15. Rituel

1.5K 268 16

Merci Elynion pour la transcription ! 

Bonne lecture !

------------------------

Le rituel de protection n'était pas des plus complexes, ce n'était qu'un ensemble de symboles tracés à même le sol avec du sang. La difficulté principale relevait dans l'acquisition du sang. Il fallait trois donneurs : le propriétaire des lieux, Aitsuki en l'occurrence, le mage qui effectuait le rituel, Nox, et le protecteur. Le sort tirait sa puissance du sang de ce dernier, plus le protecteur était fort, plus le sort me serait aussi. Cela expliquait la nécessité d'embaucher Nox plutôt qu'un mage mercenaire, lui réussirait à récupérer le sang dont Aitsuki avait besoin. La jeune femme l'observa poser un large bol de terre cuite au centre de la parcelle puis le rejoignit à son signal. Elle détourna les yeux lorsqu'il lui entailla le bras et évita de penser au sang qui coulait le long de son corps et gouttait dans le récipient. De longues secondes s'écoulèrent puis Nox la lâcha et elle put panser sa plaie. Aitsuki observa le mage-guerrier faire de même avec son propre bras puis il tira une gourde de son manteau et la dévissa. Un sang épais et noirâtre se déversa lentement dans le bol et se mélangea aux deux autres dont la couleur rouge s'effaça rapidement, absorbée par le noir. Nox termina de mélanger et lui demanda de reculer, ce qu'elle fit, avant de plonger trois doigts dans le bol et de tracer au sol les symboles complexes. Aitsuki approcha une torche du mage-guerrier pour l'aider à travailler mais Nox n'en avait guère besoin. Il effectuait nombre de ses missions de nuit, l'obscurité ne le freinait plus depuis des années. Il traçait de mémoire tous ces symboles, tous différents, unis dans un même dessin. Aitsuki le laissa donc faire et marcha dans l'impasse. Il n'y aurait ni lune au-dessus d'elle, ni lumières dans les maisons, la seule clarté était due à la torche qu'elle tenait à la main.

— Que faites-vous dehors après le couvre-feu ?

Les deux mages-guerriers en patrouille avaient surgi de nulle part, elle ne les avait ni vus, ni entendus arriver. L'un des deux réitéra sa question mais Aitsuki ne savait que répondre. Elle bredouilla qu'elle triait les décombres de sa maison et n'avait pas vu le soleil se coucher.

— Il est pourtant assez gros, rétorqua le mage-guerrier peu crédule.

Elle décrivit le conteneur dans lequel elle avait passé l'après-midi, sombre et en métal. Les rayons du soleil ne passaient pas au travers de l'acier.

— Montre-le nous, ordonna le second homme qui s'avérait être une femme.

Aitsuki les conduisit bruyamment jusqu'aux lieux, priant pour que Nox se soit dissimulé et que les mages-guerriers ne remarquent pas les traces de sang. Elle orienta donc sciemment la torche vers le conteneur entrouvert.

— Quelle chance que vous soyez passés, j'avais même oublié de le fermer, sotte que je suis.

— Vous aviez même oublié votre manteau, fit remarquer la femme en tirant une dague. Suivez-nous.

Elle n'avait pas fini sa phrase que l'autre patrouilleur s'effondrait au sol, la gorge tranchée. La femme fit un mouvement en arrière et se retourna arme levée, mais Nox enfonçait déjà son arme sous l'aisselle, zone faible de l'armure, de la femme.

— Nox, murmura-t-elle.

— Désolé Kira, j'ai besoin de mener à bien ce travail.

Il lui trancha également la gorge puis partit reprendre son rituel sous les yeux d'une Aitsuki effarée. Deux mages-guerriers, ils avaient tué deux mages-guerriers, en plein milieu de Théa. Mais qu'allaient-ils faire des corps ? Il s'étalait du sang partout, impossible d'en faire partir toutes les traces avant le lever du jour.

NoxLisez cette histoire GRATUITEMENT !