un

13.9K 532 99
                                    

avant - juillet 2015

- Tu m'emmènes à une de ces soirées où il y a plus de mecs défoncés que de mecs tout court ?

Je questionne Sneazzy tant qu'on est dans la voiture. J'ai du mal à réaliser que je suis dans la voiture d'un de mes rappeurs préférés, en route vers une soirée avec des inconnus et des substances illégales.

- Je t'amène à une soirée entre potes, répond-t'il avec un sourire aux lèvres.

Je commence à me poser sérieusement des questions. C'est alors que je prends conscience d'un détail qui m'a échappé. Je demande à Sneazzy :

- Tu faisais quoi à cette fête ?

- J'accompagnais une fille avec qui j'ai couché hier, déclare-t'il sans aucune gêne, ce qui me fait rire d'ailleurs.

On se gare sur une place de parking en bas d'un immeuble. On est passés dans le quinzième arrondissement. Sneazzy descend de la voiture alors je l'imite. Je me demande vraiment ce que je fous ici.

- T'es sûr que je vais déranger personne ?

Sneazzy sourit à nouveau face à ma réflexion puis il m'explique :

- Je t'emmène voir des rappeurs, madame j'aime le rap, ce qui n'est pas très crédible d'ailleurs, donc même si tu risque de déranger, aies au moins l'air contente !

Je rigole face à sa réplique. C'est vrai qu'il a raison, ce n'est pas très crédible. Et pourtant, même si je n'approuve pas le milieu de la drogue, des mecs qui couchent avec une fille différente tous les soirs et qui boivent plus d'alcool que d'eau, je suis une fan incontestée de rap. Et ça depuis mon plus jeune âge.
On commence à monter les escaliers de l'immeuble. On s'arrête au quatrième étage, devant l'appartement 46. Sneazzy entre sans toquer. Soit c'est chez lui, soit c'est chez quelqu'un chez qui il va très souvent, soit il avait la flemme de sonner.

- J'ai ramené quelqu'un, ça dérange personne ?

Face à la question de Sneazzy, je sens des regards se tourner vers moi. Je me trouve à présent dans le salon de l'appartement 46 face au s-crew au complet, Doum's et deux autres mecs que je ne connais pas. J'avoue que j'ai un moment de beug. Ils me regardent, un peu perdus. Ils doivent sûrement se dire que je suis une énième fille que leur pote veut se taper. Heureusement, Sneazzy reprend :

- Dans tous les cas c'est chez moi donc tan pis si ça vous dérange !

Il sourit toujours et je ne peux m'empêcher de sourire à mon tour. Les gars face à moi ont quitté leur tête perdue. Je repère Nekfeu sur le bord du canapé. Je crois que c'est mon préféré. En fait non, je suis sûre. J'ai toujours eu envie de le voir en vrai, pour savoir comment il était. Parce que j'étais sûre qu'il était différent de la star que je connais. Seulement ce matin en me levant je ne m'attendais pas à ce que ça arrive.

- Je m'appelle Lou Ev..., je commence tant bien que mal avant qu'on me coupe.

-On sait qui t'es t'inquiète, y a des photos de toi dans tout Paris !, déclare Framal totalement détendu, un sourire aux lèvres.

À mon avis, le joint qu'il vient de commencer à fumer n'est pas son premier de la soirée.
Je lui souris, un peu perturbée. Je ne sais pas quoi dire. Et heureusement, Sneazzy me sauve la mise.

- Je l'ai rencontré y a 20 minutes, à la soirée d'inauguration. Enfin bref elle se faisait chier, ce à quoi j'ai compatis. Elle m'a dit qu'elle aimait le rap, je lui ai proposé de venir ici.

Je souris comme je peux, et je suis rassurée de voir que les six autres gars face à moi font de même.

- T'es fan de rap, ou t'es fan des sons commerciaux de rap parce que tout le monde écoute ?, me demande Nekfeu, un peu surpris, presque en train de se foutre de moi.

C'est très gênant comme situation. En plus, il est magnifique, et sa voix est à tomber par terre. Je garde mon sang-froid et lui rétorque en souriant :

- Je vous écoute depuis les raps contenders, et pas que vous d'ailleurs ! Je suis pas un mouton, loin de là !

Il sourit à son tour et ils me font signe d'approcher pour leur dire bonjour. Je leur fait à tous la bise avant de prendre place dans un canapé à côté de Sneazzy. En fond sonore il y a du rap, mais je n'arrive pas à deviner quelle chanson passe. J'essaye de me détendre au maximum, mais en vrai, je n'ai aucune idée de ce que je fais ici.

- T'as quel âge ?, me demande Framal toujours avec un sourire débile sur le visage.

Je ne sais pas vraiment si je suis censée répondre. Ils vont me prendre pour une enfant par rapport à eux.

- J'ai 19 ans.

Je vois que Nekfeu et Mekra ont l'air perturbés, mais les autres se contentent d'hocher la tête. Sneazzy me demande si je veux boire un truc. Je demande une bière. Il sourit et déclare :

- Je croyais que t'étais pas le genre de fille qui aime l'alcool ?

- Je suis pas non plus une fille coincée !

Il part vers sa cuisine en levant les yeux au ciel et revient avec deux bières dans les mains, une qu'il me tend et l'autre qu'il porte à ses lèvres.

- T'écoutes qui comme rappeurs ?, me demande 2zer qui vient juste de terminer une conversation avec Mekra.

Je lui souris, parce que c'est un sujet qui m'intéresse. Et puis c'est un sujet que je maîtrise.

- Je vous écoute beaucoup, surtout en ce moment. Puis j'écoute les albums avec 1995, j'aime bien Georgio aussi en ce moment, c'est plus calme mais c'est génial., je souris en voyant que Nekfeu, 2zer et Framal sont concentrés sur ce que je dis, puis je continue, et évidemment ton album Nekfeu, j'ai pas été déçue quand il est sorti !

Nekfeu sourit, encore. Je le fixe parce que je le trouve magnifique et que malgré tout, j'ai du mal à réaliser ce qu'il m'arrive.

- Tu peux m'appeler Ken ! Et merci beaucoup, Sneaz' a bien fait de t'amener ici !, me répond-t'il en désignant son ami en pleine discussion avec les deux mecs que je ne connais pas.

Je me mets alors à discuter avec Framal et lui. Ils sont vraiment intéressés par ce que je leur raconte. J'enchaîne les bières sans m'en rendre compte et je tire même quelques fois sur un joint que me propose 2zer au cours de la soirée. Ça ne me ressemble pas du tout, mais ça fait du bien parfois de se lâcher.
Le reste de la soirée, je ne sais vraiment plus ce que je fais. Mais une chose est sûre, je me sens incroyablement bien.

***

Quand je me réveille le lendemain matin, j'ai très mal à la tête. Je suis allongée dans un lit que je ne connais pas. Je me tourne tant bien que mal et sens une présence à côté de moi. Je sursaute en voyant que c'est un mec et qu'il n'est pas habillé. Comme moi d'ailleurs. Je commence à paniquer. J'ai couché avec quelqu'un cette nuit.
J'ai mal à la tête, je me mets à respirer fort. Bordel mais qu'est-ce qu'il m'est arrivé ?

- Hmm, il est quelle heure ?, me questionne la voix rauque de celui qui se trouve dans le même lit que moi et qui vient de se retourner pour me faire face.

Je reste sans voix quand je découvre que c'est Ken. Il est encore plus magnifique au réveil, c'est vraiment dingue.
Mais qu'est-ce que je raconte putain ? J'ai couché avec lui et j'ai tout oublié.

- Qu'est-ce que je fais ici ?, je demande, paniquée, ignorant totalement sa question.

- Je suis déçu que t'aies oublié la soirée d'hier !, me rétorque-t'il en souriant.

Je n'ai aucune idée de ce qu'il s'est passé, mais dans tous les cas, je sens que lorsque je le saurais, j'aurais un grand nombre de problèmes.
Parce que j'ai oublié de préciser un léger détail en plus. J'ai un copain, depuis 5 mois.

Haute Coupure [nekfeu]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant