prologue

192 23 11

- Au revoir M. Smith . À demain.

Je fais un signe de la main à ma secrétaire et entre dans l'ascenseur. Encore une longue journée de travail à mon actif. Parfois, je me dis que je travaille trop pour mon âge. Trente ans et déjà PDG d'une entreprise. Bon, j'exagère peut-être un peu. Après tout, je peux avoir tout ce que je veux.
L'ascenseur s'arrête et ouvre ses portes sur le stationnement intérieur de l'immeuble. Je sors mes clés et fait clignoter les lumières de ma Lamborghini gallardo noire. Encore une fois, un groupe de jeunes femmes attend près de ma voiture. Je leurs fais un sourire en coin ; je suis d'humeur ce soir finalement.

- Bonsoir, mesdemoiselles.

L'une après l'autre glousse en entendant ma voix . Je vais m'amuser un peu.

- Ce que tes yeux scintillent, je souffle à l'une des femmes glissant ma main sur son visage.
- Vous êtes si gentil, sourit-elle de plus belle.
- Hn. Maintenant dégage.

Je la pousse légèrement pour pouvoir prendre place dans ma voiture . Je descend la fenêtre, met mes lunettes fumées et fait gronder mon moteur avant de ne disparaître de leur vue dans un excès de vitesse.
Parfois, toutes ces femmes me lassent et je dois dire que les voir à mes pieds me fait pitié. Elles ne veulent que ce qu'elles n'auront jamais. L'espoir de l'impossible. Méprisable. Je hais ce genre de personne. Ces personnes s'accrochent tellement qu'elles ne voient même plus claire. Elles se nourrissent d'un bonheur aveugle espérant un jour que quelque chose se produise. Complètement ridicule !
Je soupire en m'arrêtant devant mon immeuble. J'arrête le moteur et attend quelques secondes dans ma Lamborghini . Je ne sais pas pourquoi, mais je pense souvent à ce genre de chose ces temps-ci. Je me casse trop la tête ; un plan pour prendre une bonne journée de congé demain. Voilà la solution.
Je sors de ma voiture et me dirige vers le bâtiment. Je prend mon portable et compose le numéro de ma compagnie.

- Smith Inc., que puis-je faire pour vous ?
- C'est moi.
- Oh ! M. Smith. C'est noté, demain vous serez absent.
- Merci, Grace.

Je raccroche. Ma secrétaire me connaît peut-être un peu trop. Quoi qu'en plus c'est la petite amie de mon associé. Il y a aussi le fait qu'elle est ma secrétaire depuis mes débuts. Cette femme est fidèle, vu le nombre de fois où je l'ai titillé et qu'elle n'a rien voulu savoir. Qui plus est, elle reste encore poli avec moi. Étonnante. Elle aime vraiment Jacob. Encore heureux pour lui.
Bon, me voici au 32ième étage. Condo 32B. Tiens, ma porte est ouverte. Ne me dites pas que le gardien à laisser filer l'une de mes groupies. Seth, tu me le paieras.
Je passe la porte et à ma très grande surprise je vois une jeune femme assise sur mon sofa, dans mon salon. Par contre, elle semble assez décontractée. Je dirais même trop : elle a étendu les pieds sur la table basse et envoie des SMS.
Au moins, si elle avait été l'une de mes fans, elle se serait jetée sur moi. Qui cela peut-il être ? Elle a l'air d'une lycéenne et surtout elle a les cheveux roses. Bizarre. En tout cas, elle ne m'a même pas entendu arrivé.
Je claque la porte derrière moi. Ah ! elle me regarde. Plutôt elle me détaille de haut en bas. Après quelques secondes, elle me fait un magnifique sourire.

- Salut, papa ! s'exclame-t-elle.

Hey , Daddy !Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant