Chapitre 5 : Pillowtalk

1.7K 162 138

                                                      ***** RILEY *****


Je restais à l'écart, sur le canapé, lorsqu'un employé de l'hôtel fit entrer la table à roulette qui contenait tous nos plats. Je n'avais pas forcément envie que l'on sache que j'étais là et surtout, j'étais encore abasourdie par la nouvelle que Justin venait de lâcher.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ça m'avait fait l'effet d'une bombe, sans mauvais jeux de mots. Lorsque la porte se referma je me levais alors que le jeune homme venait vers moi pour rapprocher nos plats de la table qui se trouvait derrière le canapé.

Les cloches recouvraient nos assiettes mais je pouvais tout de même sentir l'odeur alléchante de la nourriture.

« Tu veux boire quoi ? »

Me demanda-t-il en posant nos assiettes sur la table. Je haussais les épaules, lui laissant le soin de choisir pour nous. Il plaça deux coupes sur la table et fit sauter le bouchon de la bouteille de champagne.

« Bon et bien, champagne ! »

S'enthousiasma-t-il avant de nous servir. Un sourire en coin, je m'asseyais et retirais la cloche pour y découvrir un burger immense et appétissant. Je levais les yeux vers le chanteur qui me fixait d'un air légèrement amusé, sa coupe en main.

« Oh excuse ! »

J'en oubliais les bonnes manières. Je levais ma coupe à mon tour et nous trinquâmes ensemble.

« Bon et bien... à nous. »

Lançais-je à défaut de trouver mieux. A vrai dire je ne savais même pas à quoi nous pouvions trinquer après tout ça.

« A la vie. »

Renchérit-il, sans joie, me laissant un goût amer dans la bouche. Je me contentais de boire la moitié de mon verre en une gorgée, laissant les bulles chatouiller ma langue. Je piochais timidement dans mes frites en le surveillant du coin de l'œil.

« Tu vas faire quoi, si tu arrêtes ta carrière ? »

M'enquis-je de but en blanc, avant de grimacer. Ce n'était pas de cette manière que j'avais voulu aborder le sujet, mais tant pis. Je le fixais attentivement tout en mordant sans délicatesse dans le burger qui me narguait depuis son arrivée.

L'appétit coupé, il ne fallut cependant qu'une bouchée pour que la gourmandise prenne le dessus.

« J'en sais rien, je retournerais au Canada, je reprendrais le hockey peut être. »

Il prit un air détaché, comme s'il se fichait de ce qu'il pourrait lui arriver. L'argent n'était peut être pas un soucis actuellement mais il le deviendrait avec le temps et je voyais mal Justin Bieber, caissier au supermarché du coin.

« T'as conscience qu'il va falloir que tu trouves un job à un moment donné ? »

Lui fis-je remarquer, légèrement moqueuse.

« Tu ne m'en crois pas capable ? »

Il y avait un air de défit dans sa voix, ou peut être l'avais-je vexé ? Je me mis à rire doucement en haussant les épaules.

« Je serais curieuse de voir ça. »

Me contentais-je de répondre pour ne pas plomber l'ambiance. Mais bien évidemment, je ne l'en croyais pas capable. Quand on avait gouté à la vie qu'il avait eu, on ne pouvait pas se contenter d'un quotidien banal et beaucoup moins bien rémunéré ensuite. Il finit par attaquer son assiette de pâtes et un silence s'installa.

The Worst Day of Our LivesLisez cette histoire GRATUITEMENT !