/42\

285 45 7

Yuna fut installée délicatement sur un lit, seule dans une chambre de la demeure de Zancot. Crystal resta près d'elle un moment, abandonnant momentanément ses compagnons. Lorsqu'elle les rejoignit dans la grande pièce principale, les conversations à mots couverts s'arrêtèrent subitement et la gardienne eut un petit sourire. Manifestement sa décision faisait jaser.

— Un problème ? demanda-t-elle comme une provocation.

Tekka détourna le regard, comme une enfant prise en flagrant délit. Célina et Ascual tentèrent de sourire, mais l'exercice fut manifestement difficile. Zancot pris la parole la première, ce qui soulagea Slix.

— J'étais plutôt contre le fait de séquestrer un frenniq, lança la sorcière. Je te pensais perdue dans une croisade vengeresse que tu n'osais t'avouer. Mais le fait que tu proposes Khram à cette petite... C'est bien, finit-elle par dire avec le sourire. Ça montre que je me suis trompée. Tu gardes ton objectif clair. Je suis fière de toi et tu peux l'être également, gardienne.

Crystal sourit, gênée.

— Moi, je trouve que c'est n'importe quoi ! s'insurgea soudainement l'homme renard. Pourquoi elle ? Où est la logique ?

— La logique est d'une simplicité enfantine, en fait. Le seul successeur que je voyais jusqu'à maintenant... c'était toi.

Slix ouvrit de grands yeux et se calma presque instantanément.

— Oui. Je ne voyais personne capable de défendre Khram suffisamment efficacement. Tu as toujours été celui que je voyais reprendre le flambeau. Mais j'ai vu ce que le Livre nous avait fait. Comment il nous empêchait de profiter d'une vie de couple normale. Bien avant ma dépression déjà. Bref...

C'était la première fois que Crystal exprimait son mal être sans équivoque, cela la dérangeait beaucoup. Elle se mit à entortiller ses doigts les uns dans les autres, puis passa sa main dans ses cheveux pour arrêter ce geste automatique.

— Le choix logique c'était toi, reprit-elle. Mais tu es avec... Tekka, maintenant. Je ne peux pas vous faire ça. Pas te faire ça à toi, une seconde fois. Célina ou Ascual sont incapables de prendre soin de Khram comme il faut. Ils ne l'étaient pas il y a trois ans, ça n'a pas changé. Désolée les gars, ajouta-t-elle avec un regard triste.

Ascual lui adressa un petit sourire contrit en levant la main. Il ne lui en voulait pas et lui accordait qu'elle avait tout à fait raison.

— Et puis, il reste Yuna.

En prononçant le nom de la petite fille, la voix de l'humaine se stabilisa et un sourire se dessina sur ses lèvres.

— Elle a encore beaucoup de boulot à faire et de chemin à parcourir, mais elle en est capable. Elle a le potentiel et la volonté, même si émotionnellement c'est pas encore ça. Mais je crois pouvoir dire que je suis un bon exemple qui confirme que ce genre de problème se gère, même difficilement. Et surtout, c'est une frenniq ! Si vraiment Khram a été créé par ses ancêtres et que les mages les ont volés et trainés dans la boue, c'est un juste retour des choses : ils doivent récupérer le Livre.

— Mais tu le dis toi-même : elle n'est pas prête, intervint un Slix plus détendu.

— Moi non plus. Je n'ai pas l'intention de me séparer de Khram tout de suite. Je ne confierai pas le destin du Grand Livre à une gamine. Aussi douée soit-elle. Lorsque je lui laisserai Khram, c'est qu'elle sera prête ou que je serais morte... Et je n'ai pas prévu de mourir tout de suite.

— Tu veux donc attendre qu'elle soit adulte ? demanda Ascual.

— Je ne sais pas quand les frenniqs deviennent adultes. Donc je ne sais pas. Mais quelques années, ça c'est sûr.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !