Chapitre 22

19 2 0

La journée est terminée. Avant de rejoindre Nathan, je décide d'envoyer un message à Cameron pour savoir comment il va. J'avoue que son état m'inquiète. Il perd le contrôle souvent ces derniers temps. Je me demande également quand aura lieu mon prochain entraînement. Il vaut mieux attendre que Cameron soit en meilleure forme.

Alors que je tapote sur mon clavier de portable, des mains douces et rassurantes se déposent sur mes yeux.

Nathan : Prête ?

Je me retourne vers lui. Mon cœur s'emballe lorsque ses prunelles vertes me fixent. Il a le don de me déstabiliser.

Moi : Je n'ai pas eu le temps de le refaire une beauté mais oui, allons-y !

Nathan : T'en as pas besoin, t'inquiète.

Son compliment me va droit au cœur en plus de me faire rougir.

***

Nous arrivons au café. Alors que Nathan part devant pour nous prendre une table, je jette un rapide coup d'œil à mon téléphone, au moindre signe de vie de Cameron. Toujours rien. Il va finir par me rendre malade !

Nathan : En terrasse ?

Je me contente de hocher la tête pour lui répondre. Nous nous installons sur une petite table, assez loin des autres personnes présentes. Je commence à avoir la boule au ventre. J'espère qu'il a des sujets de discussions en stock parce que moi, je suis bloquée, et j'ai horreur des gros blancs...

Nathan : Alors, si on parlait un peu de toi ?

Moi : Oh tu sais, il n'y a pas grand chose à dire. Le plus important tu le sais déjà.

Mensonge. Mais je me vois mal lui sortir que je suis une sorcière. Il aurait toutes les raisons de partir en courant en me traitant de folle.

Nathan : Tu dois bien avoir des petits secrets ?

J'ai l'impression qu'il lit en moi comme dans un livre ouvert.

Moi : Comme tout le monde. Mais certaines choses doivent rester secrètes.

Nathan : Vous m'intriguez, mademoiselle Jessica.

Il dit ça tout en plongeant son regard envoûtant dans le miens.

Moi : Je ne vois pas pourquoi.

Nathan : J'arriverai à te faire craquer.

Moi : Je demande à voir.

Avec une soudaine assurance, je lui fais un clin d'œil, comme pour le provoquer. On joue au chat et à la souris. Ses questions me mettent mal à l'aise. J'ai l'impression qu'il est au courant de quelque chose. Je chasse rapidement cette idée de ma tête. J'écoute attentivement ce que me raconte Nathan même si j'avoue qu'à des moments, je me déconnecte un peu de la réalité. Dans un coin de mon esprit, je suis concentrée sur Cameron. Ce n'est pas dans ses habitudes de me laisser seule aussi longtemps sans nouvelles. Surtout après ce qu'il s'est passé ce matin. Mon cœur se sert à la simple hypothèse qui lui soit arrivé quelque chose. Je regarde à nouveau mon portable.

Nathan : Tu attends un message de quelqu'un ?

Moi : Quoi ? Oh, désolée... Ce n'est pas important.

Nathan : Tu ment très mal, Jessica.

Moi : Je sais... On me le dit tout le temps.

Nathan : C'est en rapport avec Cameron ? Il rage que tu sois en ma compagnie ?

Moi : Pas du tout. Et puis, il n'a pas à décider avec qui je peux sortir.

Nathan : Vous êtes...ensemble ?

Moi : Absolument Pas. C'est simplement un ami sur-protecteur et avec un caractère de cochon.

Nathan : J'avais remarqué ça en effet.

Je lui souris timidement. Je ne suis vraiment pas dans mon assiette.

Nathan : Pourquoi tu es si préoccupée alors ?

Moi : Et bien...il n'allait pas bien ce matin. J'attend donc de ses nouvelles.

Nathan : Je suis sur qu'il va bien. C'est un grand garçon.

Je soupire.

Moi : J'espère que tu as raison...

Un silence s'en suit. C'est ce que je craignais le plus.

Moi : Désolée de te prendre la tête avec ça. Tu as sûrement mieux à faire que de m'entendre parler de Cameron.

Nathan : Ça ne me dérange pas, si ça peut t'aider. J'ai rien de spécial contre lui. On est juste parti sur de mauvaise base.

Moi : Alors que tu n'avais strictement rien fait...

Nathan : Ça arrive. Je ne lui en veux pas.

Moi : T'es vraiment un mec bien.

Nathan : Je fais juste preuve de maturité.

Après quelques minutes, Nathan décide de me raccompagner chez moi. Il n'est pas rassuré que je rentre seule avec le " tueur " qui rode en ville, alors que je sais pertinemment qu'il ne m'arrivera rien. Toujours aucun signe de vie de Cameron. Et ce n'est pas ce soir que je me rendrais chez lui. Nathan ne compte pas me lâcher de si tôt et il est déjà tard. J'espère le voir demain en cours.

Nathan : Voilà ! Mademoiselle est arrivée à destination.

Moi : Merci beaucoup.

Nathan : Essaye de te changer les idées et reviens au lycée demain toute souriante et pleine de joie, okay ?

Moi : Je te le promet.

Je lui affiche un large sourire de nervosité. Il me met vraiment dans l'embarras.

Nathan : Je te préfère comme ça.

Moi : Je reviendrais en pleine forme, ne t'inquiète pas.

Nathan : Et si tu as envie de parler, de n'importe quel sujet, n'hésite pas, appelles moi.

Moi : C'est gentil.

Subitement, Nathan se rapproche pour déposer un baiser sur ma joue. Je suis si prise au dépourvu, que je me contente de sourire bêtement tout en le regardant droit dans les yeux. Si il continu comme ça, mon pauvre petit cœur va finir par exploser.

Nathan : À demain.

Je lui fait au revoir de la main. Tandis qu'il s'éloigne, je lance un regard à la maison de Cameron au loin. Il n'y a aucune lumière. Peut être qu'il se repose. Je ne vais pas aller le déranger maintenant de toute façon. Si jamais j'ai le malheur de le réveiller, je pense être maudite jusqu'à la fin de ma vie !

***

Je suis soudainement réveillée par des bruits de pas dans la maison. Qui peut bien être debout en plein milieu de la nuit ? Je décide d'aller voir. J'ouvre la porte de ma chambre. Il n'y a personne, mais la lumière de la cuisine est allumée.

Moi : Y a quelqu'un ?

Peut être Alex qui fait une crise de somnambulisme. Ou il a tout simplement un petit creux. Je m'aventure en bas tout en étant prudente. Le silence qui pèse ne me rassure pas du tout.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !