Prologue

3.5K 177 37


J'étais si certaine que cela passait par le cœur que j'n'avais pas pensé à boucher mes oreilles.

Et même si j'avais su qu'il fallait me méfier d'une parole,

Je me serais protégée de ses lèvres ,

de son accent ...

Sans prédire qu'elle viendrait plutôt  d'elle

On se disputait

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

On se disputait. 
On se répugnait, 
et c'était encore plus intense
cette apres-midi-là en permanence.

Nos cultures ne matchaient pas,
nos éducations ne matchaient pas ;  alors je ne sais pas...
On continuait d'être acerbe toujours plus fort sans doute par ennuie ou au mieux pour faire remporter notre vision des choses devant le plus grand nombre.

Zéro médaille, certes.

Mais l'ogueil avait-il attendu la creation des Jeux Olympiques pour s'exprimer dans les distractions des hommes ?

Il prenait peut-être même plus de place que la raison dans notre querelle d'adolescent pompeux.....Qu'importe encore, ça ne posait aucun problème puisque l'auditoire avait le sourire jusqu'aux zénith. 

On tirait sur nos cordes,
nos classmates nous encourageaient, et dès lors Nahéma en avait eu assez :

_ Vous deux,
c'est pas possible d'être comme vous ! 
Vous pouvez pas arrêter de vous battre ? Y'en a qui essaye d'avoir leur passage en classe supérieure ici....

_ C'est lui qui ne sait pas s'arrêter, rétorquai-je confiante, appuyée par une lourde majorité. 

_ C'est elle qui ne sait pas réfléchir , plaisanta presque seul mon concurrent, payant les frais de son anticonformisme.

Et c'était reparti !

C'est comme si elle n'avait rien interrompu et tous le monde s'en était réjouit.

De l'action dans ces murs étouffants, que demandait le peuple ?

On se vexait .

On faisait rire. 

On se faisait rire ;

Et on vexerait nos ego de nouveau jusqu'au son de la prochaine sonnerie, qui nous fera déguerpir...

Ça C'était certain.

La grande récrée de 15 heures,
qui aurait-voulu loupé ça ?

Ni eux, ni nous !

Il valait mieux avoir 1 heure de colle que de louper ces 20 minutes où absolument tous les éleves de toutes les classes étaient mélangés.

Nous étions divertissants mais pas au point de faire manquer aux autres une occasion d'aller prendre l'air.

Surtout que des plus grandes embrouilles, de plus surprenantes histoires défiant les paliers d'âge des divers acteurs principaux du lycée pouvaient y surgir...

Sans compter que mon adversaire voudrait fûmer ;

et que moi je voudrais danser....

Donc non, après les effets de la cloche sacrée, même nous les petits protagonistes de cette petite scène nous ne serions pas restés pour terminer la pièce.

Ses vibrations bénies étaient l'autorisation suprême de récupérer nos vies telles qu'elles étaient avant de s'être assis dans cette salle surchargée parce que notre professeur de français manquait à l'appel. Et comme on ne crache pas sur les bénédictions, personne n'aurait résisté à cette liberté à retrouver...

Elle aurait pu patienter jusque-là, elle aurait pu ravaler son incantation mais Nahema proféra : 

_  Ô 5 minutes que je dois boucler le devoir, 5 minutes que j'n'en ai pas le pouvoir, taisez-vous ou aller vous cherchez ailleurs ! 

_ Regardez-moi ces gens qui se plaignent alors qu'ils ont rigolé tout le long 😃 ! 

Côme me... tchecka.

_ Ah AH, C'est mort ! Avait-il rajouté à mon constat de la mauvaise foi de Nahéma. C'est pas les 5 minutes qui restent qui vont faire basculer ton 9 sur 20 en 16 😂

Han vous braquez votre show sur moi maintenant ? Elle pointa son stylo quatre couleurs deux fois dans nos directions opposées.

_ C'est toi là qui fait la daronne subitement, à les remettre en place alors que t'as bien donné des arguments pour enflammer le débat, s'autorisa dans le plus grand des calmes Liza qui voulait encore profiter du pamphlet.

_ C'est ça, rigolez ! Elle fixa presque un à un toutes les personnes attentives de la permanence, puis repris en ne regardant que nous :
Vous êtes là... À vous contredire, à faire tout ce bruit, mais on ne sait pas. Peut-être que vous vous kiffez dans le fond

_ Haaaan ouai si ça trouve ! Zoiva Liza.

_ Côme et Jess ! S'écria Anaïs.

_ Se serait la meilleur, lança de sa voix robotique Gérald qui a tout suivit tout en ayant réussit à achever son T..P de S.V.T.

_ Kurt Cobain et Beyonce, Anaïs, t'imagine ? !

_Hi hi hi Liza, t'a trop raison, se serait de l'inédit de fou malade ! 

J'étais en colère.
Comment Nahéma osait-elle prêcher une telle ineptie ?
Et pourquoi mes trois connaissances les plus proches dans ma classe de première alimentaient ce délire ?

_C'est du n'importe quoi Nahéma ! Non mais ce mec ? Pfff... Juste la ferme.

Pacôme en était rouge : 

_ Ouai carrément impossible. Regarde MOI. Regarde elle... 

Les autres spectateurs chahutaient encore de part et d'autre...

Première fois que j'aurais voulu qu'un surveillant surgisse pour remettre de l'ordre.

Pourtant elle a continué à transgresser les lois de notre nature : 

_ Ah parfois, ça commence comme ça 🙄 ...
Toute cette tension,hmm, c'est du sexe 😗. J'dis ça,
j'dis rien... 

"Et t'aurais mieux fait de ne rien dire ", avais-je pensé écœurée.  

_ Oh Nahéma toujours portée sur le cul celle là 😭 ! Mais ouai qui sait...

 S'en était trop pour moi.

Nahema était ni mon amie,
ni mon ennemie,
mais elle en savait suffisamment pour comprendre que son acte de m'associer à cette énergumène et de remettre en cause mes convictions, de rester pure jusqu'au bout... Me blesserait au plus haut point !

Son affront raisonnait en boucle sur l' arrière plan de mon crâne quand je peinai à bafouiller deux, trois mots pour tout conclure et partir.  

J'avais fait bonne figure en prenant congé d'eux avant 15 heures mais c'était déjà trop tard.

Lorsque je répétai mon habituelle chorégraphie dans le coin de la cours peu après ce moment là,

Je n'avais pas encore conscience que NaHéma avait scellé Pâcome à mes cauchemars, et Pâcome à mes rêves. 

Et que derrière l'ombre de ce lien,
il n'y avait pas que lui,
comme ténèbre.

The Hidden BoyLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant