16. Mentor

1.8K 242 32

Un grand merci à yanouroyer54 pour la transcription ! N'hésitez pas à spammer sa boîte mail avec vos notifications ;-)

Je vous souhaite une très bonne lecture (avec l'arrivée de l'un de mes personnages préférés)

-----------

Le rituel étant achevé, les travaux de construction pouvaient reprendre. Dans quelques semaines La Chimère reprendrait vie et ses activités. En attendant Aitsuki occupait ses journées et c'était déjà un grand changement. La cité des sables était animé nuit et jour et la jeune femme, prise par son emploi nocturne, avait presque oublié qu'il y avait une vie sous le soleil. Elle reprit contact avec ses anciens amis dont la plupart avait quitté l'orphelinat, ou n'y étaient jamais allés.

Ce jour-là, elle rendait visite à deux amis qu'elle avait croisés la veille à la caserne. Ils étaient tous les deux apprentis mages-guerrier, AMG, ou bien souffre-douleur de leurs aînés selon leurs dires. Aitsuki découvrait avec eux les rouages de l'apprentissage et de l'intégral dans l'armée.

Les trois amis s'étaient retrouvés dans le réfectoire de la caserne, principal lieu de vie et l'un des seuls endroits auxquels Aitsuki, de par son statut de civile avait accès. Haru et Hatsu, de quelques années plus âgés qu'elle, étaient en repos pour la journée, enfin, en activités libre mais sans quitter la caserne, sous-entendu en entraînement. Il n'y avait pas vraiment de repos, ni de vie, durant les années d'apprentissage. Aitsuki les écouter se plaindre de la dureté des entraînements, du manque de compensation et de leur enfermement.

- On fait pratiquement tout dans le caserne, disait Haru, comment peuvent-ils vouloir que l'on soit opérationnels à la fin de l'apprentissage ?

La jeune femme n'avait pas de réponse, mais comme Haru lui faisait incroyablement pensé à certains de ses habitués de la Chimère, elle sut trouver les mots pour le réconforter. L'armée de Théa était enviée par tous les pays, cette éducation si particulière devait certainement avoir un bon effet.

- C'est surtout la période avec le mentor qui fait tout, rétorqua Hatsu. C'est lui qui t'apprend tout, ce qu'on apprend en cours se sont les bases, le mentor te transmet ses secrets, sa technique favorite. Il devient ton mentor et conseiller.

- Vous avez déjà tous votre mentor, demanda Aitsuki, non sans penser que Rufus correspondait bien à cette description.

Le patron de la Chimère avait-il eu des apprentis comme Haru et Hatsu ? C'était probable mais il n'en avait jamais parlé. Rufus ne s'étalait jamais sur sur sa vie de mage-guerrier et Aitsuki n'avait jamais rencontré d'homme assez proche du patron pour songer qu'il eut pu être son apprenti.

- Nous avons été sommé d'en trouver un la veille de l'attaque, répondu Haru, depuis l'armée a été déployée en ville et nous n'avons pas eu le temps de discuter avec les aînés.

Les mesures prises par suite à l'attaque étaient radicales, l'armée était venue en renfort de la police pour sécuriser les lieux. Les pillages étaient tentant dans ces maisons éventrés et laissées vide de leurs habitants. Aitsuki songea avec tristesse que Nox avait utilisé cette insécurité pour leur propre survie.

- Je demanderais bien au seigneur, déclara Hatsu, tu crois qu'il accepterait ? Après tout, il est assez gradé.

- Même trop gradé si tu veux mon avis, répondit Haru en ajoutant qu'il y avait aussi songé. C'est le plus fort des mages-guerriers, tout le monde rêve de l'avoir pour mentor.

- Nox est plus fort, laissa échapper Aitsuki qui se remémorait à cet instant les paroles de Rufus. Vous devriez lui demander.

Les deux amis la regardèrent avec des yeux ronds. Il fallait bien être une civile pour avoir une idée pareille.

NoxLisez cette histoire GRATUITEMENT !