4.8 - Épilogue

893 59 6

Kiley:

Nous voilà, debout devant un grand cercueil dans lequel mon père s'y trouve. Ma famille, ses coéquipiers, Andrew, et sa famille debout silencieusement quand le prêtre parlait.

Cela faisait une semaine et demi que je commençais à entendre, et maintenant je pouvais entendre clairement. Ma gorge est encore un peu sensible mais je peux me débrouiller.

Mes yeux étaient embuée de nouvelles larmes et j'étais prête à exploser en sanglots de nouveau.

Je sentis une main tiède s'entremêler avec la mienne et je n'avais pas besoin de voir pour savoir que c'était Andrew. Une larme coulait sur ma joue et je mordis ma lèvre pour ne pas laisser échapper un autre sanglot de ma gorge.

"Nous allons l'enterrer plus tard à quinze heures..." le prêtre annonça avec un ton doux.

J'ai senti une main sur mon épaule et ma tête se leva, regardant vers maman. "Tu peux aller le voir maintenant, chérie... Je vais aller accueillir des gens, ok?"

J'ai juste hoché ma tête et jetai un coup d'œil à Andrew. Il me donna un petit sourire triste.

"Je reviens dans quelques minutes, Ki," il déclare. "Je vais aller parler avec mes parents pour un moment."

Je hochai ma tête. Il mit ses lèvres sur mon front gentiment et partit.

Essuyant les larmes de mes yeux, je me suis débrouillée pour marcher jusqu'au cercueil et rester debout devant. Mes yeux se détournèrent vers son corps sans vie.

J'étouffai un sanglot et je couvris ma bouche quand les larmes commencèrent à couler.

"Il était mon meilleur ami..."

Mon regard se dirigea vers la voix grave: c'était un homme qui était debout à côté. Il me donna un sourire triste. Le regard dans ses yeux me raconta sa douleur de la mort de mon père.

Ses yeux étaient légèrement rouges, probablement parce qu'il pleurait.

"Tu es Kiley, non?" Il demanda. "Sa fille?"

Je hochai juste ma tête et essuyait mes larmes qui continuaient à couler.

"Il parlait beaucoup de toi..."

Je pinçai mes lèvres ensemble, mon cœur serré.

"Il disait que tu étais sa petite fille autrefois, que tu l'admirais."

Les larmes coulaient sur mes joues bouffies.

"Qu'il était ton héros."

Je me décomposais et tombai en pleurs.

L'homme enveloppa ses bras forts autour de moi, en me réconfortant. "Ça va aller... il a dit qu'il sera toujours ton héros... qu'il sera toujours ton ange gardien."

Il se dégagea de l'étreinte et me donna un sourire. "Je te verrais dans les parages, petite fille." Et avec ça, il sortit de la salle.

"Kiley," Andrew appela, de l'inquiétude dans sa voix. "Kiley, allez, allons prendre un peu d'air."

Je hochai ma tête et le laissait me tirer dehors.

On s'est assit à côté des escaliers, mon corps appuyait sur le sien quand il frottait mon dos.

"Pourquoi lui?" j'étouffai ces mots silencieusement et il me fit taire.

"Shh, chérie, ça va aller... juste ferme tes yeux," il apaisait. "Je serai là quand tu les ouvrira."

Et donc je l'ai fait.

J'ai fermé mes yeux, laissant le noir et le silence m'envahir.

Je n'ai plus peur maintenant. Parce que je sais que quand je me réveillera, Andrew sera là.

J'ouvris mes yeux quelques secondes plus tard et il me sourit. Il fit des signes.

"Je t'aime."

"Tu sais que je peux entendre, crétin," je dis avec un petit rire sincère. Il gloussa et me tint près de lui.

"Je t'aime," il chuchota dans mes cheveux et je fermai mes yeux une fois de plus.

Il sera toujours là.

Fin

La fille qui ne pouvait pas entendre (livre 1)Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant