[Nevra] Ce n'est rien.

1.4K 76 5

Cela faisait maintenant 3 mois que Héloïse et Nevra étaient ensemble. Héloïse avait finalement cédé à son beau vampire. Jusqu'à présent elle ne voulait pas succomber, de peur de faire du mal à Alajéa qui elle aussi était amoureuse du brun. Mais elle était bien trop sous son charme et ne pouvait plus l'éviter ou même refuser ses sentiments.
Les deux amants était partis en mission pour une semaine. Ils pouvaient enfin se retrouver un peu seuls. Mais le 4 ème jour Nevra avait reçu une lettre lui demandant de revenir au plus vite, sa soeur était gravement blessée et risquait d'y passer. Nevra et Héloïse étaient alors en route. Nevra courrait très vite et Héloïse n'arrivait pas à suivre d'autant plus qu'elle avait eu une vision de Karen en sang qui l'avait épuisée.

. ... . ... . ... . ... . ... . ... . ... .

Nous étions partis à 11 heures du matin. Le chemin était rude et nous n'avions pas mangé. Je repensais à Karen. Que s'était-il passé ? J'avais eu la vision d'elle en sang mais comment cela ce fait-il qu'elle ce soit réalisée ? De ce fait, Nevra ne m'avait pas adressée la parole depuis notre départ. C'est lorsque je faillis tomber qu'il me rattrapa en agrippant mes hanches.

- Comment tu as eu ces visions de ma soeur ? demanda t-il sans aucune émotion.
- Je ne sais pas...

Il souffla en s'essuyant les perles de sueurs qui coulaient sur son front.

- Ça t'es déjà arrivée ?
- J'ai déjà fait des cauchemars comme ceux là mais ça ne s'était jamais réalisé.
-  Est-ce que tu te vois à l'intérieur des visions ou tu es spectatrice ?
- Je n'en sais rien, Nevra.

Il me regarda froidement, j'aurais voulu m'enterrer six pieds sous terre.

- Bon sang réfléchis au lieu de me dire que tu ne sais pas !

Il allait trop loin, qu'est-ce qu'il lui prenait.
Je relevais la tête, je m'avançais.

- Tu es inquiet mais ce n'est pas la peine de déverser ta colère sur moi !
- De toute façon tu ne sais jamais rien.

Je restai silencieuse un moment. Il faisait vraiment allusion à notre relation ? Il savait dans quelle position j'étais. Je ne pouvais pas trahir Alajéa.

- Faut qu'on avance, dit-il froidement.

Sa nonchalance me blessa mais il ne le remarqua pas et nous partîmes pour cinq heures de course. J'étais épuisée, mes jambes me lançaient. Sans faire attention, je me pris les pieds dans une branche au sol et tombai lourdement au sol.

- Tu es blessée ?
- Non, je n'ai rien.
- Relève toi, vite nous devons arriver avant la nuit.

Nous repartimes en vitesse malgré les petites douleurs que je ressentais. Puis soudain j'aperçu les portes du QG. Kéro, Miiko, Ezarel Valkyon et Leiftan nous attendaient.

- Mon dieu Héloïse tu es blessée ! cria Kéro.

Je repondis que oui pendant que Nevra se retourna rapidement vers moi. Il me scruta, demanda à ce que l'on s'occupe de moi et partit en direction de l'infirmerie. Ez' et Valkyon le regardèrent tous les deux surpris de si peu d'inquiétude à mon égard.

- Héloïse, commença Miiko. Ezarel va s'occuper de tes blessures. Eweleine est beaucoup trop occupée avec Karenn. Je t'attends dans la salle du cristal pour ton rapport.

Ordre clair, net et précis.

- Viens miss, je vais te soigner dans ta chambre, il n'y a plus de place à l'infirmerie.

Je suivis Ezarel dans le plus grand silence, j'étais beaucoup trop fatiguée pour parler.

- Tu n'as rien a dire pour une fois ? se moqua gentiment Ezarel.

OS Eldarya: Des histoires dispersées dans le monde.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !