Glossaire

194 23 13
                                    

LA SCIENCE-FICTION


CLASSIFICATION SPATIALE

Space opera : Science-fiction dont une grand partie se déroule dans l'espace, ou bien sur différentes planètes. Néanmoins, le space opera se déroule toujours dans un futur lointain ou moyennement éloigné, où se trouve une grosse avancée technologique permettant de voyager dans les étoiles, ainsi que souvent la présence de vie extraterrestre.

Planet opera : Science-fiction se déroulant exclusivement sur une planète en particulier, ne s'intéressant à aucune autre. Cette planète ne peut pas être la Terre. (Exemple : Le retour des ténèbres, d'Isaac Asimov et Robert Silverberg.)

SF terrienne : Science-fiction se déroulant exclusivement sur Terre, sans lien particulier avec le voyage dans les étoiles.

CLASSIFICATION TEMPORELLE MAJEURE

Anticipation : Se déroule dans un futur proche, qui pourrait débuter presque demain.

Futur éloigné : Se déroule dans un futur moins proche, moyennement éloigné ou même très lointain.

Uchronie : Récit se déroulant généralement vers nôtre époque, mais dont un évènement de l'Histoire a été changé (il n'y a jamais eu de révolution française, l'Amérique n'a pas été découverte...). Cas un peu à part de la SF, il relate les conséquences de ce que cela aurait changé pour l'Homme.

CLASSIFICATION TEMPORELLE MINEURE

Steampunk : Se déroule dans un univers inspiré du XIXe siècle, avec souvent des dirigeables et des machines à vapeur. Se caractérise par une avancée technologique, mais aussi des engins crasseux et poussiéreux, fonctionnant avec la mécanique de la révolution industrielle, dans un univers très urbain aux classes sociales généralement réparties en bourgeoisie et ouvriers.

SF post-moderne : Désigne une science-fiction avec une avancée technologique, souvent dans un futur éloigné.

CLASSIFICATION DES SOUS-GENRES GÉNÉRALE

SF humoristique : L'équivalent de la light fantasy chez les martiens. Qualifie toutes les œuvres humoristiques où des éléments parodiant la science-fiction entrent en scène : souvent une invasion d'extraterrestres ; à noter que la SF humoristique se moque la plupart du temps du "bon vieux temps des années 70", où le virus du kitsch et des gros nanars s'empara de la SF cinématographique.

Hard SF : Caractérise les œuvres de science-fiction s'appuyant sur de très bonnes bases scientifiques. La physique est respectée dans son intégralité, il n'est pas questions de prouesses technologiques peu probables. La hard SF est "dure", elle tient la route, c'est elle qui a le plus de chances d'arriver.

Soft SF : Se voulant le contraire de la SF, offre plus une réflexion éthique et philosophique.

SF simple : Science-fiction n'obéissant à aucun de ces critères.

CLASSIFICATION DES SOUS-GENRES MINEURE

Cyberpunk : Se déroule dans un univers urbain assez violent et rude, côtoyant généralement les gratte-ciel et une organisation injuste.

Postcyberpunk : Genre plus poussé du cyberpunk, cherchant à découvrir comment réagir une fois le système injuste renversé.

Biopunk : Contrairement au cyberpunk, ne cherche pas à imaginer un univers urbain et fortement technologique, mais une histoire dans le cadre de la nature, où il est possible d'obtenir des résultats technologiques avec les plantes et la génétique.

NSO : New Space Opera. Se déroule dans une ambiance plus sombre que le space opera normal, où l'extraterrestre est un être impossible à comprendre, et où le triomphe de l'humanité n'est qu'illusoire.

SF militaire : S'axe sur la violence et les combats, d'une manière militaire pas toujours forcément d'une philosophie violente. Se divise en cinq petits sous-genres : épique, où les combats recherchent le grand spectacle, militariste, où l'on voit des armées de soldats, leur vie, et leur confrontation, généralement face à une invasion d'extraterrestres, technique, s'intéressant aux techniques de la guerre spatiale, stratégiques comme technologiques, pacifique, défendant l'idée que les combats sont inutiles et que dans l'exemple de l'invasion extraterrestre, il est possible de réagir autrement que par la violence, et enfin, bien sûr, parodique.

Apocalyptique : Imagine les conséquences d'un cataclysme mondial.

Post-apocalyptique : Imagine les conséquences à long terme dudit cataclysme sur l'humanité, s'intéressant seulement à ce qui se déroulerait après.

Science fantasy : Mélange de SF et de fantasy.

SF fantastique : Rare, mélange de SF et de fantastique.

Utopie : Imagine le cadre de vie idéal d'une société, en un mot un monde parfait... ou presque.

Dystopie : Contraire de l'utopie. Imaginant un système monstrueux, un pouvoir despotique, des lois souvent tournées vers l'absurde, satirise parfois le système actuel ou imagine comment réagirait-on dans une société invivable, et souvent totalitaire.

Voyages dans le temps : Parle de voyages dans le temps, incluant souvent des paradoxes temporels.


LE VOCABULAIRE DE LA SF


Antigrav : Une des abréviations d'anti-gravité (une notion n'existant pas dans la hard SF).

Voyage supraluminique : Voyage à la vitesse de la lumière, voire plus vite que la vitesse de la lumière, ce qui est actuellement considéré comme impossible.

Paradoxe temporel : Désigne le paradoxe du grand-père ou le paradoxe de l'écrivain. Est impossible selon la théorie de Novikov, qui pense que les voyages dans le temps sont possibles, mais que, la réalité ne pouvant se contredire, le passé ou le futur ne sont pas modifiables. Les paradoxes temporels entrainent une suite logique d'évènements, entraînant parfois au vertige... voire à ce que le héros n'aie jamais existé.

Paradoxe du grand-père : Fait que l'on modifie le passé ou le futur. L'exemple du grand-père est le plus célèbre : Si l'on tue son grand-père dans le passé, il n'engendrera jamais vôtre mère, et donc vous n'existez pas. Or, dans ce cas, vous n'avez jamais pu tuer vôtre grand-père...

Dans le cadre de la science-fiction, le grand-père mourrait quand même, mais la personne disparaîtrait de la réalité ainsi que des souvenirs, et tous ses actes -sauf le dernier- n'auraient jamais eu lieu. Mais le personnage aurait un laps de temps durant lequel il pourrait rectifier son erreur.

Paradoxe de l'écrivain : Fait d'enclencher une boucle sans fin. L'exemple de l'écrivain est le plus célèbre : un visiteur du futur montre à un écrivain qui le lira plus tard. L'écrivain le lit, et le publie. Mais dans ce cas, il n'a jamais eu l'idée du livre et celui-ci ne doit pas exister ! Pire, ce sera quand même le cas, et quand le visiteur du futur le lira, il l'enverra à l'écrivain, et ainsi de suite à ne plus en finir !

Vidoscaphe : Vient de "vidéo" et de "scaphe", casque. Therme inventé par l'auteur américain Franck M.Robinson (dans la traduction française, Jean-Daniel Brèque).

Falsif : Abréviation de falsificateur. Fausse les données, et par exemple la vue avec des émissions holographiques.

Hologramme : Image 3D. Existe déjà.

La SF sur WattpadLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant