Chapitre 28

16 2 0

Moi : Ça me fait bizarre...

Cameron : De quoi ?

Moi : Que tu sois aussi attentionné envers moi.

Cameron : Je ne suis pas sans cœur non plus.

Moi : Tu me surprends tout les jours.

Cameron : Bon, j'ai pas que ça à faire.

J'attrape un croissant et l'englouti rapidement. J'ai une faim de loup.

Cameron : Faut que tu te repose maintenant.

Il emporte avec lui le plateau et prend soin de fermer la porte. Je me met en boule sous la couette et ferme les yeux. Je tombe rapidement dans un profond sommeil.

***

Je suis dans le noir, seule. Je tente désespérément de trouver de la lumière, mais il n'y a rien autour de moi. Soudain, une poigne forte me saisi le bras. Je parviens à entendre des voix, éloignés, comme si des kilomètres nous séparaient. J'ai horreur du noir. J'en ai encore plus horreur quand quelqu'un se tient derrière moi et ne veut pas me lâcher. Je me débat. Et puis, plus rien. La lumière s'allume, je suis dans le gymnase. Je me vois, allongée au sol, inerte. Mon subconscient revit ce qui m'est arrivée il y a quelques heures, mais d'un point de vue extérieur. Cameron et Nathan discutent. Mais de quoi ? Leurs lèvres bougent mais aucun sons ne sort. Je me rapproche. Toujours rien. J'essaye alors de me concentrer. J'entends à présent leur discussion. Une discussion, qui me tire de mon sommeil.

***

Je sors rapidement du lit, enfile quelque chose aux pieds, un manteau et descend à toute vitesse. Cameron est au salon, sur le canapé. Il se redresse quand il m'aperçois.

Cameron : Tout va bien ?

Je reste figée. Ma respiration s'est accélérée. Mon coeur bat à toute allure. Cameron se rapproche.

Cameron : Tu as une drôle de tête. Tu es sûr que tout va...

Je ne le laisse pas finir sa phrase, et lui donne une gifle. Cameron ne dit aucun mot. Mais je vois bien dans son regard que mon geste l'a fortement agacé. Il n'est pas du genre à se laisser faire. Pourtant, il ne réagis pas.

Moi : Comment as-tu pu me faire ça ?

Cameron : De quoi tu parle ? C'est toi qui vient de me mettre une gifle sans raison !

Moi : Sans raison ? Et ta petite conversation avec Nathan dans le gymnase, tu veux qu'on en parle ?

Cameron s'arrête net. Il ne bouge plus. Je pourrais le comparer à une statue.

Cameron : C'est pas du tout ce que tu crois. Je peux tout t'expliquer.

Moi : Je ne veux plus rien entendre. Tu m'as menti, depuis le premier jours. Je t'ai tout donné, tout. Tu avais ma confiance. Je pensais que tu étais​ la seule personne à me comprendre. Finalement, comme pour Nathan, je me trompais à ton sujet.

J'ouvre la porte d'entrée, prête à partir.

Cameron : Attend, Jess' !

Je me retourne une dernière fois vers lui, en le regardant droit dans les yeux.

Moi : Tu me dégoute.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !