-Alors, moi j'ai deux enfants et je n'ai que vingt ans.

Je lui lance un coussin dessus.

- Pourquoi tu ne m'as pas dit que tu avais des enfants?

-Qu'est-ce que ça change?

-J'adore les enfants, je veux les voir!

-Tu ne pourras quand voir un, car l'autre n'est pas encore là. Me dit-elle, un sourire aux lèvres. Le premier s'appelle Joshua et le dernier, nous ne savons pas encore si se sera une fille ou un garçon, alors nous n'avons pas de noms.

Je sourie, je suis toute excitée. Nous descendons à la porte d'entré, il était déjà 12h30 et Mélisse arrive bientôt.

-Pourquoi vous ne viendriez pas manger à la maison ce soir?

-J'en parle à Carl et je t'appelle.

-Même chose pour moi, me dit Adriana.

-D'accord, alors à plus les filles.

Elles partent et je fil dans ma chambre pour y sortir un short et un top blanc. La porte d'entrée claqua avec une telle force que la maison en trembla. Je cours dans les escaliers, pour trouver le salon en piteux état.

-LUKA!!!

Il était en train de tout briser, qu'est-ce qui lui prend?

-Sale garce, ne m'adresse plus jamais la parole. Ça fait maintenant trois ans que je suis l'alpha et sur ces trois ans, j'en ai passé deux à te chercher. Et devine les quelles ont été la plus grosse erreur de ma vie?

Non, il n'osera pas dire ça...

-No-non, dis-je avec difficulté.

-Celle pour te chercher.

Il l'a dit.

-Pour finalement trouver une âme-sœur capricieuse et irrespectueuse, qui n'écoute pas les moindres ordres et qui en plus, est lâche au point de s'ouvrir les veines.

La rage monte, je ne pourrais pas me retenir longtemps, je m'approche de lui.

-Et bien tu sais ce qu'elle te dit la garce? Tu peux aller te faire foutre, moi je pars et ne compte pas sur moi pour revenir, lui dis-je en lui donnant une gifle.

Je cours dans les escaliers suivit de près par Luka, il ne faut surtout pas qu'il me rattrape, sinon je vais me faire tuer. J'arrive dans la chambre et m'enferme dans la salle de bain, la seule place où il y a un verrou.

-EMMA, OUVRES CETTE PORTE TOUT DE SUITE.

-NON!!

-TU L'AURAS CHERCHÉ.

Il défonce la porte, il est complètement fou. Il s'approche de moi, les yeux rouges sang, il n'est pas dans son état normal.

« Qu'est-ce qu'on fait? Demandai-je à ma louve. »

« Essaye de le calmer. »

« Comment? »

« C'est toi l'humain, cherches toute seule »

Il n'est plus qu'à quelques centimètre ne moi. Il me tire la cheville et je me retrouve en dessous de lui.

-Comment oses-tu?

Je détourne le regard.

-Regarde-moi!

Je plante mon regard dans le sien, il n'est plus rouge, il s'est calmé un peu, ce qui me soulagea. Mais sa mâchoire contractée démontra tout le contraire.

-Luka...

Sa mâchoire ce décontracta un peu.

-S'il te plaît, lâche-moi.

Il se détacha de moi et je cours dans la chambre, le laissant seul dans la salle de bain. Je commence à mettre mon linge dans ma valise, je retourne dans la meute de mon père, je n'ai plus rien à faire ici. J'allais sortir de la chambre, quand on m'attrapa le bras.

-Emma...

-Non, lâche-moi, dis-je en tirant sur mon bras encore douloureux pour me défaire de son emprise.

Je descends les escaliers et lorsque je viens pour sortir, des mains prennent pas taille et me retourne.

-Je suis désolé Emma, je ne pensais pas ce que j'ai dit, ce n'était pas moi... Je ferai tout pour me faire pardonner.

-Tu ferais tout?

-Oui... dit-il, un petit sourire en coin.

-Alors, laisse-moi partir.

Son sourire en coin disparu et je vis de la tristesse dans son regard. Je me sens mal, mais ce qu'il vient juste de me dire me blessa au plus haut point. Je tourne la poignée et sors dehors, je mets ma valise dans le coffre de la voiture et lorsque je ferme le coffre, une petite tête blonde apparue.

-Joshua, revient ici tout de suite, cria Vanessa.

Mais le petit ne l'écouta pas, il me tend les bras pour que je le prenne, ce que je fis.

-Je m'excuse Emma, il est parti...

Je commence à pleurer et je dépose Joshua par terre

-Hey, qu'est-ce qui se passe?

-C'est Luka...

-Qu'est-ce qu'il a fait?

-Il m'a dit que j'étais une perte de temps, que je ne faisais que chialer et tout...

-Ohh, ma chérie, ce n'était pas lui!


L'alpha voisinLisez cette histoire GRATUITEMENT !