Chapitre 7.

341 23 5

Point de vue d'Abby.

Cela fait deux bonnes heures que l'on marche moi et Daryl. Nous n'avions pas beaucoup parlé, pour ne pas attirer de rôdeurs. Je me tiens près de lui, la main sur mon couteau. Je me préparais à toute evantualité. Nous avons croisé quelques rôdeurs, mais rien de dramatique. Une fois, j'avais même pris les devant pour lui mettre mon couteau dans le crâne. Daryl avait souri. Il avait l'air content que j'aie fait ce pas moi même,  je crois.

Nous sommes maintenant sorti du bois et on marche sur la route. Je ne sais pas où elle va nous mener.

-Dit Daryl... je peux te poser une question?

-Mmh? Dit-il, continuant de regarder devant lui.

-Depuis combien de temps es-tu seul et que tu cherches ton groupe?

-Environ une semaine... Soupire Daryl. Il se tourne vers moi et hausse les épaules. Il ne veut pas vraiment en parler... Ça se voit bien.

Je baisse la tête et continue mon chemin. Tout était silencieux et j'aimais bien ça. On dirait qu'avec ce silence, qu'il n'y avait rien autour de nous. Même pas un rôdeur.

Point de vue de Daryl.

Je ne voulais pas entendre ces questions. Je ne voulais pas parler du groupe. Je savais qu'ils étaient encore en vie, mais je ne savais pas si j'allais les retrouver. Cela fait une semaine que je cherche, sans trouver. J'avais traqué durant des jours, mais rien. Honnetement, je crains de ne pas les retrouver.

On arrive à une petite ville. Elle a l'air d'une ville fantôme. Je prends mon arbalète et avance avec plus de précautions. Abby me regarde et fait de même. Elle apprend vite cette gamine. Je regarde dans les fenêtres des immeubles, mais ne voit rien. Au loin, au bout de la rue, se trouve un supermarché. J'espère y trouver quelques provisions. Quelque chose de quoi me mettre sous la dent.

J'accélere le pas, laissant Abby un peu derrière. Au bout de quelques minutes, je l'entends pousser un cri. Je me retourne et la vois par terre avec un rôdeur. Elle se débat comme elle peux, mais il se rapproche dangereusement de son bras. Je vise le rôdeur et lui tire une flèche dans la tête.

Point de vue d'Abby.

Je pousse le rôdeur à mes côtés et regarde le ciel, tremblante. Je croyais vraiment y passer. Je ne l'avais pas vu ni entendu. Daryl revient prendre sa flèche et me regarde en soupirant. Je le regarde à mon tour, un peu honteuse. Je n'avais pas pu me.defendre cette fois. J'attendais ces insultes. Finalement, je le vois me tendre la main, soupirant. Je la prends et me relève.

-Merci. Lui dis je simplement.

-Allez, il y a sûrement de quoi manger la bas. Dit Daryl d'une voix neutre.

J'avais eu de la chance qu'il soit la. Sinon, moi, Abbygael, n'existerais plus.

Je le suis de proche, en regardant un peu partout autour de nous. La sensation d'être près de quelqu'un me trouble. J'étais toujours seule donc ce sentiment était disparu de ma mémoire,  de ma vie.

On s'arrête devant le marché. Daryl cogne à une fenêtre et attends quelques secondes. Des rôdeurs s'approchent. Il prend son arbalète et tire dans la tête de quelques rôdeurs. Je vais l'aider, en plantant mon couteau dans les têtes des rôdeurs restant.

Daryl hoche la tête et entre dans le marché. Je le suis sans dire un mot. Dès notre entrée, on a remarqué qu'il n'y avait plus grand chose. Il ne restait que des trucs inutiles. On se dirige vers le rayon alimentaire. En fouillant, on trouve quelques vivres comme de la soupe et des pâtes en conserve. En ce moment, on pourrait dire que c'est notre petit luxe.

Je décide de prendre les devant pour sortir du marché. Je voulais prouver à mon compagnon que je n'avais plus peur de ces fichu rôdeurs. Mais en sortant, je fige. Trois personnes sont devant moi, visant ma tête.

Un Nouveau Monde. (Walking Dead) Lisez cette histoire GRATUITEMENT !