V) Kay

15 8 2
                                                  

La lettre finie de lire je lance le premier enregistrement. Je me demande combien de temps elle tient en parlant. Question vraiment inutile, je sais. Je me pose souvent des questions inutiles dans ce genre là mais en général je n'ai pas la possibilité d'en vérifier la réponse.


Salut Kay,

Ça va depuis la dernière fois ? Je rie de ma blague nul étant donné que tu ne peux pas me répondre. Je sais qu'il n'y a que moi pour rire de ça, mais ça fait du bien de rire un peu. Tu n'es pas d'accord ? Surtout quand on est triste, enfin j'espère que tu es triste, enfin pas que je souhaite que tu ailles mal. En fait j'espère que tu me considères comme ta meilleure amie quelques soient les dernières choses qui se sont passées. Même si je ne les ait pas encore vécuées.

Bon sinon niveau temporaire, au moment où j'écris cette lettre on est toujours meilleurs amis. Rien n'a changé. Je fais toujours mes blagues nulles auquelles tu ne ris toujours pas. Bon ça tu dois le savoir étant donné que tu l'as vécu toi-même. Mais comme tu t'en doutes si j'ai commencé à écrire les lettres alors qu'on se parle encore c'est que j'ai déjà prévue de ne plus vous parler mais d'abord il faut que je prépare tout pour le faire sans problème. D'ailleurs il se peut que tu ne lises jamais cette lettre parce que je me serais dégonflée avant.

Ça fait environ une semaine que je le sais. Si tu ne comprends pas encore pourquoi c'est surement normal, dans ma tête tout n'est pas encore clair. La seule chose dont je suis sûre c'est que je ne veux pas que vous ayez à porter ce fardeau avec moi. Ce fardeau qui va m'accompagner bien "aimablement" ces prochains mois. Donc pour faire court c'est pour vous épargner avec ça de quelque mois de tourment.

A part cela, aujourd'hui on est vendredi et j'ai eu court de maths avec mon prof "préféré". Tu ne peux pas imaginer à quel point je me suis ennuyée. J'ai eu l'impression que le cours a duré des heures. Quand je suis rentrée j'ai joué sur mon ordi, au Sims. J'ai créé des nouveaux personnages, ils sont magnifiques. Je crois que je veux les épouser. Non je rigole. Enfin je rigole juste parce qu'ils sont virtuels et qu'ils n'existent pas vraiment. Et après j'ai joué du violon comme tous les jours, mais là j'ai commencé à revoir de vieux morceaux pour ensuite les enregistrer et les mettre sur clé. Bon si je l'ai fais tu vois de quoi je parle, *en chuchotant pas très discrètement* si la réponse est non laisse tomber, tu comprendras peut-être après.

*toux*
Je crois qu'il me faut un peu d'eau, je n'ai pas l'habitude de parler autant. J'arrive.

*silence*...
Je suis de retour, bon j'en étais a où moi déjà ? A oui ma journée, bas après avoir joué du violon, je me suis mise à écrire, enfin pour toi parler.

Bon bas voilà je crois que j'ai fait le tour de ce qu'il y avait à dire.

Bye Kay

Je me pose quelque secondes à regarder le vide et à vider mon esprit. Je ne sais pas quoi penser, je ne sais plus comment me comporter. Une larme commence à couler le long de ma joue gauche. Sa voix, j'ai de nouveau entendu sa voix. Après cinq mois sans qu'elle ne m'adresse la parole, j'ai pu profiter de ces quelques minutes. Une seconde larme suit la première mais sur la joue droite cette fois ci. Mais quel fardeau a pu être si lourd que tu n'as plus voulu nous parler ?

J'hésite à lancer l'enregistrement suivant. Emilie est si forte qu'est-ce qui a pu être si terrible pour qu'elle arrête de vivre ainsi. Je pense que cette question restera sans réponse tant que je n'aurais pas tout écouter, mais j'ai presque peur de le découvrir. Mais il faut que je le fasse pour elle. Enfin pour moi maintenant.

A mourir d'écrireLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant