Je m'engage dans une autre rue, toujours à la poursuite de cet inconnu. Mes pieds commencent à fatiguer mais je ne lâche pas. Savoir bien courir est un des critères pour devenir un bon flic.

Le jeune homme tourne dans un angle en espérant certainement me semer mais manque de chance pour lui, je suis déterminée à l'attraper. Il est à seulement quelques mètres de moi mais me parait si loin. Je peine pour prendre sur moi et réduire encore l'espace entre nous deux mais y arrive finalement. Malheureusement il semble avoir plus d'endurance que moi et cours plus vite. Il passe à travers les passants qui se présentent devant lui et je l'imite. Je bouscule quelques personnes au passage et me fais d'ailleurs insulter mais ne ralenti pas pour autant.

L'homme tourne à gauche, dans une ruelle, qui est un cul de sac. Il s'arrête devant le mur et se retourne vers moi. Il déglutit et me regarde, ne sachant quoi faire. Quant à moi, je tente de reprendre ma respiration. Il tourne la tête dans tout les sens, à la recherche d'un échappatoire.

- S'il vous plaît ne partez pas.

Ma phrase ressemble plus à une requête qu'à autre chose. Il ne bouge pas et je commence à m'approcher. Il détourne le regard et court vers le mur à ma gauche pour sauter sur une échelle et la gravir. Je n'attends pas et m'élance à nouveau à sa poursuite. Il escalade les escaliers à une vitesse folle et disparaît de ma vue. Je me dépêche de monter et arrive sur le toit de l'immeuble. L'inconnu se tient devant moi et s'apprête à sauter du toit pour atterrir sur celui d'à côté.

- Arrêtez de vous enfuir s'il vous plaît ! Je ne vous veux pas de mal !

Il se retourne et me fait un sourire malicieux.

- Pourquoi je vous écouterais ?

C'est dingue comme attendre sa voix après dix mois sans l'avoir fait peut paraître si bienfaiteur.

- Parce que vous m'avez aidé une fois, et que vous pouvez le faire une fois de plus.

Mon ton est suppliant et mon visage craintif.

- Pourquoi avez-vous besoin de moi ?

- Pour comprendre, je lui réponds du tac au tac.

- Comprendre quoi ?

- Pourquoi vous m'avez sauvé cette nuit là.

- Je n'ai rien à vous dire. Vous aviez besoin d'aide et je passais par là, c'est tout.

- Tout le monde ne ferait pas ça, je lui déclare.

- Je ne suis pas tout le monde.

- Alors qui êtes-vous ?

Il me sourit avant de prendre son élan et de sauter sur le toit de l'immeuble le plus proche.

*

Mon œil droit dans le viseur, trois coups se font entendre. Je baisse mon arme et enlève les lunettes de protection. Je regarde ma cible : les trois coups sont bien tous arrivés comme je le voulais, dans le cœur du mannequin.

- C'était encore parfait Hailey. Tu as assuré pour toutes tes épreuves ! Me complimente mon examinateur.

- Merci Mark.

- Félicitations. Maintenant tu peux aller te changer, tes examens sont terminés.

Je hoche la tête et pars dans les vestiaires, où je retrouve d'autres étudiants et futurs policiers.

- Tu as été incroyable ! S'exclame mon amie Rachelle. Rachelle est une belle femme de mon âge soit vingt-cinq ans. Comment tu as fait ?

- Le talent, je plaisante. Non sérieusement, je ne sais pas trop en fait. J'ai juste mis ma rage dedans et j'ai réussi.

- Alors tu dois être sacrément énervée contre quelqu'un pour avoir aussi bien réussi tes examens ! Déclare Cal, un autre collègue. D'ailleurs, qu'est-ce qui t'a fait autant rager ?

- Rien de très important.

- Je suis presque sûre qu'il y a un homme derrière ça, m'apprend Rachelle en me donnant un coup de coude.

- Oh non, c'est juste une affaire personnelle sur laquelle je travaille depuis un petit moment et que je n'arrive pas à résoudre. Ça n'a rien à voir avec un homme, je lui mens.

Rachelle pense que j'ai la tête ailleurs à cause d'une relation avec un homme. Ça fait plus d'un mois qu'elle me bassine avec ça. D'un côté elle n'a pas tout à fait tort, c'est bien un homme qui me met dans cet état, mais c'est un homme que je connais même pas. Après qu'il est sauté de ce toit, j'ai abandonné et ai rejoins Lisa à la voiture.

- Oh dommage...

Elle finit son sac et nous salue et nous apprend qu'elle doit rejoindre son mari et sa fille qui l'attendent en bas du bâtiment où nous nous entraînons et où nous passons le concours.

- Hailey si tu as besoin d'aide pour résoudre ton affaire, je suis là, me dit Cal.

- Merci Cal mais je vais essayer de me débrouiller toute seule. Si jamais j'ai besoin je t'appelle.

Évidemment que je lui mens. Il est évident que jamais je ne dirais à qui que ce soit que j'ai failli me faire violer.

Je salue Cal et descends les escaliers pour rentrer chez moi. Une fois à mon apparement, je suis accueilli par Lisa, une bouteille de champagne à la main.

- Félicitations ! Me hurle ma meilleure amie.

- C'est très gentil Lisa mais je n'ai pas encore eu les résultats, je rigole devant sa tête.

- Ça n'a pas d'importance, je sais que tu as plus que réussi ces examens alors pour fêter ça on boit ! Et ce soir bien-sûr, on va en boîte de nuit ! 

- Si tu veux. Avoir une vie sociale ne peut pas me faire de mal après tout.

- C'est clair que rester soit enfermée ici pour faire tes recherches ou soit au centre de formation ne te fait pas le plus grand bien...et ne fait pas le plus grand bien à ta vie sexuelle non plus.

- Tu es incorrigible Lisa.

- Je sais. Aller prépare toi, il est dix-neuf heures trente. Je veux qu'à vingt et une heure maximum on soit là-bas.

J'acquiesce. Au bout de trois quarts d'heure je suis prête. Habillée d'une robe noire très simple et d'une paire de talons noirs, je rejoins mon amie qui m'attend dans le salon, elle habillée d'une robe bleue nuit décolletée.

- En route ! Me crie mon amie.

C'est parti pour une folle soirée.

I Will Always Find YouLisez cette histoire GRATUITEMENT !