{66}

882 40 5
                                                  

Un an plus tard...
Beaucoup de changements ont eu lieu dans ma famille. Ahmed s'était rapprocher de la soeur de Malik, Alia, à cause de plusieurs aller retour pour ma fille. Ils se sont fiancés il y a de ça 4 mois et m'attendaient pour finalisé le mariage. Après ça il va l'emmener avec lui en Alberta, inshallah. Le mari de Kenza a eu un nouveau contrat en Suisse, donc depuis 7 mois elle y vit avec sa petite famille. Yassine a ouvert un grec à Montréal, il faut dire que le mode de vie des rebeu de France est admiré chez les jeunes là-bas, donc son commerce marche très bien. Il a rencontré une fille mais rien n'est encore fondé. Pour le plus petit, Khalil, mes parents l'ont mis dans un internat sportif pour l'éloigner un maximum des problèmes familiaux et pour lui offrir un bon avenir scolaire. Quant à mes parents, on a tous cru qu'ils allaient revenir ensemble mais finalement leur problème de couple en pris le dessus. Ils se sont rapprochés mais sont devenus uniquement des bons amis pas plus. Ils ont tout de même décidé d'habiter dans le même pays ,la France, pour éduquer mon petit frère ensemble et  que mon père ne soit pas privé de sa fille, Lara.

Le jour que j'attend depuis 12 mois exactement est arrivé. J'ai muri depuis mon arrivée et cela est à mon avantage.

La promenade vient de ce terminé et j'ai pu dire au revoir à ces femmes que j'ai côtoyé durant un an.  Des "au revoir" déchirant, qui l'aurait cru! Je leur ai promis de revenir les voir et de rester en contact avec elles.
Rendu dans la cellule, je referme mon sac qu'autrefois j'avais ouvert et vider dans ce même endroit. Je décroche les photos de ma fille qui m'aidaient à tenir bon pendant ce séjour. Je ne l'ai vu que 8 fois depuis mon entrée ici. Et je peux vous dire que 8 fois sur 12 mois, dans la vie d'une mère, ce n'est pas énorme. Je range bien ces photos dans mon sac et le ferme enfin.

Najet:- Tu vas me manquer, toi

Moi:- Toi aussi ma belle

Najet:- je retient mes larmes wallah. J'ai jamais autant kiffer quelqu'un en si peu de temps.

Moi:-Oh arrête Najet. Tu vas me pousser à faire un crime pour revenir à côté de toi

Najet:-Haha tu fait ça je te tue. Une bonne fille comme toi mérite de jamais plu remettre les pieds ici

Moi:- Inshallah que les 3 ans qui te reste passe vite et que tu revient au près de tes enfants

Najet:- Inshallah, tu respecte notre pacte ,promis?

Moi:-Oui t'inquiète. Jamais je me remettrais dans de la merde pour un homme, jamais

Najet:-C'est bien ma belle, c'est bien

Elle me prend dans ses bras. Et dire que cette formidable femme ne sortirait pas avant 3 ans. La pauvre...
Je lui fait la bise et lui promet de rester en contact avec elle. Une belle amitié que je ne compte pas rompre de sitôt.

La gardienne vient me chercher pour quitter ce lieu. Après avoir signer les documents et appris que j'avais des démarches à effectué une fois sorti, j'étais enfin libre.

La porte s'ouvre enfin et je découvre mes deux grands frères entrain de m'attendre. Je jette mon sac et leurs saute dans les bras. Ils m'avaient tellement manqué.

Yassine:-Putain, t'as tellement changée. J'aurais jamais cru que t'aller grandir aussi vite que ça

Ahmed:-Tait-toi c'est encore un bébé tu vois pas

Il m'embrasse sur le front.

Moi:-Je suis désolé de vous avoir fait vivre ça

Ahmed:-C'est du passé tout ça Shahi. Maintenant t'es revenu et inshallah tu te rapproche jamais plu de ce chemin

Moi:-T'inquiète pas

On arrive enfin à la maison, où je retrouve les êtres qui me sont chères. J'étais extrêmement heureuse de les retrouver. Après les avoirs tous salué, je reconnais tout de suite ma fille que je n'ai pas vu depuis longtemps. Comment oublié son enfant, je me suis dit. Elle avait grandit, ma mère lui avait fait de jolies tresses qui montraient d'avantage son visage d'anges. Ces joues étaient rouges et ces yeux de la même couleurs que ceux de Malik. Elle est plus belle que dans mes souvenirs.
Je l'a prend dans mes bras, mais elle me regarde d'une manière à ce demander qui je suis. Elle cherchait autour d'elle le regard de ma mère qui c'est occupée d'elle durant mon emprisonnement.

Mama: T'inquiète pas, Sherazed. Elle est juste pas habitué à te voir donne lui quelque jours et elle te reconnaîtra.

Je lui souris d'un air triste. Ma propre fille me perçois comme une inconnue. Je la redonne à ma mère et la vois tout d'un coup sourire. À vrai dire, elle est habituée au sœur de Malik et à ma mère. Pour elle, les sœurs de Malik sont effectivement ses tantes, mais ma mère est sa mère, non pas sa grand-mère.

Cela ne me derange pas trop, car c'est le fruit de mes gamineries.

L'autre cheminLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant