Chapitre 43 une Sage décision

56 9 6

Tourbillon de pensées. Voix venues de l'au-delà. Lorsque Alexia reprit conscience, se fut pour ressentir en elle les pensées de ses amis. Karine était là, ainsi que Tom et Adam, tous prêts à s'interposer face aux chirurgiens qui entouraient le corps de l'adolescente.

L'un d'eux tenait une scie à la main. Il était prêt à ouvrir la boite crânienne d'Alexia. Derrière la baie vitrée qui surmontait toute la salle, le général Hubert de Carolis lui donna son accord d'un petit signe de tête.

La scie se mit en marche avec un sinistre bourdonnement.

Au même instant, un grand gaillard aux dreads locks couvrant toute sa tête, sembla surgir dans la pièce, passant tel un éclair entre les soldats qui en barraient l'accès : Adam.

Avant qu'ils n'aient eu le temps d'esquisser le moindre geste, il leur ôta leurs armes et s'en servit pour les assommer. Il bougeait à une vitesse incroyable, semblant disparaitre à un endroit pour reparaitre à un autre, tel un fantôme survolté.

Plusieurs gens le suivaient. Des élèves du professeur Daniel : Gidalcolion, le grand gaillard au crâne rasé ; Kardilia, la petite extraterrestre au crane allongé et aux écailles bleutées et d'autres adolescents bien décidés à venir en aide à la jeune terrienne.

Adam subtilisa la scie des mains du chirurgien. Celui-ci poussa un grognement furieux et redressa sa grande carcasse. Il ôta le masque chirurgical qui lui couvrait le bas du visage et se révéla aux yeux de tous : le Duc d'Astaroth.

— Rends-moi cet instrument ! Qui a laissé entrer ces enfants ?

Il leva sa longue main osseuse et en fit jaillir un éclair de lumière pourpre qui s'étira dans l'air pour venir entourer la scie que tenait Adam.

L'instrument sembla s'envoler dans l'air et se dirigea vers le Duc. Mais un autre rayon lumineux apparut à son tour, venant bloquer la progression de la scie. La petite silhouette qui venait de faire irruption dans la chambre était reconnaissable entre toutes : le professeur Daniel.

— Laisse cette jeune fille tranquille, Duc ! Son symbiote ne peut lui être enlevé sans qu'elle risque de mourir.

Quelques secondes, les deux rayons semblèrent lutter l'un contre l'autre, mais le professeur Daniel ne voulait pas lâcher prise. Les deux rayons finirent par disparaître. La scie tomba au sol tandis que des militaires entraient précipitamment dans la salle, prêts à intervenir. Ils étaient suivis par le général de Carolis, descendu de la salle d'observation.

Le militaire s'en prit au professeur Daniel.

— Vous êtes en territoire terrestre, ici. Qui vous a autorisé à intervenir ? Cette opération a été mandatée par le Président. Écartez-vous !

— Personne ne touchera cette jeune fille, riposta Daniel d'une voix sèche. Au lieu de vouloir lui subtiliser sa pierre, vous devriez remercier les Sages qui lui ont fait cet inestimable cadeau.

Le général allait donner des ordres pour que ses soldats interviennent mais il se rappela à temps qui était ce personnage au corps d'enfant et à la voix terriblement dominatrice. Il avait déjà vu Daniel à l'œuvre et se méfiait de ses pouvoirs. Le militaire se tourna donc vers le Duc d'Astaroth.

— Vous avez reçu toutes les autorisations de nos instances dirigeantes, Duc. A vous d'intervenir.

L'interpellé releva sa grande carcasse et tourna ses yeux flamboyants vers l'assistance. Derrière lui, d'autres adolescents s'étaient regroupés, faisant face aux élèves de Daniel. Karine reconnut Tersla, l'espèce de homard géant qui faisait claquer ses puissantes pinces au bout de ses bras. Agrobarne, l'araignée à deux têtes était prête à donner l'assaut.

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !