Chapitre III

4.8K 797 1.2K

J'ouvre la bouche pour happer de l'air, mais suis entraînée vers le fond avant d'en avoir eu assez. Je me débats avec force, vidant mes réserves d'air plus rapidement. Je lutte pour revenir à la surface, là où l'air fouette mon visage et gonfle mes poumons. Je ne sens plus que l'eau glissant le long de ma peau, me traînant dans les profondeurs contre ma volonté. J'avais juste voulu essayer de nager par mes propres moyens. Je me croyais assez grande, assez débrouillarde pour y arriver. 

Alors j'avais quitté la maison familiale pour aller jusqu'au lac. J'avais plongé, tête la première, sans un regard en arrière. Au début, j'avais flotté, j'en avais ri, c'était si facile ! Et petit à petit, mes forces m'ont abandonnée, je nageais vers la berge qui semblait s'éloigner à chaque brasse malgré mes supplications silencieuses. 

J'avais fini par arrêter d'essayer, je m'étais alors miser à crier, à pleurer. Personne ne m'entendait désormais. J'avais mis la tête sous l'eau une fois, deux fois, trois fois... J'étais remonté une fois, deux fois... Mais cette fois, je le sens. Je n'y parviendrais pas. Mes bras douloureux pendant le long de mon petit corps frêle, vidés de toute énergie. Mes jambes ne bougent plus non plus, se laissant traîner vers le fond. 

Mes yeux fermés ne s'ouvriront plus pour admirer ma maison, mon jardin. J'étais seule. "J'avais juste voulu grandir, j'étais prête.". L'étais-je réellement ? C'est ce que j'avais voulu croire. Et me voilà, descendant dans les profondeurs noires de ce lac qui semblait si inoffensif, si loin de la maison. Lentement, je sens ma gorge se remplir d'eau et je n'ai plus assez de force pour la chasser. Mon corps devient lourd et la lumière de la surface s'éteint petit à petit, tout comme celle de mes yeux. Ma dernière bulle d'air quitte mes lèvres et entame sa remontée vers la surface, où une lourde tâche funeste l'attend.

— Sam ! Crie une voix lointaine, transperçant ma tête douloureuse comme une balle à travers une glace, faisant disparaître ce mauvais rêve.

D'un seul coup, mes yeux s'ouvrent et j'aspire goulûment l'air, comme si c'était la première fois que je le faisais. Mes poumons se gonflent et je sens mon cœur reprendre petit à petit le contrôle de mon corps. Mes mains tremblent encore et je sens la sueur couler le long de mon dos et de mes tempes, mouillant mon oreiller sur lequel je m'étais assoupi un court instant, entre deux classes. 

Mes cheveux sont collés à ma nuque à cause de la sueur et je devine que des auréoles ont pris place sous mes aisselles. Mes yeux rencontrent l'éclat argenté de ceux d'Aoile. Je ne décèle pas la moindre inquiétude dans ses iris, juste de l'agacement. Ses mèches roses frottent sur ma joue et je les éloigne d'un revers tremblant de la main. Je gémis tout en me redressant, permettant à la jeune fille à mes côtés de décoller son regard du mien. 

Pourtant, je sens que mon gémissement n'est pas passé inaperçu quand je remarque qu'elle ne bouge pas. Assise au bout de mon lit, assez proche pour que je puisse l'entendre et assez loin pour que je garde un semblant d'espace vital, la jeune blonde aux mèches roses fait mine de s'intéresser à mon armoire en bois de chêne. Je soupire et passe une main dans mes cheveux, passant outre le fait que seule une douche peut me faire du bien à cet instant. Le comportement de la jeune femme à mes côtés m'exaspère par moment.

— Ça va, j'ai juste fait un cauchemar, je ne vais pas en mourir ! Et je m'appelle Samantha, je grogne.

Je quitte mon lit et mon regard tombe sur mon roman de mythologie égyptienne. D'ailleurs, les Égyptiens pensaient toujours que rêver de la Mort était un mauvais présage. Un long frisson secoue la colonne vertébrale en repensant aux images que j'ai vues. Si c'est ainsi que je dois mourir, je me dois d'éviter l'eau... Mais l'appel de la douche est plus fort. Un rictus déforme les lèvres de la blondinette à mes côtés tandis qu'elle se relève. 

The Last Banshee [Tome I]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !