Be a queen

58 2 0
                                                  

Une chaussure de cristal, posée sur un coussin de velours rouges, enfermée dans une coupole en verre, le tout posé sur un socle de marbre. Symbole de beauté, et d'amour. Souvenir d'un passé qui semblait si lointain, où vivait une jeune fille belle, enjouée et amoureuse. Cette fille qui se retrouvait aujourd'hui assise sur une chaise a regarder ces chaussures, la tête pleine de question sans réponses. Questions qui lui avait fait oublier toute notion du temps et de l'espace.

- Ella...?

Cendrillon sursauta en entendant son nom murmurer par une voix si familière. Elle tourna la tête.

- hmmh ?

- Je te cherche depuis tout a l'heure. Il est minuit tu sais.

- ...

Son prince, maintenant roi, était comme il avait toujours été beau, séduisant, elle par compte se sentait changée mais ne l'avait remarqué que ce soir en passant devant ces chaussures

-Qu'est-ce qu'il y a mon coeur.

Il s'approcha. Elle tourna alors la tête vers les chaussures

- Tu savais qu'elles étaient enchantées

- Heum, oui .

- Ah?

- Bien sur sinon comment aurais-je fait pour te retrouver parmis tout ces 34, fit-il en riant.

- Je ne parle pas de ce sort là. Tu ne t'es jamais demandé comment est-ce que tu étais tombé amoureux d'une personne que tu n'avais rencontré qu'une seule fois et brièvement en plus.

- Jamais. Ça a été un coup de foudre au premier regard.

- Vraiment?

- Bien sur! Il prit un ton inquiet. Pas pour toi?

Elle parcourut la salle des yeux. Elle avait une idée en tête, mais les mots pour l'exprimer semblait s'être égarés. Elle soupira.

- Comment t'expliquer? Eh bien avant de participer au bal j'étais comme toutes les filles: follement amoureuse du prince et le fait d'être servante avait renforcé ce sentiment.

Elle posa a nouveaux les yeux sur lui.

-Au bal j'étais folle de joie j'avais rencontré LE prince et il m'aimait. MOI. Parmis toute ces filles .

- Ça parait irréel, mais c'est vrai. Il eut un petit sourire hésitant presque timide.

- Alors, pourquoi?

Elle le regarda droit dans les yeux. Ses yeux criaient une question, ceux du prince dénotait une incompréhension totale. Elle baissa les yeux, ses mains tripotaient nerveusement un pan de sa robe.

-Je veux dire, un roi a besoin d'héritier n'est-ce-pas.

Elle parlait précipitamment comme pour se débarrasser plus rapidement d'un fardeau.

-Mais tout les jours tu m'embrasses, passe ta main dans mon dos, tente de me déshabiller, mais... ça s'arrête là à chaque fois parce que tu es fatigué, tu dois te lever tôt demain ou tu n'es pas d'humeur. Au début je me suis dit que tu me trompais mais ça paraissait tellement surréaliste, alors... j'ai compris.

La question lui brulait les lèvres depuis bientôt deux jours, mais elle sortit en un murmure.

-tu ne m'aime plus...?

Il prit un air choqué. Il s'attendait à autre chose. Alors il reprit avec force:

-Je t'aime plus que tout...

-Alors explique moi...

Il se leva et fit le tour du socle, puis soupira. De longues minutes s'écoulèrent ainsi, le roi soupirait et Ella le regardait. Il s'arrêta après un énième soupir puis commença :

- Tu as raison pour le sort, sa voix tremblait légèrement. Quelques temps après le mariage il s'est dissipé, et en te regardant j'avais le sentiment de t'aimer mais plus de la même manière. J'ai tout tenté..., je te le jure, pour t'aimer autant que tu m'aimais, mais jusqu'à ce jour j'ai toujours ce manque en moi, et si je n'y arrive pas, c'est à cause de ça, j'ai l'impression d'embrasser ma... Meilleure amie. Enfin quelque chose comme ça et rien que le fait de te toucher me dégoûtait.

Depuis le début de sa tirade Ella pleurait a chaudes larmes. Ses mains sur son visage tentaient vainement d'essuyer cette eau qui revenait a chaque fois plus abondante. Elle finit par abandonner et s'écroula sur le sol secouée par d'incroyables sanglots.

- Je suis tellement désolé, tellement...
Le prince posa un regard remplit de dizaines de sentiments sur Ella. Elle pleurait et il ne pouvait rien faire, sauf la regarder et contenir ses propres larmes. Une seule réussie a s'échapper et roula sur sa joue. Après quelques autres longues minutes, elle se releva, et ramena ses jambes contre sa poitrine puis déposa sur ses genoux une tête lourde.

- Ne le sois pas, c'est ma faute, ce sont les rêves d'une petite fille qui nous ont menés à ça, pas toi.

- Non...

- Si! Je suis tellement idiote, j'ai cru comme une gamine que deux personnes pouvaient s'aimer comme ça. C'est moi qui suis désolé de pleurer comme la chieuse que je suis pour une histoire dans laquelle JE suis la fautive.

- Ella je t'aime.

Il avait dit ça en s'écroulant a ses côtés, la trace d'une larme marquant sa joue.

-Non, tu ne m'aimes pas ne te forces pas.

- Je ne me force pas. Je t'aime...

- Moi aussi... Finit-elle par décréter. J'ai envie de partir.

- Comment ça ? Tu...

- Non! Je veux juste voyager et peut-être me retrouver parce qu'en ce moment..., je me sens perdue . Et puis je sens que quand je reviendrai tu tomberas amoureux de cette nouvelle Cendrillon.

- ... Tu veux vraiment partir ?

- Vraiment.

- Pourquoi pas Disney?

- moui...

- tu me manquerais.

- Je... Je crois que je vais aller dormir, elle se leva et lui sourit, il faudra que je sois en forme pour la préparation du voyage demain. Bonne nuit.

Elle se dirigea vers la porte et la passa sans un regard pour le roi assis sur le sol.

Il regardait fixement ces chaussures qui brillaient dans la nuit. Des chaussures de diamants, posées sur un coussin rouge sang, enfermées dans une coupole de cristal, le tout posé sur un socle immaculé. Symbole de beauté, et d'amour. Souvenir d'un passé qui semblait si lointain, où vivait un jeune homme beau, insouciant et amoureux. Cet homme qui se retrouvait aujourd'hui assis sur le sol à regarder ces chaussures, la tête pleine de question sans réponses.

A world full of magicLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant