II) Kay

21 7 0
                                                  

Je viens de recevoir un message d'Alexie. Elle me dit de lire les lettres qui sont dans la boîte que les parents d'Emilie m'ont donné et de dire à Stephen de faire pareil. Apparemment c'est important. Malgré que ç'ait l'air important je n'aime pas lire et il y a pas mal de lecture qui s'annonce. Et après la journée qu'on vient de passer lire est vraiment la dernière chose que j'ai envie de faire. Cependant, la curiosité me prends et j'ouvre la boîte pour y voir plein de choses dans tous les sens. Mais je ne vois qu'une seule lettre. Dans tout ce qu'il y a je vois des petits objets qui lui appartiennent et qui nous ont fait rire pour des choses parfois vraiment débiles. Et puis il y a une clé USB. Je ne vois pas pourquoi Alexie m'a demandé de lire les lettres alors qu'il n'y en a qu'une, mais bon je ne vais pas l'embêter pour des broutilles. Je prends donc la seule et unique lettre pour la lire.

Salut Kay,

Je sais que lire n'est pas pour toi une passion alors je choisis de te lire les lettres que je t'avais écrite. Elles sont sur la clé USB qui se trouve avec le reste dans la boîte à ton nom. Je ne vais pas te faire de longues explications ici car je sens que ça te fatigue déjà de lire. Mais il fallait que je te dise que dans la clé USB se trouve aussi de la musique. Ce sont tous les morceaux de violon que j'ai réussi à apprendre ou réapprendre assez bien pour les enregistrer et les mettre sur clé pour que tu puisses les garder. Par contre autant les lettres te sont personnelles autant pour la musique je t'ai donné la même qu'à Alexie, Haiga et Stephen. Ne soit pas fâché surtout, c'est juste que je ne connais pas assez de morceaux pour vous faire une playlist personnalisée. Bon je pense qu'il est temps que tu commences à écouter la belle voix (qui te manque sûrement) de mes enregistrements.

Ta meilleure amie
Emilie

Je suis tout retourné après avoir lu cela. Mais en même temps je la reconnais bien là elle a trouvé un moyen pour que je ne passe pas la nuit à lire comme va le faire Alexie.

Je prends la clé USB et la rentre dans mon ordinateur. Il y a plein de chose dessus mais heureusement Emilie à numéroté les lettres pour que je m'y retrouve. Elle est vraiment prévoyante. Elle l'a toujours été d'ailleurs.

On se connait depuis toujours elle et moi. On a grandi ensemble et bien qu'on ait eu la malchance de ne jamais être dans la même classe on a toujours été inséparable. Enfin c'était le cas jusqu'à il y a peu.

Tout le temps que nous avons passé ensemble ne nous a pas empêché de nous apprécier toujours autant. Jusqu'à il y a cinq mois lorsque qu'elle a arrêté de nous parler à nous ses amis et à tout le monde d'ailleurs c'était la première fois qu'on se disputait. Enfin si on peut appeler cela une dispute étant donné que du jour au lendemain elle a totalement arrêté de nous parler sans raison apparente. Lorsqu'on a essayé de lui parler pour voir ce qui n'allait pas elle ne nous a même pas regardés. Elle nous a totalement ignorés comme si nous étions des inconnus.

Je peux dire qu'après tout le temps qu'on a passé ensemble à faire n'importe quoi cela fait mal d'être rejeter de telle manière. Malgré nos différences on se ressemble énormément. Elle a toujours été très bonne élève alors que moi je suis toujours dans la moyenne. Ce n'est pas que je suis mauvais, c'est que si je n'ai pas un minimum d'affinités avec le prof, je serais incapable d'être attentif et respectueux en cours. Cela m'a valu d'ailleurs beaucoup d'heures de colle et d'exclusions alors qu'elle, elle n'a jamais eu ne serait-ce qu'une croix dans son carnet. C'est vrai que sur ce point je l'envie un peu.

En maternelle on avait les mêmes amis d'ailleurs c'est à cette époque qu'on a commencé à traîner avec Stephen. Depuis nous sommes tous les trois amis. Alexie est devenu la meilleure amie de Emilie en primaire parce qu'elles étaient dans la même classe et qu'elles ont tout de suite accrochées. Et elles ont eu la chance d'être dans la même classe toute la primaire. Et puis on n'avait pas les mêmes amis que maintenant mais on était déjà toujours ensemble. Haiga fait partie de la bande depuis le collège. Bien sûr on a d'autre amis mais Emilie nous considérait tous les quatre comme ses meilleurs amis. Alors je ne suis pas sûr que dans les enregistrements elle me parle de ses autres amis que je n'aime pas forcément.

Ça y est je recommence à pleurer en pensant à elle et à quand on était amis, quand rien ne pouvait nous séparer. Du lien indestructible qui nous unissait. De ce lien qu'elle a brisé d'un coup. Il m'arrive souvent de tomber parce que je suis un peu casse-cou mais je me relève toujours. Là, c'est une chute dont je ne me suis pas encore relevé.

Je me demande pourquoi elle nous a fait tout cela. Pourquoi elle nous a préparé des boites dans lesquelles elle conservait des choses qui la liait à nous alors qu'elle ne nous adressait plus la parole. Je lui en veux. D'un coup je ne suis plus si sur de vouloir écouter les enregistrements. Si, il le faut, c'est Alexie qui me l'a demandé.

Si Emilie dans les enregistrements me demande de lui pardonner ses cinq mois de silence je ne suis pas totalement sûr que je saurais lui pardonner. En fait depuis qu'elle a cessée de nous parler je ne suis plus sûr de rien. Je passe mon temps à essayer de comprendre le pourquoi du comment mais sans succès. Je me torture l'esprit à longueur de journée. Mes notes déjà moyenne ont même accélérées leur descente pourtant déjà trop rapide.

Je m'égare déjà et encore à ruminer toutes ses idées en pleurant devant mon ordinateur qui s'est mis en veille sans que je ne m'en rende compte. Il va pourtant bien falloir que je me décide écouter ce qu'elle a à me dire. Je m'apprête donc à cliquer sur la première lettre lorsque ma mère m'appelle pour passer à table. Je vais donc devoir attendre encore un peu avant de pouvoir écouter sa voix de nouveau.

A mourir d'écrireLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant