10

2K 111 4

Point de vue Christian

Je regarde ce feu depuis le haut d'un toit. Cet élément qui peut tout détruire sur son passage. La chaire  qui crépite c'est si bon d'entendre ces bruits maintenant devenus habituel. Je brûle chaque une de mes victimes, une par une. Mais bon, vu qu'ils étaient pas mal j'allais pas brûler chaque corps dans la salle. J'ai du brûler la boîte, c'est dommage pour ceux qui étaient encore vivant, mais c'est comme ça la vie est injuste avec certaines âmes. Que je n'ai pas d'ailleurs. Je regarde l'intensité du feu s'estomper. Tu devais pas vite aller à Amsterdam ? Profite, on ne voit pas souvent de beau feu comme ça. C'est vrai, tu as raison. Mais dépêche toi, nous avons toutes même beaucoup de travail. Nous ? J'ai beaucoup de travail. C'est pareil. Bref, je me lève et part loin de cet endroit maintenant évacué, c'est ridicule. Ils n'ont pas à fuire, on ne fuit pas nous.

Point de vue Antoine

Ce feu ne pouvait être que provoqué par Christian. Je l'accuse mais peut être que non. Mais des explosions à une telle intensité il n'y en a pas souvent. Hélèna est totalement dégoûtée par la fin de soirée enfin... le débit de soirée. Tom, lui il a peur et Cassy soulagé et intriguée à la fois. C'est étrange. On peut ressentir plusieurs émotions tu sais. Oui je sais, mais moi ce que je trouve étrange c'est pourquoi elle est intriguée par ça. Elle est peut être intriguée par autre chose non ? Sûrement.
Je me fais sortir de mon esprit en voyant des mains gigoter devant mon champ visuel.

Hélèna : Ah ok d'accord tu écoutais vraiment rien en fait ?!

Elle... euh... tu as entendu ce qu'elle à dit toi ? Nada. Bah... crotte ? Ouais tu peux le dire.

Moi : Tu disais ?

Toi t'es vraiment con... J'ai dis quoi de mal encore ?! Bah ! À ton avis débile !

Hélèna : T'es devenu choant en ce moment putain ! T'as quoi sérieusement en ce moment ?!
Moi : Je suis préoccupé.
Hélèna : Préoccuper par quoi au juste ? Y'a quoi de plus intéressant que moi ?!

Je regarde Cassy plus loin elle me regarde aussi, elle doit comprendre que je suis assez désespéré par Hélèna.

Moi : Je vais te dire Hélèna, c'est toi et toi seule qui à changé, t'es pas la même depuis quelques jours. Et de toute manière j'allais pas finir ma vie avec toi.
Hélèna : Tu me quittes ?! Mais t'es un lâche en fait ! S'il te plaît reste je t'aime !
Moi : Les sentiments ne sont plus réciproque.
Hélèna : Connard !

Sa main arrive sur ma joue, je n'ai pas bougé d'un pouce et justement elle se fait mal au poignet. En même temps rester une éternité avec elle était pas possible. En effet, mais moi je veux rester célibataire toute ma vie en fait. C'est un bon plan. Très !
Hélèna est donc partie vers Cassy, je l'entend m'insulter de tous les noms. Bah si ça l'amuse qu'elle continue.
Bref.... je devrais aussi partir direction Amsterdam, je me suis débarassé d'Hélèna je vais pouvoir rejoindre Christian tranquillement.

Point de vue Cassy

Elle fait la forte mais une fois qu'elle sera chez elle, elle va craquer à coup sûr. Je vois Antoine tourner les talons et partir je ne sais où. En même temps il a plus aucun intérêt à rester ici ! Oui. Je regarde Tom, je vois qu'il en a marre d'entendre Hélèna se... plaindre ? Oui on va dire plaindre.

Tom : Cassy je suis TELLEMENT fatigué ! Et si on rentraient ?
Moi : Oui bien sûr, mais Hélèna...
Hélèna : Bah oui allez y abandonnez moi ! Cassez vous !
Moi : Hélèna je...
Hélèna : Ferme ta gueule et cassez vous je vous dis !

Je crois qu'elle va mal vivre sa séparation avec Antoine. Bon... je commence à partir avec Tom, je jette un regard derrière moi, Hélèna ne prend même pas la peine de nous voir partir... bon en même temps elle vient de se faire quitter mais ça va passer j'en suis sûre. En tout cas, Tom t'a sorti de cette merde. Ouais pour une fois je peux le dire. MERCI TOM.

Trajet jusqu'à la maison

C'est vrai que je passe pas beaucoup de temps avec mon frère, donc j'en ai profité là. Et on a rigolés, beaucoup. Enfin... je monte dans ma chambre, me douche et me met en pyjama et je m'enfouis dans la couette.
Je me demande où est parti Antoine... Il est sûrement reparti chez lui. Ouais t'as raison je dois pas m'en faire ! Si j'ai raison c'est toi qui a raison ! Commence pas à m'embrouiller dans ma tête je suis assez molle-cerveau comme ça ! J'ai une maladie qui s'appelle la Flemmagite-aigu ! Mais bien sûr...

Enfin, enfin après avoir discuté avec ma conscience je me laisse emporter par le marchant de sable. Je sais pas où il m'emporte mais il m'emporte dans son train. TCHUUU TCHUUUUUU

××××

À suivre 😌

Je sais les poste de chapitre sont longue mais bon... je suis désolée de retard ME TAPER PAS !

Bad Boy de VampireLisez cette histoire GRATUITEMENT !