Chapitre 28.

280 26 3

Point de vue d'Abby.

Au bout d'environ deux heures, nous arrivons à la maison. Notre petit groupe avait été silencieux pendant notre marche. Sûrement que tout le monde était sous le choc. En entrant, tout le monde se salue, visiblement soulager de n'avoir perdu personne aujourd'hui. Je vais rapidement me coucher sur mon lit, ne voulant pas parler à personne. A vrai dire l'envie de voir des gens n'était pas au rendez - vous. Rick et Maggie avaient déposés ce qu'ils avaient trouvés sur la table. Il y avait des fruits, des légumes et quelques autres trucs en conserves. Bien évidemment, moi et Daryl, n'avions rien trouvé à cause des personnes que nous avons croisés. Je ferme aussitôt les yeux et m'assoupit. Cette journée avait drainée mon énergie.

Je me réveille en sursaut pendant la nuit. Je me redresse et regarde autour de moi en reprenant mon souffle. Ce n'était qu'un mauvais rêve. C'était traumatisant. J'étais seule dans une sorte de cabane et d'autres gens sont entrés. Il y avait un homme qui avait abusé de l'alcool qui était venu vers moi. J'étais bloquée et je ne pouvais rien faire. Cet homme passait ses mains baladeuses sur moi. J'essayais de crier et de me débattre, mais mon corps était figé. J'assistais à la scène et c'est à ce moment que je me suis réveillée.

Je soupire. Tout le monde dort. Je me lève de mon matelas et me dirige silencieusement à l'extérieur. L'air frais est bel et bien arrivé. Je m'asseois sur le porche et regarde autour de moi. Il fait encore très noir. Il devait être environ 3h du matin. Tout est tellement paisible, il n'y a pas un son au loin. J'ai l'impression pour un instant de vivre normalement, qu'il n'y a plus de rôdeurs,  plus d'apocalypse.

Je sursauté en entendant quelqu'un sortir de la maison à son tour. Je me retourne et croise Daryl, s'allumait une cigarette. Il avait l'air encore endormi. Je baisse la tête. L'odeur de la cigarette se rend jusqu'à mes narines et m'enveloppe. Je regarde Daryl et tends la main. Il me fixe longuement.

-Tu m'en passes une? J'ai envie d'essayer... Dis-je en mordant ma lèvre inférieure. Je ne devrais pas, mais bon. On a qu'une vie à vivre et maintenant on doit la vivre à fond. L'arbaletrier me regarde et fini par me tendre son paquet de cigarette et son briquet.

Je porte une cigarette à ma bouche et l'allume. Je prends une première inspiration et m'étouffe. C'est dégueulasse. Comment fait il pour aspirer ça? Je prends une autre inspiration et recrache la fumée. Finalement, la cigarette me fait un bien fou. Elle me détend. Daryl se racle la gorge.

-Tu devrais pas fumer. C'est pas bon pour toi. Dit l'homme, avant de s'asseoir à mes côtés. Je lui lance un regard avant de sourire.

-C'est pas bon pour toi non plus Dixon. J'avais tout simplement envie d'essayer... Après ce qui s'est passé aujourd'hui, j'essaie de me détendre comme je le peux.

-Faut pas te rabaisser à ça. Il va t'arriver un tas de choses. Mais tout va te rendre plus forte dans ce monde. Grogne Daryl en jetant son mégot au sol. Je le regarde.

C'est vrai. En regardant tout ce que le groupe a traversé, ils sont tous devenus forts. Je ne suis qu'une personne faible à côté d'eux. Daryl passe une main rapide dans mon dos, mal à l'aide de ce qu'il venait de faire. Je le fixe, avant de rire.

-Quoi? Dit il sèchement.

-Rien t'inquiètes. T'as pas à être comme ça avec moi... Lui dis je avant de poser ma tête sur son épaule. Je sens son corps se crisper, mais il ne me repousse pas.

La chaleur de son corps m'envahit. Son odeur corporelle masculine mélangée à l'odeur du tabac. Je ferme les yeux et profite du moment. C'est rare que Dixon se laisse toucher aussi facilement par quelqu'un autre que Carol. Plus les jours passent et plus je suis folle de cet homme.

-Tu devrais aller dormir Abby. La journée à été longue. Chuchote Daryl avant de se lever. Je baisse la tête et la secoue légèrement.

-Je ne veux pas dormir. J'ai fais un cauchemar suite à ce qui s'est passé aujourd'hui... Dis je à voix basse. Il me relève en prenant mon bras.

-Viens...

Daryl entre a l'intérieur et je le suis sans dire un mot. Il se dirige vers mon matelas et le soulève silencieusement. Il traverse la pièce et le dépose collé au sien. Je fronce les sourcils avant d'aller me coucher sur mon lit. Il fait de même et ouvre ses bras et m'invite à y entrer. Alors là, je suis surprise. Depuis quand Dixon est aussi attentionné? Je ne refuse pas et dépose ma tête contre son torse chaud. Il remonte les couvertures sur nous et m'enveloppe dans ses bras musclés. Je ferme les yeux.

-N'en prends pas une habitude. Dit il fermement. J'hoche la tête et je me laisse emporter dans un sommeil doux.

Un Nouveau Monde. (Walking Dead) Lisez cette histoire GRATUITEMENT !