourcil puis s'éloigna sans rien ajouter, presque effrayé. Aucun du groupe n'osa réagir et nous nous écartâmes de l'entrée, rejoignant l'étage du dessus. À cette heure-ci, le bar n'était pas encore au summum de sa fréquentation et nous pûmes facilement trouver une table libre.

Une fois installés, un serveur vint de nouveau nous perturber ce qui eut le don d'agacer Marilyn. Elle ne dit rien mais son visage était suffisant pour comprendre le fond de sa pensée. Néanmoins, elle nous suivit et commanda elle aussi une boisson, la spécialité du bar. En quelques minutes, le serveur était revenu avec notre commande et nous avions à peine eu le temps d'entamer une conversation, mais au moins, nous ne pourrions plus être dérangés. Ainsi, Chernobog prit le dessus et déposa une grande feuille sur la table.

— Voilà le plan du bar, expliqua-t-il tandis que je commençais à siroter ma boisson. Il est sur trois étages : l'étage où nous sommes, un rez-de-chaussée et un sous-sol. Malheureusement, ce dernier nous est inaccessible, il est réservé au personnel du bar.

— Tu crois qu'on peut y trouver quelque chose d'intéressant ? demanda Davis, très attentif.

— Aucune idée... Mais on doit fouiller tous les recoins. Peut-être même qu'il est déjà ici...

— Parfait, je m'occupe du sous-sol, annonça Marilyn en se levant tout en prenant son verre en main.

— Toute seule ? s'étonna Davis.

— Je vais venir avec toi, me proposai-je.

Marilyn leva un instant les yeux au ciel. Elle voulait s'extirper de notre groupe et agir en solitaire, mais j'avais encore de nombreux doutes à son propos. Je ne pouvais plus lui faire confiance comme auparavant...

Prenant mon verre, je suivis Marilyn à l'étage inférieur. Elle décida de s'installer à une table qui donnait une parfaite vue vers la porte menant au sous-sol et je m'assis à ses côtés. D'habitude, j'aurais pris de la distance avec elle, mais pour le bien de notre mission, il valait mieux que je garde la porte dans mon champ de vision.

— Tu n'étais pas obligée de m'accompagner, annonça Marilyn d'un air grave.

Elle but alors une grande gorgée de son verre et se tourna vers moi, un sourire en coin se dessina sur son visage.

— Mais tu penses que j'ai besoin d'être gardée comme une gosse et tu veux aussi en savoir plus à mon sujet. Je le vois dans ton regard que tu es avide d'informations.

— En effet, j'ai envie de comprendre parce que je ne te reconnais plus...

— Quinn est morte, rétorqua-t-elle d'un air sombre.

— Alors c'est comme ça que tu expliques tout ? Tu considères que c'est ça ta nouvelle vie ?

— Ne me prends pas de haut. Tu es loin d'être la justicière que tu prétends être. Qu'as-tu fait pour la société ces derniers temps ?

Elle s'arrêta un instant et je n'eus même pas l'envie de lui répondre.

— Exactement, poursuivit-elle. Absolument rien. Tu ne fais que traîner dans cette horloge en te remémorant les souvenirs d'une autre époque.

Downfall | TOME 1 & 2Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant