[Amour] El et Lui - Ecrirateuse-en-herbe

73 13 9

El et Lui by Ecrirateuse_en_herbe (Terminé + Lecture 14 ans+) ♥♥♥♥

Ça me fait plaisir de reprendre les critiques sur un pavé bien écrit et qui se lit facilement ! J'avais un peu peur d'avoir perdu le goût avec près d'un an à ne pas avoir le temps de lire et écrire mais il n'en est rien !

Nous reprenons donc le chemin des critiques avec un roman qui parle d'amour, de haine, de folie et de famille. Cette fois, nous suivons l'histoire d'Eléonore, jeune fille rebelle issue d'une famille riche qui se retrouve mariée de force avec Louis, jeune homme ambitieux également issu d'une famille bourgeoise qui ne souhaite pas non plus se marier avec elle.

J'ai tout de suite accroché au récit, parce que le prologue fait très bien son travail : nous nous retrouvons plongés dans un univers sombre mais fascinant et le fait que nous débarquions dans l'histoire avec cette scène de départ nous pousse à poursuivre avec les interrogations suivantes : pourquoi ? Comment les personnages en sont-ils arrivés là ?

La suite de l'histoire s'enchaîne fluidement, j'avais au départ un peu peur de la manière dont allait être amenée cette histoire de mariage forcé vu que le récit se déroule à une époque moderne mais ça a été très bien fait : le décor et l'ambiance est planté et on comprend pourquoi une telle chose a pu arriver. Par la suite, en découvrant un peu le passé de El, on le comprendra encore mieux.

Je tiens à dire que j'ai A-DO-RE le jeu de mot entre le titre, les prénoms et le sexe des personnages. Je ne sais pas pourquoi mais j'ai toujours beaucoup apprécié ce genre de choses : ça donne un sens à beaucoup d'éléments dans l'histoire et c'est donc sujet à de nombreuses interprétations comme : au final, c'est leur destin de se côtoyer puisqu'ils sont liés jusque dans leurs prénoms. J'aime l'idée qu'il y ait pu avoir un travail jusque dans la recherche des prénoms, voilà.

En revanche, ce jeu de mot a été un peu trop utilisé à mon goût dans les derniers chapitres. Mais en fait, je pense qu'il s'agit d'une opinion personnelle liée au fait que je n'aime pas quand ça dégouline trop de sentiment parce que je ne comprends plus les personnages : par exemple la phrase "Mais ce soir, il n'était plus question de Louis, mais de El. De El et Lui." c'est très beau mais ça n'apporte rien à part un côté un peu gnangan beaucoup trop classique alors que le reste de l'histoire est tout sauf classique. En fait si c'était la première fois que ce jeu de mot apparaissait clairement, ça irait, sauf qu'on est déjà au chapitre 52 et qu'on a largement eu le temps de saisir le sens du titre et des diminutifs des prénoms.

Pour moi, le début de l'histoire est nickel et à part l'orthographe et la conjugaison, il n'y a pas grand chose à revoir : tout se suit de manière logique, et d'ailleurs j'admire le talent de l'auteure qui arrive à caser des "morceaux bonus" comme ça au milieu de l'histoire pour fêter le nombre de vues grandissant et ce sans que ce soit incohérent, on dirait presque qu'elle avait prévu d'arriver à tel nombre de vues tel jour, c'est fascinant (d'autant que les bonus ne sont pas du tout bâclés et apportent réellement quelque chose à l'histoire). Je dirais que le dernier tiers de l'histoire est celui qui doit être le plus retravaillé. Je trouve que les personnages perdent de leur superbe (mais c'est certainement voulu vu que le thème de la folie est récurrent dans l'histoire). Par exemple : je trouve El clairement chiante et incompréhensible et Louis pathétique. Du coup je trouve que ça gâche un peu le début de l'histoire et j'ai eu un l'impression de me retrouver dans un roman qui mélange le style de "Une vie" de Maupassant : avec des personnages beaucoup trop torturés pour que ce soit réaliste et une tragédie dans le genre "Antigone" ou "Bérénice" : où chacun prend sur lui le malheur de l'autre et tente de devenir le martyre de l'histoire.

Qu'ils soient bloqués par un manque de confiance en l'autre, je peux le comprendre pour El au vu de son passé mais pas pour Louis. Qu'ils aient peur de la réaction de l'autre je peux le comprendre pour Louis mais pas pour El. Du coup il parait logique que les deux protagonistes vont hésiter à se parler mais à côté de cela, ils arrivent à interpréter ce que pense l'autre et à deviner ce qu'il va faire (par exemple à la fin Louis devine ce que va faire Eléonore et s'y est déjà résigné) : du coup, je ne comprends pas en quoi la communication est un problème s'ils ont assez de "connexion" entre eux pour parvenir à se cerner mutuellement.

Avis & Critiques D'une Lectrice PerfectionnisteLisez cette histoire GRATUITEMENT !