Chapitre 29

12 3 0

Alors que je suis prête à l'écouter, Cameron pose ses deux mains sur ma tête. Surprise, je ne réagis pas. Je comprend rapidement qu'il vaut mieux que je me taise.

Cameron : Laisse toi faire, et ferme les yeux.

Je m'exécute aussitôt. Soudain, je suis comme transportée dans le passé. J'ai l'impression de voler, d'être dans une autre dimension. J'ai un peu la tête qui tourne. Les pouvoirs de Cameron sont très forts et ont un effet particulier sur tout mon organisme.

Je regarde autour de moi. L'endroit met familier. En fait, je n'ai pas bougé. Seuls la couleur des murs et quelques tableaux ont changés. J'entends des voix dans la maison. Des voix inconnus. Je me dirige vers le bruit pour arriver dans la cuisine.

Là, je tombe sur un couple. Sûrement les parents de Cameron. C'est fou, il ressemble beaucoup à son père. Ils sont entrain de préparer le repas, tout en racontant leur journée de travail. Au fil de la discutions, j'apprends qu'ils s'appellent Lili et Josh.

Lili a l'air d'être une femme adorable. Elle est superbement bien habillée. Ses yeux noisettes s'accordent parfaitement à ses cheveux noirs. Josh, lui, a les cheveux grisonnant. Mais son grand et large sourire me fait immédiatement penser à Cameron. Enfin, quand ce dernier accepte de sourire. Ils ont l'air d'être heureux. C'est une soirée comme les autres.

Alors que tout semble parfait, un jeune homme que je ne connais que trop bien déboule dans la pièce.

Cameron : Je sors ce soir.

Lili : Et qui a autorisé ça ?

Cameron : Moi.

Josh : Tu n'es pas encore majeure garçon, alors d'ici là, c'est nous qui décidons de tes sorties.

Cameron : C'est bon, on est vendredi soir. Je bosserai ce weekend. Mais là, j'ai juste besoin de décompresser.

Lili : On peut savoir au moins où tu vas ?

Josh : Et avec qui ?

Cameron : Vous ne les connaissez pas et on va trainer dans le parc à côté du lycée.

Josh : Je sortais les mêmes excuses bidons pour aller voir ta mère en douce quand j'avais ton âge.

Cameron : Ouais, bah en tout cas, il n'est pas question de fille.

Lili : J'espère quand même que tu en ramèneras une à la maison un jour. Je veux des petits enfants.

Cameron soupire tout en levant les yeux au ciel.

Cameron : Bon, pas que je m'ennuie, mais on m'attend.

Cameron sort rapidement de la cuisine pour rejoindre la porte d'entrée.

Josh : Tu ne dépasse pas minuit !

Son père termine à peine sa phrase que Cameron est déjà parti. Visiblement, il n'a pas changé.

À partir de ce moment là, ma vision se trouble. Je vois les parents de Cameron disparaître petit à petit. Tout devient sombre. Je comprend alors que tant que Cameron ne sera pas rentré, je n'en verrai pas d'avantage. Je suis dans ses souvenirs à lui. Je ne peux donc voir que ce que lui a vu.

D'un coup, tout s'accélère. Je vois des ombres bouger sur les murs. Comme si les personnages d'une pièce de théâtre se mettaient en place. Je le sens. Je vais à présent savoir ce qu'il s'est passé.

***

Je suis dans le salon, à la fenêtre, guettant le retour de Cameron. Je regarde ma montre. Il a déjà dépassé de deux heures le couvre feu de ses parents. Je l'aperçois enfin. C'est étrange... On dirait que je suis presque heureuse de le voir revenir. Il marche lentement dans l'allée centrale. Je me dirige vers la porte d'entrée, prête à l'accueillir, même si il ne peut pas me voir.

Il entre, en claquant la porte derrière lui.

Cameron : Je suis rentré !

Il a l'air d'avoir un peu bu. Du moment qu'il tient sur ses jambes, ce n'est rien de grave. Il va vers la cuisine pour se prendre un verre d'eau.

Cameron : Y a quelqu'un ? Vous dormez déjà ?

Aucune réponse. En même temps, il faut avouer qu'il est un peu tard. Cameron ouvre le frigo et se prépare un sandwich. Pourtant, il a l'air préoccupé. Quelque chose le dérange.

Cameron : Si c'est une blague c'est pas drôle ! Vous êtes où ?

Alors que nous nous dirigeons vers le salon, Cameron laisse tomber son verre d'eau. Je redresse la tête. Il est comme pétrifié. Ses yeux sont grands ouverts. Sa peau est pâle. Je m'avance un peu, le cœur battant, craignant de regarder ce qui le rend dans cet état. Un pas de plus, et j'aurais le même champ de vision que lui. La peur m'envahit tout d'un coup. Tout mon être frissonne.

Cameron accourt vers eux, vers leurs corps, baignant dans leur sang. Il secoue ses parents dans tout les sens. Il hurle à plein poumons. Il appel à l'aide. Ses larmes perlent sur ses joues. Ma respiration s'accélèrent. J'aperçois une ombre au fond de la pièce. Un visage noir, des yeux rouges. Mes jambes se mettent à trembler. Je me sens de plus en plus lourde. Je n'ai plus de force.

***

Quand j'ouvre à nouveau les yeux, je croise le regard humide de Cameron. C'est la première fois que je le vois comme ça, si fragile. Il se laisse enfin aller, devant moi. Gêné, il s'éloigne de moi et marche en direction de la fenêtre.

Moi : Tu veux...qu'on en parle ?

Cameron : Il n'y a rien à dire. Mes parents sont morts car ils ont voulu me protéger de Weakness. À cet période, je ne savais toujours pas que je possédais des pouvoirs. Si ils m'avaient tenu au courant, peut être que les choses se seraient passés différemment.

Je me lève pour le rejoindre. Je dépose ma main sur son épaule. Il se retourne, en gardant la tête baissée et les yeux rivés sur le sol.

Moi : C'est du passé. Tu ne peux rien changer. Je m'en suis voulu moi aussi, quand mes parents sont morts. Je partage ta douleur et je la comprend. Mais on doit avancer, Cameron. Ils ne doivent pas être morts en vain. On doit faire payer à Weakness tout le malheur qu'elle a causé dans notre vie.

Cameron : Je sais. Ça a toujours été mon but.

Un court silence s'installe.

Moi : Pourquoi Nathan a dit que tu me manipulé ?

Cameron : Parce qu'il pensait que je me servais de toi uniquement pour ma vengeance personnelle. Mais il ne connaissait rien à mon histoire. Cette vengeance, on la veut tout les deux.

***

N'hésitez pas à laisser un petit commentaire et pensez également à voter. Merci :-)

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !