chapitre 5

75 13 2

Nous sommes lundi. Deux jours ont passé depuis le fameux événement de la photo. Aujourd'hui, j'ai énormément de travail, mais... Je dois dire que je suis mélangé. Ça, ça ne m'arrive pas souvent dans ma vie. C'est pour cela que j'ai pris mon après-midi. J'ai besoin de parler avec Seth. Je me surprend moi-même à avoir ce genre de besoin.
J'arrive dans le grand hall de l'immeuble et me dirige dans un long couloir. Je croise en chemin toutes sortes d'employés. J'avoue que ce bâtiment ressemble quelque peu à un hôtel. Bref, j'arrive au bout de ce long couloir et tourne à gauche.
Seth est assis derrière un comptoir ou plusieurs télévisons montre les divers étages. Il regarde nonchalamment les écrans comme à son habitude. Quand il m'aperçoit, il se lève brusquement manquant presque de tomber. Il fait signe à un autre gardien de prendre sa place et quitte le comptoir.

- Mon dieu, Alex, ça fait des lustres que tu n'es pas venu jusqu'ici! Qu'y a-t-il?

Je ne dis rien. En fait, je ne sais pas du tout quoi dire. Surtout qu'il y a plein de monde qui nous tourne autour.

- C'est plus grave que je ne le pensais, fait Seth . Ça te dit qu'on aille jusqu'à chez toi?
- Hn...
- C'est bon. Je m'en vais en pause de dîner, dit-il au gardien qui le remplace.

On prend l'ascenseur jusqu'à mon étage et on s'enferme dans mon condo.

- Où sont les affaires de Kaylee? me demande Seth. Ne me dit pas qu'elle est partie! Oh! Tu l'as finalement jeté dehors, c'est ça?
- Non.
- Alors?

Je me dirige vers la porte un peu plus loin de celle de ma chambre. C'était anciennement mon bureau... Mais pendant la fin de semaine, vu que Kaylee était au plus souvent chez sa meilleure amie, j'avais fait venir une décoratrice qui a transformé cette pièce en chambre. Ce matin, après qu'elle soit partie prendre le bus, j'ai ramassé ses affaires et les aient déposer dedans.
Par grande chance, quand j'ouvre la porte, Seth comprend et je n'ai pas besoin de lui expliquer.

- Elle sait pour la chambre?
- Pas encore.
- Ouin, Alex , tu commences à prendre sur toi à propos de ton rôle de père!

Je détourne mon regard et fixe la porte que je ferme. Je vais m'asseoir sur le sofa évitant visiblement de croiser les yeux d'azur de mon ami. Celui-ci me suit sans dire un mot et prend place sur le fauteuil juste en face. Le silence persiste et je me refuse toujours de lever les yeux. C'est au moment où je le fais que Seth se décide à me parler.

- Qu'y a-t-il, Alex ? La dernière fois que je t'ai vu avec cet air, on était au lycée.
- Seth... J'aimerais qu'elle ne soit pas ma fille...
- Qu'est-ce que tu veux di...

Il s'arrête de parler comme s'il venait de comprendre le sens de mes mots. Il fronce les sourcils et se lève. Quand il s'approche de moi, je ferme les yeux m'attendant bien à ce qu'il allait faire. Je ne me défends pas quand je sens sa main me frapper violement la joue gauche. Ma tête et mon corps dévient sous l'impact.

- T'es con ou quoi?! Comment tu peux? C'est ta fille, merde, et tu ne changeras pas ça! Peu importe si elle t'attire ou non, c'est clair?!

Je reste silencieux un moment. Je sais qu'il a raison, pour qui il me prend ?

- Je sais, Seth. Je me déteste de plus en plus pour ça...

Cette fois-ci c'est lui qui reste sans voix. Il me regarde quelques peu hébété de ce que je viens de dire. Il me détaille de haut en bas. J'ai l'impression qu'il cherche ses mots.

- Alex... Il y a quelque chose que je ne comprends pas... Tu crois qu'elle est ta fille, non?
- Crois-moi, j'essaie d'y croire.
- Oui, je vois... Mais si elle te fait... cet effet, pourquoi ne pas la renvoyer chez son beau-père?
- ... Son beau-père est un con de première.
- Comment peux-tu le savoir?
- De 1, elle me l'a dit, de 2, c'est trop long à expliquer.
- Bon d'accord. Alors si tu ne l'héberges pas, elle se retrouve à la rue..?
- Hn... je ne suis pas sûr. Elle a une bonne amie chez qui elle va tout le temps.
- Ouais, mais ça veut pas dire que les parents de cette fille voudraient et de toute façon tu ne peux pas faire ça.
- Seth, j'ai regardé toutes les options. Kaylee ne peux que rester ici.

Hey , Daddy !Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant