IV) Stephen

18 7 0
                                                  

Je vais me coucher après la journée assez pénible que je viens de passer, lorsque je vois que j'ai un message. Je prends mon portable pour voir si c'est important même si la notion d'importance a quelque peu changé pour moi ces derniers temps. C'est Kay. Il m'a envoyé deux messages. Heureusement pour lui que mon téléphone n'était pas éteint comme il l'est assez régulièrement, parce qu'il aurait eu du mal à me conatcter, en plus, il ne m'envoie pas beaucoup de messages donc cela doit être important. Il m'a transféré deux messages d'Alexie l'un concernant une boîte avec des lettres et l'autre d'un rendez-vous demain. Mais oui la boîte je l'avais complètement oubliée. Quand je suis rentré après les cours mon frère qui était là m'a dit que j'avais un colis dans ma chambre je l'ai ouvert vite fais puis je l'ai mis sous mon lit. Après je l'ai totalement effacé de ma mémoire.

Il serait peut-être judicieux que je lui demande le numéro d'Alexie pour que ça lui évite de devoir faire le messager à chaque fois. Surtout qu'il est très touché par le comportement d'Emilie de ces derniers mois. Je ne voudrais pas l'embêter pour presque rien. En fait il m'inquiète un peu depuis que Emilie nous a rejetés parce qu'il est beaucoup plus renfermé. Il ne sort presque plus le weekend et j'ai vu son portable, il passe son temps à lui envoyer des messages auxquels elle ne répond jamais.

Je ne dis pas que nous autres on ne ressent rien, mais au bout de cinq mois on s'est quand même fait à l'idée qu'elle ne veut plus de nous alors que lui il essaye de s'accrocher à un vide immense dans lequel on le perd petit à petit. Je m'inquiète réellement pour lui. Peut-être un jour il fera le deuil de cet amitié perdue. J'espère pour lui en tous cas parce qu'au collège il est de pire en pire. Je suis dans sa classe donc je peux toujours avoir un œil sur lui et je n'aime pas le voir se faire engueuler par les profs alors qu'il ne va pas bien. Les profs ne comprennent pas que ses notes qui baissent, son insolence en hausse et son absence mentale (il est dans la lune quoi) en classe sont liés à une seule et même chose. Emilie sa meilleure amie depuis toujours.

Je ressors la boîte de sous mon lit et l'observe. Que peut-il y avoir dedans de si important ? Cette unique question que je me pose depuis cinq minutes sans osez ouvrir la boîte. Mon esprit divague par moment et je me rappelle de tous les bons moments passez entre amis. Et si cette boîte avait toutes les réponses. Non il ne me faut pas que je me face d'illusions.

Je l'ouvre, enfin. Je prends la première feuille que ma main touche. Je la prends et commence la lecture.

Salut Stephen,

Je suis désolée. Tu as toujours été là pour moi et moi je t'ai laissé. Toi et les autres, Je vous ai laissé. Quand j'ai fait ce choix il y a quelque mois ça me semblait être la meilleure chose à faire. Seulement maintenant je n'en suis plus si sûre. Je sais que tu as un grand cœur. J'espère que tu me pardonneras un jour. Même si maintenant c'est trop tard on ne pourra plus être amis. Je m'en veux un peu d'avoir choisis pour vous que notre amitié ne devait plus être. Et maintenant c'est trop tard. Je ne peux plus faire de retour en arrière. Je suis désolée.

Cette lettre je vous l'ai faite à tous les quatre, mais je l'ai changé au fur a mesure que le temps avançait pour que tu sache quoi faire. Dans la boîte avec ses lettres il y a une clé USB. Je sais que n'est pas vraiment à l'aise avec l'informatique alors je t'ai juste mis les morceaux de violon que j'ai enregistré pour vous. Au pire tu demanderas à Kay de te les mettre sur ton téléphone ou où tu veux, du moment que tu peux les écouter.

Je voulais aussi te dire que dans mes prochaines lettres je vais essayer du mieux que je peux de t'expliquer mon comportement et ses raisons parce que tu dois te demander les raisons de mon silence avec vous ses derniers mois.

Je m'inquiète pour les autres, pour comment ils vont prendre tout cela, est-ce que je peux te demander de veillez sur eux parce que je sais que tu es le moins rancunier. Je me fais du souci pour eux vraiment. Même si en ce moment tu te dis que c'est de ma faute qu'ils ne vont pas bien je me fais réellement du souci pour eux.

Ta super pote

Emilie

J'ai finis de lire. Elle a raison je dois prendre soin des autres. Ils ont besoin de soutient, il faut qu'on se soutienne. Il faut qu'on passe cette épreuve ensemble, qu'on se serre les coudes. Elle a raison sur beaucoup de point je ne suis pas vraiment rancunier mais je n'ai jamais été face a une telle situation avant aujourd'hui. Je ne saurais pas dire ce que je ressens. Ce n'est pas vraiment de la colère ni de la rancœur. Plus de la déception, de la tristesse et de l'impatience. L'impatience de comprendre enfin tout. De l'impatience que je dois partager avec Alexie, Kay et Haiga. Enfin je pense. Et j'espère un peu qu'ils soient aussi impatients que moi de tout savoir.

Et cette histoire de clé USB, je vais lui prouver que je sais me débrouiller avec une clé et un ordi. Enfin surtout à moi parce que je suis seul dans ma chambre jusqu'à preuve du contraire. Je mets la clé dans mon ordi et regarde ce qu'il y a dessus. Je repense à elle jouant du violon ça me ramène à des souvenirs. Des souvenirs de ses anniversaires, de l'école, d'elle.

Si je continue à penser comme ça à autant de souvenirs je vais finir par pleurer. Je prends sur moi. Je respire un grand coup. Je ferme les yeux et me concentre juste sur ma respiration. Rien d'autre ne viens occuper mon esprit, juste ma respiration. Je suis calme c'est bon je peux me lancer dans la lecture des lettres suivantes.

A mourir d'écrireLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant