À Londres

181 14 20

Ce chapitre sera entièrement du point de vue de Mika, je ne précise donc pas 'POV Mika'. Il est à Londres, avec Andy mais pas d'inquiétude, j'écrirais tous les dialogues en français !
Bonne lecture !

J'arrive à Londres après un vol difficile. J'ai grandi ici mais je ne me sens pas bien. Je ne dis pas que je ne me sens pas chez moi, mais il manque quelque chose.
Andy n'est même pas venu me chercher et dans un sens je lui en veux pour ça.

Arrivé chez moi, je marque un temps d'arrêt devant la porte. J'entre finalement, pose mes clés, ma valise et je regarde autour de moi. Quelque chose semble différent. J'entend des pas dans les escaliers et le temps que je me retourne, je me retrouve avec des lèvres posées sur les miennes.
Andy m'embrasse avec une fougue assez rare chez lui. Et là, je comprend ce qui est différent. Je réponds à peine à son baiser, reste immobile alors que lui est dans tous ces états. Je n'ai pas envie de ce baiser. Je ressens même un certain dégoût.
Enfin, Andy s'écarte, ma tête toujours entre ses main. Il semble étonné et déçu à la fois.
"Ça va ? Tu n'as pas l'air heureux d'être rentré"
"Je suis fatigué Andy, laisse moi me poser un peu"
"Ah... D'accord... Il a du cheesecake dans la cuisine si tu veux..."
"Ok..."
Du cheesecake. Ash adore le cheesecake. J'ai toujours été sensible, mais avec elle, c'est de pire en pire et les larmes montent. Mais bon dieu, que m'a t'elle fait ? Elle m'a embarqué dans son monde: d'abord avec sa voix, puis avec son sourrire et sa tendresse. Je me sens un homme nouveau grâce à elle et de plus en plus je me sens prêt à être père, à assumer mes sentiments et à fonder une famille.
Penser à Ash me fend le coeur. Il y a encore quelques mois, jamais je n'aurai cru pouvoir ressentir un tel manque et un tel amour pour quelqu'un. Maintenant, dans chaque chose, dans chaque image, dans chaque chason, je trouve un élément qui me fait penser à elle. Je m'en veux de l'avoir laissée à Paris. Mais je sais qu'elle est entre de bonne mains.
Alors je m'enferme dans ma chambre, m'isole d'Andy et pense à ma future fille et à la femme que j'aime. J'ai déjà hâte de les revoir.

Sans m'en rendre compte, je reste allongé sur mon lit jusqu'à 19h. Quand je descend, Andy est en train de préparer le dîner.
Je me dois de lui faire croire que tout va bien jusqu'à être prêt à tout lui avouer. Je m'avance donc vers lui, passe mes bras autour de sa taille, l'embrasse tendrement dans le cou, sens son parfum, lui dit des mots doux. Mais je n'en pense pas un seul, malheureusement.
On parle de beaucoup de chose pendant le repas et je m'efforce de sembler le plus attentif et amoureux possible.
Mais c'est trop dur. Ma décision est prise: demain, je lui parlerai d'Ash. Je lui laisserai le temps de réfléchir pendant ma tournée. Et pendant ce temps, moi j'essaierai de trouver les mots pour lui parler ensuite de Zazie et de mes sentiments pour elle, si tant est qu'ils ne s'estompent pas en restant à Londres avec Andy.
Dans la chambre après dîner, je dois rester concentré pour l'embrasser avec un minimum d'amour. Mais quand il se place au dessus de moi avec l'intention de faire l'amour, je le repousse et me tourne, dos à lui
"Il faut qu'on parle Andy."
"Qu'on parle ? Mais qu'est ce qu'il y a ? Tes émotions font les montagnes russes depuis tout à l'heure !"
"Demain, Andy, demain. Je suis fatigué là." Il se rallonge, dans un soupir.

Le lendemain, la tension s'est installée entre Andy et moi. Selon lui, ce n'est jamais bon quand un membre d'un couple dit 'il faut qu'on parle'. Si seulement il s'avait ce qui l'attend... J'ai presque de la peine pour lui après tout ce qu'on à vécu.
Arrivés au dîner, je prends sa main, m'éclairci la voix et me lance:
"Andy... tu sais, pendant le tournage de The Voice, je rencontre des tas de talents qui me marquent plus ou moins. J'en viens à créer des liens avec certains plus que d'autres. Cette année, une jeune fille de 16 ans s'est présentée." Je sors mon téléphone et lui montre une photo.
"Elle s'appelle Ash. Enfin... Amélia, en réalité."
"Ah oui ! C'est la grande gagnante !"
"C'est ça...Tu vois... Elle et moi on est devenus très proches pendant le tournage. Elle a eu une vie difficile, elle est venue à Paris seule..."
"La pauvre..."
"Je l'ai recueilli chez moi... et on est devenu plus proches. Et j'ai beaucoup réfléchi, tu sais. Toi et moi on a vécu beaucoup de choses ensembles, on se connaît depuis des années..."
"Je vois pas le rapport"
"Après des semaines de réflexion, j'ai décidé d'adopter Ash... Et... Et... si tu le veux, on pourrait former une famille, tous les trois !"
Long silence. Il semble choqué et énervé, c'est difficile de décrypter son expression.
"Attends... Quoi ?"
"Je veux adopter Ash." J'y met tout mon coeur et toute ma conviction mais ça ne sert à rien.
"Hors de question. Tu vois, c'est bien qu'on en parle. Je ne veux pas d'enfant. Encore moins d'une gamine de 16 au passé trouble. Encore moins d'une gamine qui n'est à aucun de nous, qui à déjà une expérience derrière elle et qui ne nous verra jamais comme sa propre famille. Tu prends une décision comme ça sans m'en parler"
"Andy..."
"Non. Laisse moi finir ! T'as cru quoi au juste ? Que j'allais te sauter dans les bras en disant 'chouette j'ai toujours voulu être père' ? Eh ben c'est raté on dirait ! Puis quoi aussi, t'as cru que j'allais apprendre le français pour me sentir aimé ?"
"Elle parle couramment l'Ang-"
"J'EN AI RIEN À FOUTRE ! Adopte-la ! Vas-y ! Soit heureux ! Mais ça sera sans moi." Et sur ce, il part en claquant la porte.
Ses paroles m'ont fait l'effet d'un poignard dans le coeur. Entendre quelqu'un parler d'Ash comme ça, c'est vraiment trop dur. Il a vraiment sur-réagit mais tant pis. Car chaque pas qu'il fait contre moi est un pas de plus que je fais vers Zazie.

Merci The VoiceLisez cette histoire GRATUITEMENT!