la famille Rockefeller

192 2 0
                                                  

Les Rockefeller, histoire d'une famille 1,2,3

 France Nation  21 Juin 2015  

La façon de faire de l’argent est d’acheter quand le sang inonde les rues

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

La façon de faire de l’argent est d’acheter quand le sang inonde les rues. — John D. Rockefeller. — Combien d’argent est suffisant, monsieur Rockefeller ? — Juste encore un petit peu.

Les Rockefeller, une famille de milliardaires américains d’origine allemande qui fit fortune en systématisant l’usage du pétrole comme combustible.

William Avery Rockefeller Senior

Charlatan, vendeur itinérant de médicaments miracles (pétrole dilué, huile de serpent, etc.), plutôt polygame, un peu gambler, il abandonna sa famille à son sort. Deux de ses fils se hissèrent parmi les hommes les plus puissants de l’Histoire.

John Davidson Rockefeller

De tous les grands héros que la terre ait porté, nul doute que John D. Rockefeller, premier milliardaire de l’Histoire, fut celui animé des meilleures intentions. Il pourchassait candidement l'objectif d’amasser le plus d’argent possible et l’on peut sans ambages déclarer : « mission accomplie, Johnny Boy ! ». Comme tous les grands capitalistes de son époque, il croyait fermement à la démocratie, aux lois du marché et au capitalisme, mais en tant que fables utiles !… Tartines populaires ! Bonnes pour les journaux ! Idéales pour abrutir les ouvriers ! Bercer leurs enfants ! Meubler les dimanches !… La meilleure preuve de l’autorité de ces mythes et galéjades est l’écrasante proportion de nos contemporains qui y croient encore de nos jours, tant à gauche qu’à droite, d’ailleurs !… Notre bon John D. fut sans doute celui qui dépensa le plus d’énergie et d’oseille à renforcer la merveilleuse légende des bienfaits de l’Industrialisation.

Après avoir érigé son empire sans la moindre corruption, répression, piraterie, tricherie ou malhonnêteté (toujours selon le folklore hollywoodien), il consacra ses jours à la quête de sa quasi christique philanthropie, beurrant avec dévotion la planète des miasmes pléthoriques que sa dégorgeante générosité. Non seulement se baladait-il les poches bourrées de pièces de 10¢ qu’il jetait en aumône aux badauds sur sa route, mais il finança également d’innombrables entreprises de bienfaisance, Églises, hôpitaux, écoles, etc. Son altruisme et sa bonté ayant fait l’objet de trillions d’hagiographies dithyrambiques, je vous parlerai plutôt ici de quelques-unes de ses passions plus discrètes, mais qui eurent sur le siècle naissant une influence remarquable.

 Son altruisme et sa bonté ayant fait l’objet de trillions d’hagiographies dithyrambiques, je vous parlerai plutôt ici de quelques-unes de ses passions plus discrètes, mais qui eurent sur le siècle naissant une influence remarquable

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.
 enquête sur les illuminatisLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant