Chapitre 18.

313 22 5

Point de vue d'Abby.

Il y a une semaine, nous étions encore dans les bois. J'étais épuisée de toute cette histoire avec Beth, je ne pensais pas qu'elle aimait autant Daryl. Je ne voulais pas mal faire en passant du temps avec lui, c'est juste que c'est cet homme qui m'a sauvée et qui m'a aidé quand j'en avait le plus besoin. Bien qu'il avait un caractère de merde, je m'entends assez bien avec lui et je sentais que je pouvais avoir une confiance infinie envers lui.

Maggie m'avait raconté que les sentiments qu'eprouvait Beth pour Daryl ne sont pas de la dernière pluie. Elle s'est attaché à lui lorsqu'ils ont perdu le reste du groupe lors de l'attaque à la prison. Ils sont resté seuls un moment et c'est là que Beth s'est mise à avoir des sentiments pour l'archer. Elle n'en avait jamais parlé avant. Cette déclaration avait choqué tout le monde, surtout Hershell, qui a eu une discussion avec elle pour lui dire que Daryl avait sûrement raison. Qu'il n'y avait plus place pour l'amour dans ce monde. Beth s'était effondré, son père refusant qu'elle forme un couple avec Daryl. Depuis ce moment, elle ne parle plus à personne.

Beaucoup de choses se sont passé en une semaine. Nous avions trouvé des vivres; de la nourriture, des vêtements plus chaud, des effets personnels ainsi qu'une voiture. Nous n'avions croisé personne de vivants, ce qui était bien. Par contre, les rôdeurs était souvent au rendez - vous. Rick et Daryl, lors d'un ravitaillement, avaient trouvé une maison à l'écart de la ville, dans une forêt. Il l'avait vidé de tout rôdeurs et nous y avaient amené. Cette petite maison ressemblait à un chalet. C'était parfait pour installer tout le monde et qu'on aie un minimum d'intimité. Nous étions bien installé pour le moment. Le chef nous avait très bien informé que cette maison serait temporaire, à moins qu'on ne trouve rien de mieux.

Je me réveille le matin, sur mon matelas disposé au sol. Je me lève et me dirige à la petite cuisine. Tout le monde était déjà en train de manger. Il faut croire que j'avais beaucoup dormi et que j'avais eu un sommeil profond cette nuit. Carol me tend une assiette avec un sourire. Je la prends avec joie et commence à manger. Je regarde autour de moi. Tout le monde était la, sauf Beth. Encore une fois, elle est resté  enfermée dans sa chambre. Je n'en fait pas de cas. Elle doit avoir besoin d'être seule vu toute cette histoire.

Daryl vient s'asseoir à côté de moi. Je le regarde simplement avant de reposer mon attention sur mon assiette. On ne se parlait pas beaucoup maintenant. Il y avait comme un petit malaise entre nous. Il se gratte la gorge et soupire.

-Vu que ta jambe est guérie, tu veux que je t'apprene à chasser? Me demande-t-il d'un ton neutre. Je hoche la tête à l'homme.

-Oui, j'aimerais bien! Lançais je avec un sourire. Daryl allait enfin m'apprendre à chasser. Je vois Carol avoir un petit sourire, avant de commencer à laver les plats.

Je termine de manger et l'archer se lève. Il prends son arbalète et sort à l'extérieur. Je me redresse à mon tour et prends mon sac. J'allais enfin chasser. Pouvoir aider les autres à survivre et leur amener un bon repas.

Je sors à l'extérieur à mon tour et Daryl m'attend, une cigarette au bec. En me voyant arriver, il me fait un simple signe de tête et se met à marcher en direction des bois. Nous étions silencieux, pour ne pas effrayer notre prochain repas. Je regarde autour de moi, à la recherche de n'importe quel animal qui pourrait passer par là. Daryl me stoppé avec son bras, avant de se pencher au sol. Il regarde des traces dans la boue et me regarde.

-Tu vois? Ces empreintes sont récentes. Sûrement de quelques heures. Avec ça tu peux t'aider à les traquer et les chasser plus facilement. Me dit l'archer en chuchotant. J'hoche la tête et on se remet en marche. J'avais confiance. On allait trouver un animal aujourd'hui.

Au bout d'environ une heure, on trouve une biche, qui mange tranquillement de l'herbe. Daryl se penche et je fais de même. Il me tends doucement l'arbalete, que je prends avec plaisir. C'est le même principe qu'avec les rôdeurs. Il faut viser, puis tirer. Daryl me positionne. Il place ses bras autour de moi, posant sa tête sur mon épaule,  pour placer l'arbalete. La chaleur de son corps m'emporte. Je me sens bien. Je ne suis plus frigorifiée à cause de la température froide qu'il y avait. Je ferme les yeux et je l'entends chuchoter à mon oreille.

-Vise, inspire, retiens ton souffle et tire.

Je suis ses ordres et tire. La biche s'écroule au sol et Daryl se met à sourire. Je venais de chasser ma première bête. Il se relève et je lui redonne son arbalète, qu'il met dans son dos. On se dirige vers la biche. Elle respire encore et agonise. En la voyant comme ça, un pincement me vient au coeur. Daryl sort son couteau et le lui plante dans le crâne pour abréger ses souffrances.

-Félicitations, tu viens de nous donner un bon repas! S'exclame Daryl en portant la biche sur ses épaules. Un sourire se pose sur mes lèvres.

On retourne à la maison, tout deux silencieux. Ce Daryl est vraiment un type bien. Je suis reconnaissante qu'il m'apprenne toutes ces choses. J'ai l'impression qu'une belle amitié s'installe entre nous et que ce n'était que le début de cette dernière.

Un Nouveau Monde. (Walking Dead) Lisez cette histoire GRATUITEMENT !