PDV Joker.

Assis contre la porte, je réfléchis à pourquoi Harley ne veut pas m'obéir au doigt et à l'oeil.

Je l'entends pleurer à travers la porte, ma poupée. Ma chérie.

Dites-le à personne que j'ai dis ça, je l'aimes pas ok?

Je passes la porte de la salle de bain, elle est recroquevillé sur ses genoux en pleurant à chaudes larmes. Je suis littéralement un monstre. Je voulais la punir, tout le monde à vu son corps, c'est de sa faute. Elle aurait dû vérifier qu'il n'y avait pas de caméras, qui nous filmait entrain de...

C'est l'opinion à avoir non?

Je devrais aller la prendre dans mes bras et l'embrasser. Je ne sais pas. Donc vu que je suis un connard.

-Prépares-toi, arrête de pleurer Harley, dis-je d'un ton autoritaire.

Elle me regarda dans les yeux.

-T'es con, Jack, dit-elle.

Je la pointa du doigt.

-C'est qui la petite idiote ici? C'est toi! Tu es à moi, tu n'as pas le droit de montrer ton corps à tout le monde, c'est moi qui mérite de le voir, de l'embrasser, de le serrer contre contre moi. Je veux dire, pas juste ton corps, toi, je te veux toi. Je suis un connard, mais je... Je t'aime tellement, Dis-je la voix noué.

Quelques larmes coulèrent mais je les essuies aussitôt.

Elle se leva, me pointa du doigt.

-Tu es tellement plongé dans ta mentalité de psychopathe que tu ne vois pas que tu as tord. Ce n'es pas de ma faute, ce sont ces filles. Arrête de pleurer petit homme et change ta putain de mentalité de merde, dit-elle sèchement.

-Désoler, dit-on en même temps.

Nous éclatons de rire.

-On va prendre un bain, poupée,dis-je.

Je la pris dans mes bras.

Elle me pousse doucement.

-J'irais seule,dit-elle.

-S'il te plaît, laisse moi prendre soin de toi,ma poupée d'amour, dis-je tendrement en collant son front au mien.

Elle ferma ses yeux.

-Je ne sais pas Jack, dit-elle.

Je pris son visage dans mes grandes mains, le visage sérieux.

-Tu ne te sens pas bien?,demandais-je. 

-Je suis sous le choc de l'incident, les photos, dit-elle timide.

Je lui embrassa le visage et sourit.

-Je ne ferais rien, je te le promet, dis-je.

-Je ne veux pas Jack, ne me blesses pas, je t'en supplie, pleurait-elle. 

Surpris de sa réaction, elle a peur de moi. Apeuré de sa peur elle-même, je la pris dans mes bras, lui caressa sa joue, l'embrassa doucement. Pour finir je lui donna un gros câlin, je ne veux pas qu'elle parte. Tout sauf ça.    

-Reste avec moi, tu es la lumière dans la noirceur que je fais, que je suis, dis-je sérieux.

Elle croise ses bras, mécontente.

Qu'est-ce que j'ai fais merde?!!

-Je me suis excuser, dis-je surpris qu'elle soit aussi triste. 

-Je voulais une histoire d'amour, pas quelqu'un  qui me brûle au nom  de l'amour Jack, dit-il.

Mais merde qu'est-ce qu'elle veut que je lui dises, je suis un psychopathe putain!! Je l'apprécies. C'est tout.

La danseuse. [JOKER&HARLEY]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !