Chapitre 14

139 15 3


Après le départ de Jules, Damien regarde sa montre. Encore deux heures avant de prendre son service. Il se sent fatiguée après le week-end avec Ace et cette aparté si agréable aves Jules. Rien que d'u penser il se sent rougir et exciter. Il secoue la tête. Il doit au contraire revenir au présent. En soupirant, il se rabbat sur les corvées : ménages, vaisselles, devoir... Sa mère tente de le joindre mais il n'a pas du tout envie de l'entendre. Enfin il est l'heure de partir. Damien prend ses affaires et retourne au club pour la deuxième fois de la journée. Il prend son poste tranquillement, se mettant à jour des changements survenus pendant son absence. C'est l'arrivée de Chris, la mine maussade et un magnifique œil au beurre noir qui le fait lever les yeux du registre. Chris le salut.

— Tiens, tu es rentré à la maison ? Salut la souris !

Damien ne sait pas trop comment réagir mais lui sourit quand même.

— Bonsoir Chris. Pas mal ton œil.

Il tend la feuille des rendez-vous, avec un petit sourire moqueur.

— Ça te donne un coté voyou qui te va plutôt bien. C'est un nouveau style ?

Chris prend la feuille, faussement en colère.

— On ne se moque pas ! Ça fait un mal de chien !

— Tu veux un peu de glace ? Ou des cachets ?

— Non, c'est bon. T'étais où ? Avec ton client ? T'aurais pu prévenir le boss, il a failli avaler son nœud papillon.

La porte du club tinte, Damien jette un rapide regard, le cœur battant, à la fois déçu et soulagé lorsqu'un client entre. Damien fait signe au barman pour commander un jus de fruit. Il ferme les yeux.

— Le boss ? Et mer...credi. J'ai complètement oublié. Au moment du chèque il sera content, m'en voudra plus. Enfin, j'espère !

Damien prépare les différents plannings des hôtes, les alignant sur le comptoir*

— Un problème ?

Chris sursaute alors que lui aussi fixe la porte. Il se tourne brutalement vers Damien.

— Hein ? Non pourquoi dis-tu cela ?

Il se passe la main dans les cheveux, l'air de rien, il demande.

— Tu n'as pas vu Etienne ?

— Pas encore.

Chris secoue la tête, regardant le hall par-dessus son épaule. Damien fini son organisation.

— Il a dû être secoué après les paroles de l'autre abrutit. Mais il est plus fort qu'on croit, il ne va pas tarder.

Chris regarde son planning sans le voir.

— Ah, tu es au courant. Les nouvelles vont vite !

Le grand blond soupire.

— Il n'a pas répondu à mes coups de fils et je ne l'ai pas vue depuis samedi. Ça commence à m'inquiéter.

— S'il n'est pas arrivé avant la fin de mon service. Je récupère son adresse et tu m'accompagnes pour voir ce qu'il fait.

Damien salue un client qui se dirige vers le bar, puis son regard revient vers Chris.

— Ça te va ?

Chris regarde dans le vide avant de lever ses yeux bleus sur Damien.

— Il viendra... mais ce qui m'inquiète c'est l'accueil qu'il va me réserver. Il m'a dit que je l'ai traité comme un faible à le protéger comme ça.

La Rose NoireLisez cette histoire GRATUITEMENT!