Chapitre 2

2.8K 364 117

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Harry s'enfonça dans l'eau, totalement paniqué. Il manqua de percuter un rocher et finit sa course dans le sable. Son coeur n'avait jamais battu aussi vite. Il resta un long moment prostré sur le sol, n'osant même pas regarder vers le haut. Tout était sombre autour de lui, mais le visage du garçon passait et repassait sous ses paupières, plus clairement que n'importe quelle vision.

Un humain l'avait vu.

Un garçon humain l'avait vu.

Un garçon humain l'avait vu et savait que lui aussi l'avait vu.

Putain.

Il se redressa, s'aggrippant au rocher. Ses doigts tremblaient furieusement. Il ne se rappelait pas avoir déjà eu aussi peur de sa vie. Même la fois ou il avait cru perdre Gemma dans le territoire des requins quand il était petit n'était pas comparable à sa frayeur actuelle.

Il attendit de longues minutes, tendant son cou vers la surface de l'eau mais rien ne bougeait. En même temps, l'eau était gelée pour un humain. Jamais le garçon qu'il venait de voir ne s'aventurerait à plonger dans l'océan pour le suivre. Tout au plus, il s'imaginerait sûrement avoir rêvé. Et puis, qui certifiait à Harry qu'il l'avait clairement vu ? Peut être avait il simplement deviné la forme de son corps, peut être avait il cru avoir une hallucination. Si ça trouve, Harry avait imaginé que le garçon le regardait, alors que ce n'était pas du tout le cas. Il était sans doute endormi contre la falaise, et n'avait pas du tout vu Harry. C'était ça. C'était surement ça. Il n'y avait pas de quoi avoir peur. Le garçon ne saurait jamais que les sirènes existaient. Le secret était tenu. Harry n'avait pas commis une faute grave.

Alors comment expliquer qu'il se souvenait distinctement de la couleur parfaite des yeux du garçon, si ce n'est que ceux ci étaient parfaitement ouverts et tournés vers lui ?

Harry se laissa tomber à nouveau contre la surface de la pierre et enfouit son visage dans ses mains. Il tremblait toujours autant. Si il y avait bien une faute impardonnable dans le monde de sirènes, c'était de se laisser voir par les humains. Combien de sirènes étaient mortes suite à ça, tuées par des humains ou par les leurs pour avoir trahis ? Harry ne voulait pas qu'une chose pareille lui arrive. Il ne voulait pas mourir, il n'en avait même pas fait exprès. Pouvait il savoir, lui, que ce garçon serait installé contre la falaise en pleine nuit ? En train de contempler son rocher ? Car oui, il s'agissait bien du rocher d'Harry. Il y venait toutes les nuits pour regarder les étoiles et le village au bout de la falaise. C'était le promontoire idéal, car personne n'y venait jamais. L'endroit était totalement sauvage, reculé de la civilisation et pourtant si proche. C'était l'endroit d'Harry, son endroit préféré au monde, où il pouvait rêver de grimper à son tour sur ces côtes escarpés et courir entre les joncs et voilà qu'un imbécile d'humain venait s'y installer.

Les sanglots d'Harry redoublèrent.

Il était impossible que l'humain ne l'ait pas vu. Ils s'étaient regardés longtemps. Harry pouvait encore sentir la brûlure de son regard parcourir son visage, son torse, toute sa peau nue. Il pouvait encore le voir regarder sa queue de poisson, il pouvait encore deviner l'horreur sur son visage, la terreur et le dégoût que Harry lui avait inspiré.

Et si l'océan - Larry StylinsonLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant