Chapitre 41 : la matière noire

59 8 1

Après un temps qui lui parut infiniment long, Alexia se rendit compte que le dragon qui la portait, ainsi que les autres élèves du duc d'Astaroth, était en train de se rapprocher du sol. Le paysage était totalement différent de celui qui entourait l'université galactique d'où ils avaient décollé.

0n se serait cru dans une zone dévastée par une éruption volcanique. De profondes crevasses déchiraient le sol poussiéreux, laissant apercevoir les lueurs orangées de flamboyantes coulées de magma en fusion, parmi des volutes de fumée noire qui montaient dans le ciel. Celui-ci avait viré au gris sombre, couvert d'épais nuages annonciateurs d'un orage imminent.

"Pas vraiment un coin pour pique-niquer", songea Alexia pour se rassurer, toujours prête à la moindre petite blague pouvant lui faire oublier son stress.

Le duc, assis sur l'encolure de l'énorme dragon, lui grommela plusieurs ordres de sa voix gutturale. La bête grogna en réponse et s'inclina brusquement sur son flanc droit, amorçant un long virage en descente. Alexia aperçut la silhouette d'un immense château dont les remparts bordaient le sommet d'une falaise d'au moins deux cent mètres de hauteur, bordant une longue vallée où courait un fleuve de lave.

Alexia se sentit brusquement soulevée de son siège et crut un instant qu'elle était en apesanteur. L'animal se posa au beau milieu de la cour du château-fort, dans un impact qui souleva des nuages de poussière autour de ses grosses pattes écailleuses.

-- Nous voilà dans mon fief, sur ma planète : Salomonis. Mes gens vont s'occuper de vos affaires.

Les gens en question apparaissaient progressivement, sortant précipitamment de différentes portes s'ouvrant dans le donjon de marbre noir dressé au centre du château. Visiblement, ils ne s'attendaient pas à l'arrivée du duc. Ils se prosternèrent devant lui et, en réponse aux ordres de leur maître, se précipitèrent pour délester le dragon des différents bagages entassés sur le dos du monstre.

Le duc se tourna vers Alexia, guettant ses réactions. La jeune fille haussa les épaules.

-- Tout ceci est une illusion. Nous ne sommes pas réellement ici. Je sais très bien que mon corps se trouve dans cet hôpital sur Terre. Pourquoi me faire le coup du château fort ? C'est la lecture du  Seigneur des Anneaux qui vous a marqué dans votre jeunesse ?

Le duc grimaça ce qui pouvait passer pour un sourire. Pour toute réponse, il mis ses deux mains osseuses côte à côte, comme s'il tenait un bol, puis prononça quelques mots dans sa langue étrange. Une lueur pourpre se forma au creux de ses mains, devenant une sphère noire lumineuse. C'était très impressionnant. Comment une couleur noire pouvait-elle émettre autant de lumière ?

Le Duc envoya ses mains en direction de l'adolescente et la boule de lumière noire se mit à glisser silencieusement dans l'air, accéléra brutalement et vint frapper le torse d'Alexia qui poussa un cri de douleur.

-- Alors, jeune fille ? Cette sensation de douleur est-elle fictive, selon toi ? Penses-tu que ce soit imaginé par ton esprit ou bien crois-tu que tu es réellement ici, sur mon sol, dans la cour de mon château, au moment où je te parle ?

Les autres élèves du duc les entourèrent, visiblement inquiets de voir la suite des événements.

Comme Alexia ne répondait pas, luttant pour ne crier sa souffrance, le duc reprit sa démonstration.

-- Seul l'esprit est réel. La réalité n'existe que parce que nous la percevons. La neige est froide parce que nous la sentons comme telle. L'esprit d'un être vivant est ici, parce qu'il perçoit son environnement et en ressent les effets. Mais vous allez apprendre avec moi comment votre esprit peut aussi se retrouver en différents lieux. Dans un premier temps, je vous apprendrai comment passer de l'un à l'autre séquentiellement. Puis, si vous êtes doués, je vous montrerai comment être présent simultanément en plusieurs lieux. Oubliez votre corps : il n'est qu'un des moyens pour votre esprit de percevoir la réalité. As-tu enfin compris, jeune terrienne, que ton corps n'est pas seul à décider de ta réalité ?

-- Vous m'avez fait mal, mais c'est parce que j'imagine cette souffrance. Mon vrai moi est sur Terre. Je le ressens dans mon esprit.

-- C'est ce que tout le monde t'a appris, jeune fille. Tu crois cela parce que tu n'as jamais rien connu d'autre. Vous autres terriens, avez un terrible retard à rattraper. La vérité c'est que ton esprit peut très bien occuper plusieurs corps ! Certains des tiens avaient commencé à le comprendre. Ils ont appelé cela la réincarnation. Ce qu'ils n'avaient pas compris, c'est qu'il n'y a pas besoin d'attendre la mort pour passer d'un corps à un autre. Voilà un des pouvoirs de la matière noire. C'est elle qui régit la totalité de l'univers. Une fois que vous aurez suivi mes cours, vous saurez la domestiquer et les humains pourront enfin rejoindre les autres mondes de la galaxie.

-- Vous dites que je peux être à plusieurs endroits à la fois ? Prouvez-le : montrez-moi comment faire pour me réveiller dans mon corps. Je veux rentrer chez moi, retrouver une vie normale. Marre de tout ce cirque !

-- Tu veux renoncer à toutes les merveilles que je vais te montrer ? Tu as oublié que les Sages t'ont élue pour que ton symbiote éveille en toi de fabuleux pouvoirs ?

-- Ouais ! J'étais peinarde dans ma banlieue, avant tout ça ! J'avais une vie normale. Des parents, des amies... Laissez-moi les retrouver.

-- Mais tu vas les retrouver, ne t'inquiète pas. Je ne t'ai pas kidnappée et tu es libre de retourner où tu veux. Tu ne veux vraiment pas que je te montre comment utiliser le pouvoir de cette matière noire ?

En disant ces derniers mots, le duc avait de nouveau fait apparaître une sphère de lumière noire entre ses mains, mais cette fois, il la fit grandir autour de lui, la laissant englober tout son corps.

Tout à coup, il sembla se soulever du sol, emportée par la sphère comme s'il était dans une immense bulle de savon. Il fit un geste et monta comme une flèche dans le ciel sombre, devenant de plus en plus petit, jusqu'à disparaitre entre les nuages. Quelques secondes plus tard, il redescendit vers ses élèves, arrivant sur eux à une vitesse incroyable. La sphère freina sa course à la dernière seconde et disparut d'un seul coup au moment où le duc posa le pied tranquillement sur le sol.

-- La matière noire permet de contrôler les échanges moléculaires entre particules. Quand vous aurez appris à la manipuler, vous pourrez non seulement vous déplacer comme moi à toute vitesse, mais vous aurez aussi bien d'autres pouvoirs extraordinaires. Je vous apprendrai à être à plusieurs endroits à la fois, à régénérer les blessures de votre corps, à créer de la matière à partir du néant ou à la transporter sans effort. Vous aurez une force infinie à votre disposition et votre savoir sera démesurément amplifié. Sur votre planète, vous serez comme des dieux, capables de décider du sort de millions de gens, d'alléger leurs souffrances ou bien de les conduire à la guerre. Alors, jeune fille ? Toujours pas intéressée ? Tu préfères que tes amis se retrouvent avec tant de pouvoirs tandis que tu resteras à dormir dans ta chère banlieue ?

Alexia ne réfléchit que quelques secondes. Elle venait de réaliser que ces pouvoirs pouvaient lui être très utiles, ne serait-ce que pour arriver à contrer ce duc s'il devenait trop dangereux. Il fallait qu'elle joue le jeu, malgré son aversion instinctive pour ce type.

-- Je crois que je vais rester encore un petit peu, ici, fit bravement Alexia en regardant ses camarades.

-- Parfait ! Je suis enchanté de ta décision. J'imagine que vous avez envie de vous restaurer et de vous rafraîchir ? Entrez dans mon humble château. Mes gens vont s'occuper de vous et vous permettre de vous reposer. Vous verrez : l'hospitalité des miens n'est pas un vain mot !



Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !