5

7 0 0
                                              

   Plus qu'un jour.

   Au matin, je me sentis comme endeuillé de la nouvelle de ma mort, à la manière d'un vieillard à l'approche de son dernier souffle. Sans frayeur, je me demandai même comment ça serait, la mort. Avait-elle l'apparence d'une grande Faucheuse coiffée d'un capuchon qui recouvrirait un visage absent, ou était-ce simplement un immense tunnel stellaire guidant vers une aveuglante lueur blanche ? En repensant au mail, je gardai ma première idée que la Mort serait une personne physique. En parlant de ça, c'était en ouvrant mon navigateur que je me rendis compte que j'en avais reçu un nouveau.Je frémis en voyant que l'émetteur et la date d'envoi étaient identiques au précédent : la Mort, aujourd'hui à 0h00.

« Monsieur Jourdain,

Je suis au regret de vous informer qu'il y a eu une erreur dans notre service de communication. Une personne autre que vous avait été désignée pour mourir cette semaine, et par mégarde, votre noms'est retrouvé à la place du sien dans nos dossiers. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément, en espérant qu'une telle faute ne se reproduira pas à l'avenir.Veuillez accepter, monsieur, mes sincères excuses, ainsi que mes salutations les plus distinguées.

Cordialement,

La Mort. »

La semaine d'avant ma seconde vieLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant