/38\

366 49 5

Tekka fut particulièrement ravie de se matérialiser sur une planète inconnue du monde Pordaf. Elle n'avait jamais entendu parler de cet univers, jusqu'à ce jour, et c'était exactement ce qu'elle attendait d'une aventure aux côtés de la gardienne du Grand Livre.

Des combats, comme celui qui avait coûté la vie de Gil, étaient toujours à prévoir, mais Slix lui en avait déjà parlé. Elle s'était sentie parée à faire face à ce genre de situation. Il lui apparut évident, le moment venu, qu'elle n'était pas tout à fait prête et la disparition de son camarade fut un événement traumatisant. Cependant, avoir la chance de parcourir les univers disponibles suffisait à lui faire mettre de côté toute peur d'un avenir incertain. Par ailleurs, sa formation auprès de Crystal lui donnait de plus en plus confiance en ses propres capacités à se défendre.

La planète sur laquelle ils apparurent ressemblait à un immense désert. Slix se permit cependant de rappeler à sa compagne qu'ils ne pouvaient en distinguer qu'une petite partie. Le reste était peut-être couvert de forêts luxuriantes ou de lave en fusion. Pour le moment, ils ne connaissaient de cet endroit que ce que leurs yeux étaient capables de voir.

— Autrement dit, pas grand-chose, crut-il bon de préciser.

Mais Tekka n'était pas du genre à se laisser démonter par les remarques acerbes de son compagnon. Elle était heureuse d'être du voyage et son sourire ne fana pas. La petite Frenniq, moins enthousiaste, restait sur ses gardes. Elle n'avait, tout comme Tekka que très peu voyagé. Elle avait connu son monde, Unigumi et Shanak, mais depuis qu'on lui avait annoncé qu'elle quitterait Frenn, on lui avait seriné qu'elle ne devrait jamais baisser sa garde. Les différents mondes étaient autant de pièges possibles pour un Frenniq.

— Tu peux te détendre, Yuna, lui lança Crystal tranquillement. Il n'y a personne à la ronde.

Le soleil semblait loin à l'horizon, mais la luminosité était la même qu'en plein milieu de journée sur Terre. Les dunes semblaient se succéder sans fin, où que portent leur regard. Un léger vent, très chaud, leur fit comprendre que la vie dans ce désert ne devait guère être facile. La gardienne, fidèle à son habitude, se mit en route sans attendre et sans prévenir. La pierre renfermant Glenmor s'éleva si haut dans le ciel qu'elle en fut presque invisible pour qui ne savait qu'elle était là.

Tekka s'étonna que Crystal la fasse voyager de cette manière. L'humaine à la main verte expliqua alors que se promener avec un prisonnier dans une pierre sangsue ne serait pas le meilleur moyen de se faire de nouveaux amis. Slix sourit en pensant que Crystal n'était pas particulièrement du genre à se faire des amis, de toute façon.

— Mais tu ne te fatigues pas en procédant comme ça ? demanda la blonde après un instant.

— Pas vraiment, répondit l'autre, perchée sur son chedre. Ça demande à ce que j'y pense régulièrement, pour ne pas l'oublier là-haut, ou bien le laisser tomber. Mais c'est tout.

— Tu pourrais le rendre invisible aussi. Ça ne serait pas plus simple que de l'envoyer en orbite là-haut ?

— Pour le coup, il faudrait que je maintienne deux sorts, contra la gardienne. Un pour le maintenir invisible. Et un autre pour le faire se déplacer. Ça me demanderait donc deux fois plus d'effort. Ce n'est pas spécialement une bonne idée.

Tekka acquiesça. Elle avait oublié que le Frenniq ne se déplaçait pas de lui-même. Le ton plutôt froid de la gardienne lui fit comprendre qu'il n'était pas nécessaire de poursuivre cet échange. Crystal n'était pas disposée à discuter, dans l'immédiat. Habituellement, dans ces cas-là, Tekka se retournait vers Ascual qui, en bon professeur de l'académie de magie, avait toujours un nouveau sujet à développer. Mais à présent, le groupe était en comité restreint. Il était évident que Slix manquait d'assurance en présence de Tekka et de Crystal. Il garderait probablement le silence tant qu'il ne se sentirait pas obligé de prendre la parole. Yuna, même si elle lui parlait, contrairement aux autres, n'était pas du genre bavarde, non plus. La blonde se mit donc à fredonner une vieille comptine. Les regards étonnés qui se braquèrent sur elle lui firent vite comprendre que ce n'était pas un comportement habituel. Cependant, Crystal eut une légère crispation des lèvres qui aurait pu s'apparenter à un sourire et Tekka considéra cela comme une autorisation à poursuivre.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !