Chapitre 19.

296 26 9

Point de vue de Daryl.

Cette petite avait du cran, on ne peut pas le nier. Elle avait tué la bête du premier coup. Nous allons bien manger ce soir. Abby est maintenant devenue une femme forte. Elle peut tuer des rôdeurs et chasser pour sa survie. Maintenant je sais que si jamais elle était séparée du groupe, elle pourrait très bien survivre jusqu'à ce qu'on se retrouve tous.

On continuait à marcher. Un peu avant d'arriver à la maison, je vois des rôdeurs s'approcher de nous. Bordel, ils ont senti le sang frais de la biche. Abby sort instinctivement son couteau et se dirige vers le premier. Elle lui plante le couteau directement entre les deux yeux et donne un coup de pied sur le rôdeur pour reprendre ce qui lui appartenait. Elle fait la même chose avec le deuxième. Je la regarde faire, un sourire aux lèvres. Je suis content qu'elle aie changé aussi rapidement et qu'elle puisse se défendre. Après avoir tué tout les rôdeurs,  elle se tourne vers moi et reprends son souffle. Et merde, je souris encore comme un taré.

-Mais pourquoi tu souris? Dit-elle faiblement entre deux respirations. Et merde. Je me suis fait prendre.

-Parce que... Je te trouvais drôle à tous les tuer! Dis-je en essayant de sauver la situation. Elle hausse les épaules et continue à marcher. Fiou.

Mais pourquoi j'ai souris? C'est pas dans mon habitude. C'est étrange! Ce n'est qu'une gamine comme les autres. Je secoue la tête et on entre dans la maison. Tout le monde on un sourire. Eux aussi était visiblement heureux de notre prise. Étonnement, je vois Beth dans le salon. Cela faisait un bout que je ne l'avais pas vu. Elle nous regardait du coin de l'oeil, toujours aussi furieuse. Elle doit encore se faire des idées la petite. D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi elle pense qu'il se passe quelque chose entre moi et Abby. Je ne suis pas un homme très habile avec les femmes. En fait, elles ne m'intéresse aucunement en ce moment. Je veux survivre et l'amour ne va que m'emcombrer, je le sais.

Rick vient enlacer Abby et lui pose un baiser sur le front. Il est soulagé que la gamine soit vivante. Je pose la biche sur la table et il me tape l'épaule.

-Bien joué Daryl! Me dit Rick avec un grand sourire. Je souris à mon tour en croisant les bras.

-C'est pas moi que tu dois remercier! C'est Abby qui l'a chassé! Je lui ai montré la base et elle l'a mis à son avantage! Dis-je simplement. Soudain, Maggie vient enlacer Abby du plus fort qu'elle pouvait, suivie instantanément de Carl. Elle me regarde avec un regard reconnaissant. J'hausse les épaules avant de sortir à l'extérieur pour fumer.

Abbygael avait visiblement sa place dans notre groupe. Aussitôt arrivée, Maggie l'avait accepté et le reste du groupe avait fait de même. Elle devenait une femme forte, en plus d'être intelligente. Pour être franc, je ne regrette pas de l'avoir amené avec moi. Même si quelque fois je la traite comme de la merde,  je dois avouer que je l'apprécie.

Point de vue d'Abby.

Tout le monde avait mit main à la pâte pour faire un souper digne de cette biche. Le groupe était visiblement fier de moi. Mais je dois dire que Daryl a exagéré et avait mit tout l'honneur sur moi. J'étais avec Maggie, en train de placer les couverts sur la table. Elle me regarde avec un sourire.

-Tu es devenue assez proche de Daryl, non? Me demande Maggie. Je fais de gros yeux.

-Oui, pourquoi? Repliquais-je, surprise.

-Oh, parce que j'ai l'impression que tu pourrait bien briser sa petite carapace d'homme dur et sans émotions...

Je fronce les sourcils, que voulait dire Maggie par là? Briser sa carapace? Je ne crois pas que cela arrivera un jour.

-À Table! S'écrie Carol, en coupant notre conversation.

Tout le groupe s'installe à table, dont Beth. L'odeur de la viande cuite donne vraiment l'eau a la bouche. Cela faisait longtemps que nous n'avions pas mangé un aussi bon repas. Rick me félicitait à la table, ce qui me rends mal à l'aise. Je n'avais pas à avoir tout le mérite alors que je n'ai fait que tirer cette pauvre bête. Daryl avait tout fait le travail.

En repensant à la chasse d'aujourd'hui, un frisson parcourt ma peau. J'avais perdu mes moyens lorsque Daryl était très près de moi, que je sentais la chaleur de son torse contre mon dos, l'odeur du tabac qui avait envahit mes narines. Cet homme me fait ressentir quelque chose que je n'avais jamais senti auparavant. Tout cette histoire me trouble. 

Après avoir mangé, tout le monde se met au lit, sauf moi. J'étais assise sur le porche de la maison, le regard vite. Mais pourquoi je me sens toute bizarre quand je repense à aujourd'hui? Pourquoi je pense à Daryl?

Un Nouveau Monde. (Walking Dead) Lisez cette histoire GRATUITEMENT !