Chapitre 1 - Heureux ou presque

3 0 0

6 mois avant

C'était un Samedi , un samedi matin ou je venais de me réveiller souriante , joyeuse et positif . Aujourd'hui, il y avait pas mal de soleil par rapport à ces deux dernière semaines .

Je suis sortis du lit avec un sourire immense mais ne savais pas pourquoi . J'ai poser mes pieds sur le sol et j'ai enfiler mes chausson . Puis je me mis à me diriger vers la salle à mangé où j'ai trouvé une lettre qui disais :

Salut Marie ! Nous somme partis pour un bon bout de temp car nous devons : faire les courses , aller voir ta sœur et amener oncle Tod la natation !
PS : je t'es laisser des pattes tout prête dans le frigo , tu as juste à les réchauffer
Bisous de tes parents adorée

Déjà que la journée commençait très bien , j'avais la maison pour moi toute seul !

10 heure étais passé

Je me  mis à me diriger vers le placard pour prendre mes céréales . Et je fie savourer délicatement mon petit déjeuner . Ensuite je suis aller prendre ma douche pour bien me réveiller et savourer encore plus l'instant présent avec ce filet d'eau qui passer délicatement à chaque surface de mon corps . Je suis sortis de la douche et je me mis à enfiler un débarder rouge suivis d'un jeans qui étais rapiécer au niveau de mes genoux . Puis quand je m'apprêta à me coiffer ... le téléphone sonna ...
J'ai descendu les escaliers et j'ai pris le téléphone pour y répondre .

- Oui bonjour qui est-ce ?
- C'est moi ?
- Heu ? Je suis pas sûr que j'ai très bien compris
- Fais attention !
- Heu ... vous vous êtes trompé je crois

La personne raccrocha

C'était sûrement une personne qui me faisait un canular ou autre connerie du genre ...

Le téléphone se remit à sonnait
Je raccrocha

- Heu ! Si c'est encore vous ...heuuu ! Vous la fermer
- Quoi ?
- Ha ... Heu... C'est ...
- Ta mère ...
- Ha ok ! Donc heu... oui ... ?
- Faut que tu vienne ! Dis ma mère en paniquant
- Y'a quoi ?
Le signal brouillé
- C'est ... bzzz... ton ...
Le signal brouillé
- Quoi ? Dis-je en criant
- Hopiiiitale ... dans ... biiiippp ... 10 min ...

Le téléphone coupa

Je suis tétanisée ... et reste immobile . Je prend un petit moment de réflexion et me précipite pour me diriger vers la voiture , tourner les clefs et m'orienter vers la direction de l'hôpital .
Je fonce à toute vitesse , brûlant quelques feux rouges et faisant quelques dérapages sans réfléchir . Je m'arrête un bon coup devant une sorte d'hyper U pour me garer et aller vers l'hôpital qui s'y trouve juste à coté .
Arriver à destination , je me déplace vers l'accueille et demande tout simplement où se trouve la chambre de ... ha problèmes ... je ne sais toujours pas qui c'est ...

- Vous avez besoin d'aide madame ? Me dis une dame qui travailler ici d'un ton très doux
- Heu une personne de ma famille ... heu je sais pas vraiment ... c'est qui ... heu ... c'est passer mais .... hôpital ! 10 min ! C'est la seul chose que je me souviens
- Très bien ! Quelle est votre nom de famille s'il vous plaît
- Torner ! Dis-je d'une voix inquiéter
- James Torner !
- Heu quoi ?
- C'est ... c'est bien le nom de votre père non ?
- Et d'une voix éperdu ... je répondis oui ...
- Très bien ! Salle 13 sur votre gauche
- Très bien ! Merci ...

Je n'es pas osé demander ce qui c'est passer car j'étais déjà assez paniquer comme ça .
Bon voilà ... chambre 13 j'y suis ... je toc et au moment où j'ouvre ... j'entends se bruit si atroce et si assourdissement ... celui que tout le monde redoute ... celui qui zig zag entre depuis ... se sons si connu des films ... oui ... je suis arriver et ce bruit n'a pas fait de zig zag non ... Il a fais celui d'un  sorte de " iiiiiiiiiii " très prolongé . Une sorte de bruit assourdissant que prononce le pire ennemie des médecins ... appelé l'encéphalogramme ...

Mais le pire dans tout ça ... c'est que ... cette personne morte est allongé c'était mon père... oui , mon père.... dont je n'ai même pas eu la temp de dire au revoir ...

Je ... je ... suis en fureur contre ma mère . Malgré  ça elle me prend dans ses bras et d'un déclic, d'une seconde , sans rien comprend je l'ai poussée comme ça ... car c'est à cause de elle ... tout ... si elle avait tout dis clairement , si elle aurais été vraiment là et si elle avait été eu mère ... j'aurais pu dire au revoir à mon père ! Je ne demandé juste ça et pourtant ...
Je suis partis en courant de l'hôpital, en larme , en colère et tétaniser . Je pris les clefs de ma voiture et je me réfugia dedans pour juste avant claquer un bon coup  la portière ! Je me suis mis à allumer le moteur et partis je ne sais pas encore ou ... troublé de pardonner  ma mère et oubliée tout ... ou avoir encore cette haine et ne plus jamais la voir ...

A suivre

Dissuasion Tom 1 : Vie ou magie ? Read this story for FREE!