Chapitre 23 : Un Baiser Inattendu

2.5K 360 33
                                          


À peine furent-ils sur la piste de danse que Béthanie enfonça son talon dans le pied de Nathan, qui se retint de grogner de douleur. Vêtue d'une robe noire joliment décolletée, la Princesse Briloise, serra douloureusement ses doigts dans sa main, son sourire détonnant avec son regard furieux.

-Vous êtes complètement inconscients ! Pourquoi être venus ici !? Aniort est une véritable souricière pour vous !

D'accord. Au moins ne se faisait-elle aucune illusion sur l'identité de monsieur Meyer. Une goutte de transpiration perla sur le front du chasseur. Qui d'autre s'en doutait ?

-Ton mari est quelque peu furieux.

-Mon mari va se prendre la gifle de sa vie ! Partez ! Vous allez vous faire exécuter si vous restez !

-Tu crois vraiment que nous allons nous faire prendre ?

-Avec ta pâle imitation de cette carne de Meyer ? À ton avis ?

-Oh, ça va ! Je ne l'avais pas vu depuis des années !

-Parce que tu connais cette peau de vache ?

Bon. D'accord, son frère était désagréable, mais il ne s'attendait pas à une telle animosité de la part de Béthanie. Nolan avait encore dû faire quelque chose.

-C'est mon frère jumeau.

Cette fois-ci, il ne fut pas certain qu'elle lui ait écrasé le pied volontairement.

-Je t'expliquerai tout en temps et en heure, Béth. Pour le moment, serais-tu prête à coopérer avec moi ?

Son éclatant sourire se heurta au soudain éclat d'espoir de la jeune femme.

-Marc est ici ?

-Oui. Mais il ne fera rien tant qu'il ne t'aura pas vu. Où se trouve ta chambre ?

-À l'étage.

Dans un tourbillon de jupons et de tulles noirs, Béthanie lui prit la main, pour le conduire au travers des invités. Certains les observèrent, surpris. À cause de la Princesse ou de monsieur Meyer ? Aucune idée. Toutefois, être avec elle lui permit de passer toutes les portes. Nul ne posa de questions, même quand elle s'enferma avec lui dans sa chambre. Très féminine, elle était rose et blanche, avec une Gertrude en veille dans un coin.

-Où est Marc ?

Son impatience, cachée sous un voile de colère, le fit sourire. Elle était mignonne, à vouloir voir son époux au plus vite !

-Je dois aller le chercher. Je devais savoir où le guider, afin que nul ne le voie.

Elle plissa les paupières, son esprit semblant marcher à toute vitesse.

-Je vois... C'est pour ça qu'ils t'ont envoyé. Nul ne te connait, ici. Alors que tout le monde connait le visage de Marc.

-Exactement ! Bon, je reviens. Soit sage, d'accord ?

*

Sarah commençait à geler. L'hiver était rude, de manière générale, mais se retrouver bloquée devant la porte de service du palais d'Aniort, à ne pas devoir bouger d'un pouce, était un supplice pour ses orteils congelés.

-Tu crois qu'il s'est fait prendre ? chuchota-t-elle à Marc.

Telle une statue, son frère n'avait pas bougé d'un millimètre depuis leur arrivée, deux heures plus tôt. Seuls ses yeux étudiaient les alentours, sondant l'obscurité à la recherche du moindre geste suspect.

Corset et Bottes de CuirLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant