Chapitre 11

143 14 4


Aux environs de 6h du matin, Ace ouvre les yeux en grand d'un seul coup en se redressant en même temps.

— Bordel !

Sa tête lui tourne et il est pris de nausées. Il a juste le temps de glisser jusqu'aux toilettes pour y vomir. Il tire la chasse et pose sa tête sur le couvercle en haletant.

Réveillé par le bruit, Damien met quelques instants à réagir. Un mal de tête lancinant lui vrille les tempes. Le soleil se reflête contre les mignonettes sur le bar et il regrette ce qu'il a fait. Les hoquets du chanteur de l'autre côté de la porte de la salle de bain le fait réagir.

— Ace ?

Il verse un verre d'eau et tapote la porte avant d'entrer. Il pose la main sur les cheveux, retenant les tresses rouges en arrière. Le verre d'eau apparait dans le champs réduit de la vision d'Ace. Ce dernier s'en saisi pour se rincer la gorge par une première gorgée.

— 'rci...

Il pose le verre vide sur le sol.

— 'tain... mal de tête...

Avec douceur, l'étudiant pose ses doigts sur les tempes d'Ace qu'il masse lentement. Les souvenirs de la veille resurgissent. Des questions lui brûlent les lèvres.

— Ferme les yeux, laisse-moi faire.

Il ne les pose pas. De toute façon si Ace ne lui en a pas parlé c'est qu'il n'a pas encore vraiment confiance. Ace soupire.

— 'rci...

Il se laisse bercer par les ronds sur ses tempes. Il frissonne.

— Pourquoi je suis tout nu... et toi aussi ? Qu'est-ce qui s'est passé hier ?

— Tu t'es endormi dans le bain, j'ai fais ce que je pouvais. Puis j'ai toujours mon boxer, moi. Tu avais besoin de repos, je n'ai pas osé te réveiller.

Damien cache un bâillement, il n'a pas assez dormi c'est sûr. Il passe la main sur les cheveux d'Ace. Puis l'aide à se redresser. Ensuite il l'enroule dans une serviette et le raccompagne vers le lit. Ace s'y laisse tomber en se prenant la tête dans les mains.

— Trop de lumière... mal à la tête... je veux mourir !

Damien retient un sourire, il ferme les rideaux pour épargner les yeux du chanteur. Il rejoint Ace sur le lit et avec délicatesse pose la tête de l'agonisant sur ses cuisses. Ses doigts reviennent masser légèrement les tempes. Sa voix est tout aussi légère.

— Pas encore, détends-toi Ace. Je suis là, je veille sur toi.

— C'est affreux ! J'ai la tête dans du coton et ça raisonne...et... Oh !

Ace se redresse d'un coup. Il titube jusqu'à la salle de bain et vide une nouvelle fois son estomac. Damien s'adosse contre le mur, surveillant le chanteur. Le chanteur vomis encore une autre fois, Damien secoue la tête en soupirant. Il retourne dans le salon pour appeler le service d'étage, puis il revient avec un verre pétillant.

— L'aspirine te fera du bien.

Sa main caresse doucement les cheveux rouges vifs, pour tenter de l'apaiser comme il peut. Damien l'entoure de ses bras mais Ace le repousse doucement.

— J'étouffe. T'es un ange mais j'ai trop chaud.

Ace est pris de suée et grelotte en même temps.

— J'ai vraiment trop bu, putain ! Je n'ai pas fait de conneries ?

— Non. Sauf si dépenser quelques milliers d'euros à la table de jeu est une connerie. Aller, viens. Tu m'inquiète.

La Rose NoireLisez cette histoire GRATUITEMENT !