Chapitre 7 : L'impuissance

190 20 0
                                                  

Certains spectacles peuvent être impressionnants à voir. Il suffit de regarder le ciel pour s'en rendre compte à chaque instant. Cependant, lorsque l'on est concerné par un "spectacle", la notion d'impressionnant prend une tout autre tournure. C'était ce que j'allais expérimenter dans quelques minutes, quand deux des plus grands anarchistes allaient se retrouver face à face. Marilyn et Davis. Autant dire que pour avoir des étincelles, il y allait en avoir, et ce... beaucoup...

Davis était déjà à mes côtés ainsi que Chernobog dans la grande salle de l'horloge qui pouvait faire office de hall. Il ne manquait plus que Marilyn et chaque seconde était un enfer. Je tentais de rester calme et de ne laisser apparaître aucun signe de pression, chose relativement compliquée, sauf que j'en avais pris l'habitude bien assez tôt.

— Vous êtes sûrs qu'elle va venir au moins ? demanda Davis, agacé.

— Elle a été prévenue et a confirmé sa venue, assurai-je, essayant de poser ma voix tremblante.

Même après notre court échange, je ne doutais pas qu'elle décline sa venue, surtout parce qu'elle n'avait aucune idée de la présence de son pire ennemi. J'avais prétendu que tout serait réglé si elle venait et que je lui expliquerais. J'avais en quelque sorte menti, mais je n'avais pas d'autres choix avec quelqu'un d'aussi têtu que Marilyn.

Alors que mon inquiétude parvenait à son summum, elle fut interrompue par une voix aux tonalités mesquines que je reconnus immédiatement :

— Les indésirables sont vraiment partout à ce que je vois...

Marilyn était sous nos yeux. Elle avait réussi à se faufiler sans que quiconque s'en rende compte. Sa paume de main était tendue vers Davis, prête à exécuter un sort au moindre mouvement.

— J'espère que vous l'avez mené à moi pour que je le tue, sinon je considère notre accord comme invalide, ajouta-t-elle d'une voix grave.

Bien évidemment, elle n'allait pas mâcher ses mots et rentrait tout de suite dans le vif du sujet. Ça n'allait pas être facile de conclure quoi que ce soit dans de tels termes.

— Pouvons-nous avoir une discussion sérieuse sans nous taper dessus ? s'enquit Davis.

— Quand on en a eu, tu m'as traité d'hystérique. Il n'y a rien à discuter de plus...

Voyant que tout ceci était sur le point de dégénérer, je m'interposai entre eux et pris les devants de la discussion assez maladroitement, mais je n'avais jamais été très doué dans l'art de rehausser une conversation bancale jusqu'alors.

— De nombreuses personnes sont en danger à Downfall, lâchai-je d'un ton qui se voulait autoritaire. N'importe qui peut être touché. Le mieux serait de s'associer pour empêcher le pire...

— Tu veux que je m'associe à cet abruti ? lança Marilyn d'un air moqueur.

Chernobog s'approcha, prêt à intervenir, alors qu'il était resté silencieux, comme s'il voulait rester à l'écart de tout conflit.

— Vous avez tous les deux des convictions, et sûrement tous les deux des proches qui pourraient être touchés. Ne me dites pas que vous n'avez pas vu un papillon traîner...

Marilyn évita son regard. Visiblement, certaines querelles d'antan étaient encore présentes, même si j'ignorais lesquelles.

— Je ne cherche qu'à aider les esclaves, leur donner plus de privilèges, rétorqua Davis. D'après mes dernières recherches, cette personne a créé davantage d'écart entre les esclaves et les nobles, engendrant une peur vers ces derniers... Comme d'habitude, ils considèrent que seuls les esclaves sont mauvais.

Downfall | TOME 1 & 2Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant