[Nevra] Un familier plus que jaloux.

1K 48 8

- Tu ne lui adresses toujours pas la parole ? Me demanda Ezarel, occupé par ses potions dans le laboratoire.

- Non il s'est joué de moi Ezarel, il m'énerve ! répondis-je en criant.

- Il est encore venu te voir ce matin n'est-ce pas ? Me dit-il en se levant pour venir se placer devant moi avec son habituel sourire.

J'acquiesçai de la tête avec mon air désespéré, le sourire d'Ezarel s'agrandit un peu plus. Contrairement à moi, il était amusé par la situation. Il se contenait bien de rire celui-la.

- Je reconnais bien mon ami ! dit-il en étouffant un rire.

- Il est la le problème, Ezarel, il ne changera jamais.

Alors que j'avais baisser la tête, Ezarel vint s'assoir à côté.

- N'empêche que tu l'aimes !

Mon sang ne fit qu'un tour, mais de quoi ? je sursautai.

- Quoi ? Mais-mais Ezarel..je n'importe quoi ! M'exclamais-je sous ses éclats de rire, il n'en pouvait plus ! Idiot. dis-je en lui mettant un coup dans l'épaule.

Alors que je m'énervais un peu plus chaque fois qu'il riait, je me remis à penser à ce qu'il s'était passer.

"FlashBack"

Alors que j'étais en pleine rigolade avec Ezarel, Ikhar arriva le regard grave dans le laboratoire, elle se plaça à côté de nous. Je vis le sourire d'Ezarel s'estomper.

- Il est arrivé quelque chose..dit-elle tremblante.

- Quoi ? demanda Ezarel. Qu'est-ce qu'il y a ? s'énerva t-il.

Ikhar sursauta par le soudain haussement de ton d'Ezarel puis elle repris plus calmement.

- Nevra...il s'est fait attaqué par plusieurs black dogs, il est a l'infirmerie.

Ezarel en lâcha sa potion qu'il remuait depuis tout à l'heure, mon regard croisa le sien. Et nous partîmes en courant en dévalent les escaliers. J'avais tellement peur et si il était blessai gravement ou même pire si il n'avait pas survécu. En arrivant a l'infirmerie mon souffle se coupa. Eweleine arriva en panique avec Nevra sur un lit, il était torse nu avec diverses blessures sur son abdomen, la pauvre elfe tentait en vint de le réanimer.

- Nous fais pas ce coup Nevra ! criai- Eweleine.

J'avais l'impression que le monde ne tournait pas rond autour de nous. Ezarel était à coté de moi, il n'osait pas bouger. Eweleine et les autres infirmières étaient en panique. Miiko et Valkyon arrivèrent en courant. La kitsune tentait de me parler mais c'est comme si tout ce que je voyait se passer au ralenti, je percevais seulement le corp inerte de Nevra se soulever sous les mouvement d'Eweleine. L'émetteur qui nous indiquait si il respirait ou pas donnait sans cesse ces bruits.

1 er Bip

Eweleine ordonna aux infirmières d'aller chercher le réanimateur.

2 eme Bip

Miiko regarda en panique Ezarel et Valkyon.

3 eme bip

J'allais me retourner, je ne voulais pas le voir mort mais son cœur recommença a battre. Je vis tout le monde soupirer, je me laissai alors tomber par terre par le trop pleins d'émotions. Ezarel s'abaissa à mon niveau et me relava.

- Il est hors de danger maintenant, il va s'en sortir.

Je haussai la tête pour lui montrer que je l'avais entendu et que je n'étais plus dans mon état second. Miiko nous ordonna par la suite de vaguer à nos occupations mais je préférai rester à l'infirmerie en compagnie d'Eweleine qui prenait soin du vampire. Elle resta deux bonnes heures à discuter avec moi tout en s'occupant du vampire mais prise de fatigue, elle me demanda si je pouvais rester près de Nevra le temps qu'elle aille souffler un peu. J'acceptai sans hésitation et vins me placer à côté de lui. Même dans ces moment il était beau, son visage était éclairé par la faible lumière du soir que laissait entrevoir les fins rideaux, sa bouche était tordue avec un léger sourire, presque invisible mais qui aiguillait tout de même sa frimousse et ses cheveux, que je m'étais mise à caressai était toujours autant désordonné.

OS Eldarya: Des histoires dispersées dans le monde.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !