Chapitre 27

21 2 0

Sa question me fige sur place. Je n'ai pas de réponse. Moi même, je ne sais pas ce que je ressens. Je ne sais pas ce qu'il se passe dans ma tête, ce qu'il se passe dans mon cœur... Mais je suis sûr d'une chose, je dois sauver Jessica.

Nathan : Fais moi voir ce que t'as dans le ventre !

Il est prêt à me mettre un coup de poing, mais je l'arrête instantanément par la pensée.

Moi : Je peux contrôler chaque partie du corps humain, idiot.

Sur ces mots, je l'envoie voler dans la salle, avant qu'il vienne s'écrouler sur les gradins. Il se redresse avec beaucoup de mal avant de se métamorphoser en loup et d'accourir dans ma direction. Il me saute dessus. Je me débat tant bien que mal mais il réussi à me mordre au niveau de l'avant bras. Je hurle de douleur. Des gouttes de sang tombent sur le sol. Ses crocs me font extrêmement mal. Me voyant en difficulté, il arrête.

Nathan : Tu contrôle peut être le corps humain, mais pas ceux des animaux.

Je grogne. La douleur est vraiment insupportable. Je n'arrive pas à arrêter les saignements.

Moi : Qu'est ce que Weakness t'as promis ?

Nathan : La même chose que toi je suppose, non ? Le pouvoir !

Moi : On a décidément rien en commun.

Nathan : Tu veux dire qu'une puissante force maléfique te propose un marché et que t'es même pas capable d'en profiter ? Je suis bien content de ne pas te ressembler.

Je grimace. Son sarcasme m'insupporte. Jessica est toujours inconsciente. Son état m'inquiète.

Nathan : C'est fou la façon dont tu la regarde. T'es drogué mon pauvre.

Moi : Ta gueule !

Nathan : En même temps je comprend. Elle est plutôt mignonne. Un peu trop naïve à mon goût. Elle sait quand même fait avoir par nous deux.

Moi : Je ne suis pas comme toi.

Nathan : Ah bon ? T'es sur ? Pourtant, tu lui ment bien depuis le début, non ?

Il se rapproche petit à petit d'elle. La douleur est trop forte, je ne parviens pas à utiliser mes pouvoirs. Je suis affaiblit. Il est à présent à côté d'elle, et lui caresse les cheveux.

Moi : Laisse là !

Nathan : Tu penses qu'elle réagira comment, quand elle apprendra que la personne en qui elle a placé sa confiance la manipule depuis le premier jour ? Elle risque de ne pas vraiment apprécier.

Je tente tant bien que mal de me redresser et de m'avancer vers lui. Mes forces m'abandonent à petit feu.

Nathan : Bon, assez discuter. Comment je vais vous tuer ?

Moi : Je réfléchis à la même chose depuis le jour où je t'ai rencontré.

Nathan : T'inquiète pas, je vais prendre tout mon temps avec toi. J'ai envie de te voir souffrir. J'ai envie que tu me supplie de mettre fin à tes souffrances.

Moi : Y a aucune chance que ça arrive ! C'est pas mon genre, désolé de te décevoir.

Nathan : C'est ce qu'on verra.

Au même moment, je vois Jessica bouger la tête. Elle reprend connaissance doucement. Je dois le faire taire. Si il en dit trop et qu'elle entend tout, je suis foutu. Je me tient debout, face à lui. Au moment où il tourne le dos, je me jette sur lui, le plaquant au sol. Pour se défendre, cet enfoiré plante ses doigts dans ma blessure. Je riposte en lui donnant un coup de point. Mais d'un coup, il disparait. Cet idiot c'est transformé en insecte. Je ne le vois plus. Il reprend forme humaine une fois éloigné.

Nathan : En plus d'être plus beau que toi, je suis aussi plus malin.

Moi : Viens m'affronter si t'es un homme ! Tu te défile, t'as peur.

Nathan : En attendant, ce n'est pas moi qui suis blessé.

Je regarde mon avant bras. Ce n'est pas beau à voir.

Moi : Pas besoin de mon bras pour te tuer.

Je serre mon poing, sans le lâcher du regard. Il commence à avoir chaud, à transpirer. Il s'écroule à genoux.

Nathan : Qu'est ce que...

Moi : Je suis entrain de faire bouillonner ton sang dans tes veines. Si je continu, tu vas finir par t'étouffer avec ton propre sang. C'est long, et douloureux.

Je m'avance vers lui.

Moi : Tu m'as fortement énervé. J'ai horreur de ça.

Sans hésiter, je lui enfonce ma main dans sa poitrine pour atteindre son coeur.

Nathan : Vas-y... Fais le !

Moi : Je vais me gêner.

De toutes mes forces, je lui extirpe l'organe vital de son corps. Son regard se fige avant qu'il s'effondre. Je l'ai tué. Ça y est. C'est fini.

***

[ PDV de Jessica ]

J'ouvre les yeux. J'ai mal à la tête. Je détail ce qui m'entoure. L'endroit ne me dit rien. Je suis dans une chambre, mais pas la mienne. Des images de ce qui m'est arrivée me reviennent petit à petit. Nathan. J'ai été idiote. Cameron avait raison, depuis le début. Soudain, la porte de la chambre grince.

Cameron : Enfin réveillée.

Moi : Cameron...

Il entre avec sur un plateau, quelques viennoiseries.

Cameron : Ça va ?

Moi : Oui...

Il dépose le tout sur la commode près du lit, et viens s'assoir à côté de moi.

Moi : Je me sens tellement idiote. J'ai été bête de croire qu'un mec pouvait s'intéresser à moi. J'aurai du t'écouter.

Cameron : Tu n'es pas idiote Jess'. Et Nathan n'est pas le dernier garçon que tu rencontreras dans ta vie. En revanche, c'était le premier des abrutis.

Je rigole. Le fait qu'il essaye de me remonter le morale me fait plaisir.

Moi : D'ailleurs, où est-il ?

Cameron : T'inquiète, on ne le reverra pas avant un bon bout de temps.

Un silence s'en suit.

Moi : Merci, de m'avoir sauver.

Cameron : Y a pas de quoi.

Je remarque son bandage à l'avant bras.

Moi : Tu es blessé ?

Cameron : Rien de grave, juste une petite morsure. J'ai connu pire.

Moi : Ça doit être douloureux...?

Cameron : Assez. Je m'en remettrai.

Je lui souris. Ses yeux brillent comme jamais auparavant. Je le fixe sans le vouloir. Gêné, il détourne le regard.

Cameron : Faut que tu mange. Je t'ai apporté des croissants.

L'attention qu'il me porte me fait alors rougir.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !