Chapitre 1

2.1K 107 29


- Bordel, Jeon Jungkook ! Combien de fois je vais devoir te répéter d'arrêter d'essayer de te la jouer solo et de foutre la merde ?

Jungkook lève les yeux, détachant son regard de son bureau et du rapport écrit qu'il aurait du finir de rédiger il y a une trentaine de minutes, et sur lequel il gribouille à la place des petits chatons armés de pistolets imposants sans vraiment y prêter attention.
- Ah merde, soupire-t-il, se rendant compte que c'est avec un stylo et non pas un crayon à papier qu'il dessine, ce qui veut dire qu'il va devoir tout recommencer sur une nouvelle feuille. Il fait rapidement de la première une petite boule de papier froissé, apercevant Namjoon qui s'approche de lui, les yeux du capitaine brûlant d’un rouge intéressant et son menton mis en évidence par un angle presque contre nature. Jungkook balance sa boule de papier dans la poubelle à quelques pas de lui et lève les bras en l'air avec une exclamation de joie lorsqu'elle ne rate pas sa cible, mais son moment de gloire est vite coupé court, Namjoon l'agressant soudain avec une pochette, lui décochant un coup sur l'arrière du crâne avec.
- Aïe ! Elle m'a fait mal, celle là, cap' !
- Fais pas genre, prévient Namjoon, croisant ses bras. Il baisse les yeux vers son collègue, avant de les tourner vers la poubelle près de lui puis d'en tirer la malencontreuse boule de papier froissé.

Jungkook ouvre la bouche et tend le bras pour protester, mais il est stoppé net par le regard glacé que Namjoon lui lance, ce dernier étant approximativement une traduction visuelle de "N'ose même pas." Jungkook grogne et cache son visage dans ses mains, pour éviter le regard désapprobateur de Namjoon une fois qu'il aura jeté un oeil aux félins menaçants qu'il a griffonné tout à l'heure.
- Sérieusement ? Oh, celui là a même un revolver. Bon travail, officier Jeon, le complimente Namjoon d'un ton sarcastique. Ça me fait plaisir de voir que tu gardes ton sens artistique même quand tu travailles, continue-t-il avec un faux sourire.
Jungkook lui renvoie le même avant de lui arracher les preuves de son glandage intensif et de les remettre dans la poubelle.
- Je te promets que je l'aurais fini à la fin de la journée.
- T'as bien intérêt. Mais c'est pas le problème, là; qu'est-ce qu'on avait dit à propos de tes putains d'initiatives ?
- Oh c'est bon, chef, ce bâtard était juste devant moi et je l'ai eu en fin de compte, alors c'est quoi le problème ? se défend Jungkook en levant les yeux au ciel, croisant même les bras comme un gamin pénible pour accentuer ses propos.
- Le problème, c'est que c'était trop risqué. Pas seulement pour toi, mais aussi ton partenaire, ne fais pas le con, Jeon.
- Okay. Très bien.
- En plus Min va probablement finir par épuiser le peu de patience qu'il a et te tuer lui même, un de ces jours, continue Namjoon, s'appuyant contre le bureau.
- Est-ce que les officiers de police ont vraiment le droit de plaisanter avec les meurtres comme ça ? rétorque Jungkook avec un rire sarcastique alors qu'il fouille la pile de documents sur sa table pour trouver une autre copie du formulaire qu'il est censé remplir.
- Tu penses que je plaisante ?
- Peut-être qu’il plaisante mais certainement pas moi, intervient une voix bourrue depuis derrière Namjoon.

Les deux hommes se retournent vers Min Yoongi, planté en face d’eux avec sa mine renfrognée typique, occupé à essayer en vain d’essuyer une tâche de quelque chose sur son uniforme.
- Putain, Jeon, le ketchup que t’as renversé sur moi part pas.
- Ah oui, merde, rappelle-moi de te payer le lavage, répond Jungkook depuis sa chaise. Tout à l’heure, lorsque les deux partenaires étaient fourrés dans leur voiture de service, Jungkook avait trouvé judicieux de dévorer un hotdog malgré les protestations de Yoongi qui lui répétait sans cesse qu’il devrait attendre leur pause déjeuner; évidemment, un abruti avait trouvé la journée parfaite pour tester sa voiture de course privée dans les rues denses de monde de Seoul et Yoongi avait pris le virage abruptement, sans se soucier du hotdog qui s'était envolé des mains de Jungkook vers son uniforme.
Mais bon, appréhender ledit abruti après qu’il lui ait sorti le “Mon père va vous le faire payer !” typique des gosses de riches l’avait beaucoup satisfait.

On PatrolLisez cette histoire GRATUITEMENT !