/30\

324 48 2

— Tu es en colère après Tekka ?

Crystal fut surprise. D'abord parce qu'elle n'avait pas remarqué que la fillette était à côté d'elle. Également à cause de la question. Pourquoi en aurait-elle eu après Tekka ? C'était une fille bien. Au-delà de son physique, elle était intelligente et plutôt douée. Bien sûr, elle avait un retard conséquent en termes de combat et elle était moins performante que Slix question puissance magique. Malgré tout, elle travaillait dur et faisait des progrès réguliers. Elle était toujours d'humeur agréable et prenait soin de la Frenniq lorsqu'elles étaient seules toutes les deux. Non, elle n'avait aucune raison d'être en colère.

— Pourquoi tu dis ça ?

Yuna poursuivait ses étirements consciencieusement, assise sur le sol bétonné, les jambes tendues et écartées au maximum de ce qu'elle pouvait. Elle tourna le regard vers son enseignante, l'air grave.

— Tu as ta tête de combat.

Crystal éclata de rire. Elle ignorait qu'elle avait une tête de combat, mais l'expression était particulièrement comique.

— Ce n'est pas si drôle, bouda Yuna.

— Tu as raison, pardon, admit Crystal en reprenant un peu de sérieux. Mais je n'ai rien contre Tekka. En fait, je l'aime bien.

— Alors peut-être que tu devrais arrêter de les regarder comme ça ?

Cette fois, ce fut Crystal qui tourna les yeux vers la petite. Elle avait repris ses mouvements. Depuis la fin de l'entraînement matinal, Crystal avait gardé les yeux rivés sur le couple que formaient Tekka et Slix. Elle ne le réalisa qu'à ce moment. Elle devait les observer depuis une bonne dizaine de minutes. Ils continuaient à travailler quelques mouvements d'attaques et d'esquives, s'interrompant régulièrement pour des caresses ou des baisers.

— Ça te plait de les voir ensemble ? demanda la fillette.

Si elle ne la connaissait pas aussi bien, elle aurait pu penser que la question était naïve et dénuée de sous-entendus. Mais Yuna était bien plus subtile que ne le pensaient les autres de la bande. Elle aimait jouer les enfants candides, mais elle était tout aussi mature que n'importe lequel d'entre eux, finalement.

— Tu sais bien que non, répondit la gardienne. Je ne sais pas pourquoi je les regardais comme ça. Je ne m'en suis pas rendue compte, je... J'en sais rien. Et puis, laisse tomber. Rentrons.

— Tu ne t'entraînes pas ?

— Pas aujourd'hui.

La Frenniq se leva et emboita le pas de l'humaine au bras vert. Elles gardèrent le silence jusqu'à l'hôtel où les attendaient le reste de l'équipe. Célina était assise sur un fauteuil alors que les trois autres lui faisaient face, debout. Lorsque le duo de magiciennes entra, les garçons se tournèrent comme un seul homme et la prêtresse se redressa. Crystal comprit immédiatement que quelque chose n'allait pas. Elle s'arrêta un peu avant de les avoir rejoints et resta à les fixer tour à tour.

— Quel est le problème ? demanda-t-elle.

C'est Ascual qui répondit, hésitant :

— Puisqu'on s'en va aujourd'hui, il me semblait nécessaire d'avoir cette discussion...

Crystal sourit. Elle avait cru à quelque chose de plus grave. Elle avança de nouveau, suivie comme son ombre par Yuna.

— Une discussion ? répéta-t-elle. Celle où tu me dis enfin que tu n'es pas d'accord avec moi ?

— Ça n'a rien à voir avec toi, Crystal, contra doucement Ascual.

— Un peu quand même. Mais vas-y, je t'écoute.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !