L'entraînement (partie 2)

5 1 0
                                                  

Hier quand je suis rentrer de l'entraînement Erack ma appeler et ma dit que je recevrai mon emploie du temps ce matin dans ma boîte aux lettres. J'ai bien dormit, je ne s'en presque plus mes blessures. Je sors de cher moi et me dirige vers la boîte aux lettres. Erack m'avez expliquer que toute la maison connaissez mon empreinte digital, il me suffit donc de poser mon pouce sur un capteur fixer à la boîte aux lettres pour l'ouvrir. Dedans j'y trouve comme prévue mon emploie du temps. C'est une feuille plastifier avec des cases pour chaque jour. Aujourd'hui ont est dimanche. Je commence avec maitrise de particule spirituel de quatorze heure à dix-sept heure. J'enchaîne ensuite avec expérience de dix-huit heur à vingt heure. Il me reste encore cinq heure avant le premier cour, sa doit être parce que ont est dimanche. Je prend ma douche, mon petit déjeuner et décide d'aller visiter le plus possible l'école. En m'éloignant un peux de mon quartier je trouve plusieurs personnes en blouse blanche. Sa doit être des scientifiques. Ils ont l'aire presser car il court vers un bâtiment assez grand où l'on voit de la fumer sortir des fenêtres. J'en arrête un pour lui demander ce qui se passe.
Shadow: Bonjour, que se passe-t-il il y a eu une explosion ?
Scientifique: Pas tout a fait, il y a une petite météorite qui s'est écraser sur le bâtiment la-bas. Nous allons leurs porter secoure. On dit que dedans le directeur Erack était en réunion avec le responsable du bâtiment.
Sans attendre la suite je cours le plus vite possible pour aller sauver Erack. Quand j'arrive il y a déjà beaucoup de monde. De nombreuse personnes ont réussi à sortir mais je ne vois nul part Erack.
Soldat: Il y a encore plusieurs personnes dans le bâtiment, d'après nos informations ils serait tous coincer dans la salle de réunion, les portes coupe-feu ne vont pas tenir éternellement. Il me faut des volontaires pour m'accompagner, ne vous inquiéter pas vous enfilerez des combinaisons spéciales et des masque à oxygène. Sans réfléchir je le rejoins.
Shadow: Moi je suis volontaire.
Soldat: très bien enfile sa.
Il me lança une combinaison et un masque. Assez rapidement Mazuki nous rejoins.
Mazuki: Salut toi. Tu est plus courageux que je ne pensais.
Shadow: Tu penser que j'étais un froussard ?
Mazuki: Un peux.
Shadow: Eh bien tu t'est tromper.
Soldat: Allons-y. Suivez moi.
Mazuki et moi avançons derrière le soldat. Il y a de la fumer partout.
Soldat: Est-ce que vous m'entendez. Vous avez normalement une oreillette dans votre casque. A vous.
Mazuki: Oui je vous entends cinq sur cinq.
Shadow: Le son est un peux trop fort comment ont fait pour le baisser.
Mazuki: Ont peux pas, arrête de te plaindre !
Soldat: Taisez- vous et avancez !
Nous continuons jusqu'à un escalier.
Soldat: J'ai entendu dire que la sale de réunion est au dernière étage. Nous allons monter.
Shadow: Il y a encore plus de fumer dans les escaliers.
Mazuki: Tais-toi !
Nous arrivons enfin à destination. On voit au bout du couloir une porte coupe-feu d'où s'échappe des bruits.
Soldat: Ils doivent êtres là.
Tous les deux arroser les flames avec les tuyaux qui sont dans vos manches. Moi et Mazuki exécutons directement. Il s'avança jusque devant la porte.
Soldat: Ici une équipe de secoure ouvrez nous, les flames qui était devant la porte sont éteinte.
A ces mots la porte s'ouvrit le temps que nous rentrons puis se referma derrière-nous. Dans la pièce ce trouver de nombreuse personnes paniquer. Quelque personnes tenter de les rassurer, parmi elles se trouver Erack.
Le soldat donna à Erack et aux restes des personnes dans la pièce une combinaison comme la mienne. Une fois que tout le monde en a une nous sortons. Mazuki et moi arrosons les flames. Au bout de trente minutes nous sortons enfin du bâtiment. Toutes les personnes ayant aspirer trop de fumer sont prises en charge par des médecins à la sortie. Un médecin propose son aide à Erack mais il refuse et lui demande demande d'aider les plus atteins. J'enlève ma combinaison et Erack me fait discrètement signe de le suivre. Sans que personnes ne nous remarque nous partons et nous dirigeons dans notre quartier. Nous entrons dans la grande salle de réunion situer au centre du quartier. Il s'assied à sa place et me demande de m'asseoir. Il appuie sur un bouton puis toit à coup tous les responsables sont sur la même ligne d'appel.
Erack: L'heure est grave, ils attaquent plus tôt que prévue. Annuler tous ce qui était prévue pour aujourd'hui. Rendez-vous immédiatement dans la salle de réunion.

À Suivre...
La 16 ème dimension [ en pause ]
Dernière mise à jour : Mar 03, 2018
La 16 ème dimension [ en pause ]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant